“Tremblement de terre: Évaluation des risques sismiques et leur impact sur le développement social et économique”

L’université Djilali Liabes a abrité ce jeudi 23 mai 2024, à la salle des conférences du rectorat un important évènement de sensibilisation sur les “tremblements de terre : évaluation des risques sismiques et leur impact sur le développement social et économique”. Ce sujet de dimensions multiples a été animé par l’éminent professeur Maghraoui Mustafa, membre de l’Académie algérienne des sciences et technologies et directeur d’études à l’Institut de Géophysique de Strasbourg, France, expert et consultant dans le domaine de la recherche et de l’analyse liés aux risques majeurs.

L’évènement a vu la participation de professeurs, étudiants et spécialistes dans le domaine, où des explications ont été données sur comment Protéger l’Algérie des catastrophes sismiques tout en soulignant les souffrances de la région du nord de l’Algérie qui a connu plusieurs catastrophes sismiques au fil du temps, mettant en évidence sa proximité avec les limites des plaques tectoniques entre l’Afrique et l’Asie.

Mr Meghraoui a également évoqué les tremblements de terre les plus importants auxquels l’Algérie a été exposée, dont le plus ancien a été celui de la ville d’Oran en 1790, puis le celui d’El Asnam en 1980 ainsi qui a frappé la ville de Boumerdes en 2003. Le professeur a mis en lumière sa participation aux opérations de sauvetage en Turquie où il a senti le profond respect que les autorités turques ont accordé aux éléments de la protection civile algérienne pendant leur intervention de sauvetage dans le séisme qui a sérieusement touché la Turquie cette année.

La conférence a compris d’autres interventions et questions de professeurs et de participants sur le sujet, avant d’être clôturé par une dernière int6ervention du directeur de l’université le Professeur Bouziani Marahi, dans laquelle il a présenté ses remercîments au professeur Mustafa Maghraoui en son nom et celui de tout le personnel de l’université Djilali Liabes, avant de conclure avec la nouvelle du lancement de la technique de vidéoconférence.

Djillali Toumi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *