Compagne de lutte contre les dos-d’âne illicites

Une compagne vient d’être organisée cette semaine pour enlever tous les dos-d’âne installés sans consultation des services compétents. Et ils sont nombreux à travers les quartiers de la ville, au centre ville même et dans les communes en particulier. Les usagers pour une raison ou une autre font à leurs têtes, sans prendre la peine de consulter qui de droit qualifié de pose de ralentisseurs conformes à certaines règles sécuritaires.

Ainsi, ces ralentisseurs qualifiés de dos-d’âne peuvent apparaitre sous toutes les formes, dépassant de loin la mesure réglementaire de 10 CM de hauteur. Ils sont imprévisibles et peuvent surprendre à chaque recoin, même les points les plus inattendus. Ils sont devenus le pire des cauchemars des automobilistes qui craignent des dégâts onéreux.

Ces ralentisseurs posés anarchiquement d’une hauteur surélevée touchent le châssis et l’avant des véhicules causant parfois de sérieux dommages. Un grand mécontentement a été causé. La situation a dégénéré. Plusieurs incidents ont été constatés, de par l’embouteillage causé. Des requêtes ont été déposées auprès des services de l’APC qui ont fini enfin par faire réagir les autorités de la wilaya qui ont provoqué une compagne pour éradiquer tous les dos-dans non agrémentés.

Cette compagne qui vise aussi à sensibiliser les usagers sur le respect des lois afférentes, a pour but de mettre de l’ordre dans la ville et faire des études sur la possibilité de poser ou non des ralentisseurs, prenant en compte les abords des établissements scolaires et les lieux prépondérants du centre ville.

L’initiative coordonnée par la commission communale chargée de la sécurité de l’APC de sidi bel abbés, entre dans le cadre de l’embellissement de la ville. Elle a vu la participation effective des services de la DLEP, de la DRAG ainsi que de l’association Essalama El mourouria. Elle va toucher toute la ville, selon les initiateurs.

Djillali T 

BEL-ABBES INFO