Le groupe, avec des épées et haches qui a fait son apparition la nuit du vendredi  passée à la place WIAM voulait apparemment se venger d’une personne qu’ils soupçonnaient être la cause de leurs emprisonnement dans une affaire de vol.

L’affaire remonte à un temps ou ces trois individus âgés entre 32 et 37 ans se sont infiltrés dans le parc auto des 400 logements pour voler probablement des radios, ou autres pièces ou même des voitures. Ils ont réussi à casser quelques vitres  ne serait ce, la vigilance du gardien avec son gourdin à la main qui a pu empêcher le pire.

Croyant être dénoncés par un de leurs amis qui habite la cité des 400 logements, à leur avis au courant de leur projection, ces jeunes ont gardé leur vengeance jusqu’au jour de leur sortie de prison.  Une fois dehors, ils ont mis leur plan en exécution. Armés jusqu’aux dents, comme s’ils voulaient faire une guerre, ils sortent cette nuit du vendredi à sa recherche mais vainement.

Cette nuit de samedi 30/07/2011, bien renseignés sur sa cachette dans un local commercial au marché Hasnaoui, ils y font un saut, à son grand bonheur, le recherché été absent. Les bandits n’ont pas hésité à faire le feu au local.

Entretemps les services de sécurité, bien renseignés sur l’identité de fauteurs de trouble, bouclèrent le secteur et réussirent à en appréhender deux,  tandis que le dernier et toujours en fuite.  Ce qui est sur c’est que les gens sur place, éprouvaient une joie sans pareille à voir la sécurité régner de nouveau.