CFPA féminin de TENIRA : un espoir effectif qui s’ouvre aux stagiaires

Encore annexe dépendant du centre de formation professionnelle et d’apprentissage féminin de sidi bel-abbes,  elle fait drainer des foules à la recherche de formations pour prétendre à une intégration dans la vie du travail. Ces jeunes dont l’âge et les résultats ont été incompatibles pour une chance supplémentaire dans leur cursus scolaire se dirigent après éveil conjoncturel vers la formation professionnelle pour contrer toutes ancienne déperdition.

Ils sont deux catégories de stagiaires à se rivaliser par un nouveau souffle dans cette petite enceinte qui grandit en silence, des diplômés généralement formés de jeunes filles et garçons qui ont échoué dans leur cursus scolaire et qui veulent corriger leurs erreurs. Ceux là devront suivre une formation d’une longue durée entre une année et deux. Et les qualifiants qui font une formation d’une durée moindre de 3 mois à 6 mois dont les femmes aux foyers qui choisissent sans contrainte la coiffure et la couture.

Le centre qui prend des expansions à travers toute la wilaya par une publicité que lui font ses propres stagiaires lui reconnaissant un climat superbe dans tous ses volets propose des formations intéressantes telles le secrétariat, l’informatique, la plomberie appelée techniquement (l’installation sanitaire et gaz) et encore l’apiculture qui prend la tête de l’attractivité professionnelle dans notre zone à caractère agricole.

Des jeunes et des plus âgés viennent de toutes les communes, de TABIA et de BOUKHANEFIS en l’occurrence et même de la commune de sidi bel-abbes pour apprendre l’élevage des abeilles, qui est devenu une passion et un moyen de subsistance de nombreux éleveurs, connaitre les différentes maladies et comment les guérir, comment produire de la gelée royale, du pollen, de la propolis et enfin comment élever des reines pour faire l’essaimage et agrandir son rucher.

BOUALI ALI, un sexagénaire résidant à SIDI BEL-ABBES nous raconte qu’il ne faisait même pas la différence entre un œuf et une larve. Il continue « grâce à un climat que tout l’encadrement à sa tête la directrice du centre réserve aux stagiaires sans distinction, je ne regrette aucun moment de ma navette qui a durée plus d’une année. Maintenant je sais suffisamment sur le secret de l’abeille au point que j’en ai mon propre rucher ».

Plusieurs promotions sont sorties de cette annexe et ont rejoint leurs activités avec des connaissances dans le domaine qui leur ont permis d’accroître leurs productions de cette saison. C’est le témoignage de quelques apiculteurs que l’on a visité à leurs ruchers dans différentes communes de la wilaya. L’on apprend aussi qu’on vient même de la wilaya NAAMA et d’Oran.

Pour les autres plus jeunes se verront heureux de se voir décrocher des certificats qui leurs permettront des droit aux prêts auprès des organismes de soutien à l’emploi. Ils auront le privilège de tracer une vie autonome et peuvent exister avec honneur des fruits de leurs labeurs.

D’autres formations peuvent être disponible apprend-t-on telles la cunicole ou l’élevage des lapins et enfin l’élevage des poules. L’on apprend que le centre dispose de tous les moyens pour démarrer ces formations, des chalets, un encadrement qualifié et tout le matériel nécessaire. Sauf que ceci serait probablement possible après que l’annexe aurait bénéficié d’un statut de CFPA dans le cadre du programme ministériel de cette année 2013.

Par ailleurs, pour une autre catégorie de stagiaires, cette annexe propose dans le cadre de l’apprentissage le ‘’FTTC’’ (formation technique et technologique complémentaire). Ces stagiaires sont qualifiés par leurs employeurs par la pratique.

De l’avis des stagiaires Mr BOUALI ALI, MOUFFOK BRAHIM et ZARGUI Med, le souhait serait d’encourager les bonnes volontés. D’après eux, la wilaya de sidi bel-abbes est à caractère agricole.  La chambre de l’agriculture devrait dans le cadre d’une convention avec le CFPA féminin de sidi bel-abbes envoyé des promos à l’annexe de TENIRA pour la rendre plus rentable et plus concluante dans la relance du secteur agricole par la formation de mains d’œuvres qualifiées afin de répondre aux besoins de l’économie du pays.

Djillali Toumi

Djillali.T@bel-abbes.info


le 28 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 octobre 2013

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 5 553
  • 6 481