ET SI L’ON RESTAIT SANS GOUVERNEMENT?

En Algérie, le monde politique semble tétanisé ces derniers jours. On a vu au lendemain des élections législatives, une levée de boucliers qui annonçait de l’orage surtout après le “raz-de-marée” surprenant du parti FLN et la déconfiture de la coalition islamiste. El Hanouna Louiza s’est finalement avouée vaincue quand elle a reconnu explicitement que la fraude était vraiment scientifique.

Mais après quelques remous par ci par là,  des menaces à peine voilées surtout de la part des islamistes et notamment Djaballah qui est allé toute honte bue à appeler à la révolte, après les remous à l’intérieur du FNA, du FLN, le calme est plat, hormis le FFS dont les ex-dirigeants continuent à se débattre semblant en vouloir beaucoup plus au fait qu’ils n’aient pas été mis au parfum du deal passé entre Ait Ahmed et le système, que des résultats des élections et de la fraude.

Il semble que les hommes politiques sont partis en vacances, le Gouvernement l’étant depuis longtemps déjà puisque constitutionnellement, il n’existe plus. Ouyahia qui refuse de démissionner doit gérer un exécutif réduit au tiers où l’on voit des super Ministres gérer plusieurs portefeuilles importants. Un ami travaillant dans un Ministère, m’a confirmé avec grande lassitude que depuis les élections, alors que leur Ministre élu avait pris ses affaires et n’est plus revenu, ils n’ont pas eu l’occasion de voir le nouveau venu intérimaire.

Belkhadem, Belaiz et Tou doivent certainement se dorer au soleil de Marsat Ben M’Hidi, les autres doivent se poser des questions sur leur avenir et ce que pense le Président. Celui-ci les a déjà autorisé à prendre un congé pour la mi-juillet. Ils doivent donc tous être présents la veille du Ramadhan, ce qui augure les traditionnels entretiens organisés en veillée sur les réalisations de chacun, ponctués le lendemain par un long communiqué de la Présidence. On s’apercevra que tous les secteurs se portent bien et que le programme du Président que tout le monde soutient est en train d’être réalisé.

Quant au nouveau gouvernement, cela va certainement attendre Septembre au vu de ce qui se déroule, même si certains nouveaux élus parle du 5 juillet!

Ce qui est surprenant, c’est que l’Algérie fonctionne comme d’habitude, sinon mieux sans Gouvernement. Et si on restait sans? Peut-être que cela irait mieux sans parler de l’économie de salaires!!


le 27 juin 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 juin 2012

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 6 548
  • 6 897