LLIZI – Une deuxième personne, de nationalité britannique, est morte dans l’attaque terroriste perpétrée mercredi tôt le matin, à Tigantourine, dans la wilaya d’Illizi (1.600 km au sud-est d’Alger), a-t-on appris auprès de la wilaya.

Cette victime porte à deux le nombre de morts, suite à l’attentat terroriste mené dans une installation de traitement de gaz, exploitée par l’entreprise nationale Sonatrach avec des compagnies étrangères, British Petroleum et Statoil sur ce site de Tigantourine, à 40 km d’In Amenas, a-t-on ajouté.

Six personnes ont été blessées (deux étrangers, deux gendarmes et deux agents de sécurité) et admises à l’hôpital d’In Amenas.

L’attentat, qui a ciblé une base-vie de la compagnie pétrolière Sonatrach, a été perpétré par “un groupe de terroristes, fortement armé, arrivé à bord de trois véhicules, qui a investi mercredi à 5h00, la base-vie de Sonatrach à Tigantourine, à proximité d’In Amenas, à une centaine de km de la frontière algéro-libyenne”, a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

“L’attaque a porté d’abord sur un bus qui quittait cette base transportant des étrangers vers l’aéroport d’In Amenas”, a ajouté la même source.

“Le groupe terroriste, après cette tentative avortée, s’est dirigé vers la base-vie dont il a investi une partie et y a pris en otage un nombre indéterminé de travailleurs, dont des ressortissants étrangers”, a ajouté la même source.

“Les forces de l’Armée nationale populaire (ANP) et des services de sécurité sont arrivées sur les lieux et ont pris aussitôt toutes les mesures afin de sécuriser la région et trouver un dénouement rapide à cette situation qui reste suivie de très près par les autorités du pays”, conclut le communiqué.

Une cellule de crise a été constituée et est présidée par le wali d’Illizi, M. Mohamed Laïd Khelfi, et regroupe les représentants des services de sécurité.

Le pompage de gaz a été arrêté au niveau de ce complexe, suite à cette agression terroriste, selon une source proche du complexe.

APS