La lecture est une félicité qui se mérite

La saison d’été, c’est le temps des vacances, le temps du repos, le temps des plaisirs, le temps des amoureux, le temps de lire, le temps de s’ occuper des belles choses utiles et nécessaires, le temps de prendre son temps, le temps de la découverte, le temps  de la fraîcheur de la plage et le temps des voyages.

Ouvre un livre c’est lui qui t’ouvrira

Dans ce nouveau contexte algériens, toute sorte d’ouvrages romans, essais, ouvrages philosophiques ne font plus usage du quotidien du lambda , c’est une porte merveilleuse du savoir et du plaisir se referme sur  le monde. absence de livre et de la librairie fait que la lecture  disparaît de cette dimension culturelle,  une méconnaissance des œuvres à découvrir.

 La lecture, est un art qui embelli le quotidien des communs des mortels, la lecture est à l’esprit ce que l’exercice est au corps comme disent certains doctes. Petit que j’étais ; l’ école primaire nous apprenait déjà, à aimer surtout la lecture et le livre était considéré comme un ami fidèle, la lecture nous ouvrait une porte sur un monde enchanté .Il nous permettait de nous apprendre des nouvelles,  les histoires, la géographie….  enfin plein de belles choses.

 La lecture est l’apothéose de l’écriture

 A découvrir aussi le fond de toutes sortes de pensées, d’expériences et de sociétés. Une façon simple l’être modeste  et sans trop d’efforts puisque cela entre dans le cadre du repos, de la détente, la distraction, la recréation, la quiétude et la sérénité.

La lecture aborde à travers les œuvres toutes sortes de problèmes  de l’être, de la liberté, du bonheur,  de la pensée, du bien, du mal ,tout cela permet d’acquérir une certaine lucidité , un nouvel amour, et certaine tolérance. On  gagne beaucoup en réflexion,  en attention et même en concertation.

Les livres sont la lumière qui guide la civilisation

La découverte de nouveau style, de poésie,  de conception et de  sensibilités.

Une évocation nouvelle enrichissante le temps perdu par une richesse de l’esprit et la valeur de l’être, tout y passe et repasse, couleurs, formes, beauté, sentiments, idées, pensées enfin le livre nous plonge dans un domaine de la culture  ou la cueillette à rendement fructueux nous dispose d’être un homme de sagesse.

Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade

Comment ne pas être séduit, captivé par cette incantation ? Couleurs somptueuses, formes étranges et mystérieuses, beauté de la nature et des fruits…

Voici venu le temps des vacances, celui du temps retrouvé, celui où l’on peut enfin s’adonner à la lecture… Profitons-en ! Pour les amateurs  qui aime  le  livre qui aime lire, qui aime la lecture……..

BENALLAL MOHAMED auteur

* Les sous titres sont des citations  d’hommes de lettres