JUSTE DE SIMPLES QUESTIONNEMENTS!

Qu’est-ce qui fait bouger toute ce magma de politiciens –anciens membres du système et actuels opposants – d’anciens barbouzes et d’anciens moudjahidines? Qu’est-ce qui fait se remuer une certaine classe dite d’élite, cotée sur je ne sais quels critères d’évaluation de compétences?
Ma cervelle de citoyen lambda, malgré s’être préalablement gavée de toute l’actualité étalée par la presse, après avoir avalé avec satiété toutes les analyses cogitées par d’ «éminents» spécialistes en la matière, demeure toutefois incapable de déceler les raisons qu’elles soient profondes ou juste superficielles, de toute cette agitation.
Quand je perçois les élucubrations d’un Betchine s’attaquant à un Nezzar alors qu’ils ont dû certainement partager beaucoup de «pots de lben» ensemble, pour paraphraser mon ami Mnawwar (Slim)
Quand je vois Nezzar mettre et insister sur une mise au point de ce qu’il aurait dit ou pas dit à Feu Ait Ahmed, je n’arrive pas à déceler qu’elle est la finalité. J’eus beau cogiter avec ma petite cervelle de citoyen lambda, à vouloir savoir qu’elle différence pouvait-il y avoir entre qu’il l’ait dit ou pas dit, je n’en ai trouvé aucune. Alors ; pardi ! Pourquoi, Nezzar insiste-il tellement? Même les «éminents» spécialistes ne m’ont pas donné de réponse.
Quand après avoir constaté le déballage des anciens Moudjahidines qui se mettent à accuser leurs frères d’armes de trahison, je me posais déjà la question du pourquoi et du comment. Est-il logique de voir un Moudjahid tenu par le serment de la proclamation de Novembre, venir accuser publiquement un de ses Frères d’avoir fait acte d’intelligence avec l’ennemi en balançant d’autres Frères ? Que non ! Cela ne peut émaner que de Moudjahid travesti, ou le résultat d’une sénilité destructrice et de séquelles de tortures du même colonialisme. Après cela, la même opération se déroule entre Frères d’armes de lutte contre le terrorisme durant la décennie noire. Que résume cette histoire d’accuser, tantôt Hamrouche d’avoir donné l’ordre de tirer sur la foule, tantôt Nezzar, tantôt personne? S’ensuivirent plusieurs mises au point de plusieurs acteurs. Qu’est-ce qui fait revenir au galop, M. Brahimi La Science ? Sitôt débarqué, il balance «Tewfik épluchait les pommes de terre?» Et alors? Suis-je tenter de répliquer.  Si  “l’éplucheur de pommes de terre” accessoirement est un authentique patriote et un défenseur zélé de la Nation ? A quoi rime tout ce tintamarre ?
Quand M. Sansal qui, après avoir passé toute une carrière comme rentier du système, ayant occupé des postes de responsabilités au niveau des Ministères, se découvre vers le tard, un talent de romancier qu’il sut exploiter, surtout sur un plan médiatique, vienne polluer ce climat politique déjà saturé de miasmes. Ayant compris que «qui détient l’information, détient le pouvoir» il dut se résigner à caresser l’Etat sioniste dans le sens du poil, pour pouvoir «mériter» les prix réservés aux valets du sionisme. Mais si jusque-là, j’avais compris – ce qui n’est pas peu pour ma cervelle de citoyen lambda – sa stratégie, et même compris sa position par rapport à l’intérêt étroit recherché, je ne comprends pas par contre, sa dernière déclaration qui se résume comme suit : «En Algérie, la révolution ne peut venir que de Kabylie» D’abord pourquoi une telle déclaration maintenant? Ensuite, M. Sansal qui a été de la génération des années 70 ayant fréquenté l’école algérienne dans ses moments d’apothéose, croit-il sincèrement que «la révolution» est toujours d’actualité? Lui,  le bardé de prix, l’intellect, l’intelligent voudrait me faire croire qu’il ne sait pas que le temps des «Che» est révolu?
Trop dévènements en même temps! Alors, moi avec ma petite cervelle de citoyen lambda, je dis que toute cette synchronisation est faite à dessein, à l’aune de la crise économique résultat de la baisse drastique du prix du pétrole. Le temps est propice à la déstabilisation. Remuer le passé en essayant de donner à ses émanations des relents supposés nauséabonds, pourraient servir non seulement à ternir l’image de certaines Personnalités qui pourraient faire ombrage lorsque le Pouvoir sera prêt à changer de mains, mais arranger aussi tous ceux qui la stabilité de l’Algérie leur est resté au travers de la gorge. Dans ce cas, M. Sansal au même titre que Brahimi la science ont été chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution des décisions prises par qui de droit…..

djillali@bel-abbes.info


le 04 février 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 février 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 5 403
  • 6 481