Un vol reporte sine die un mariage

Quand le vol repousse sine die un mariage Mohamed et Keira étaient, il y a une quinzaine de jours, loin d’imaginer que le mariage de leur fille va être durement compromis. habitants à LA CITE BOUAZZA EL GHERBI , le couple s’apprêtait, à cœur joie , à convoler leur rayonnante et pétillante fille à un jeune cadre fonctionnaire habitant le quartier MADINA EL MOUNAOURA . Pour ce faire, ils descendaient , tous heureux , chaque matin à pied  bien qu’ils possèdent une véhicule rutilant, histoire de humer de l’air frais et de profiter le maximum possible de ces beaux et inoubliables jours , en ville pour compléter le “JHAZ”  « le trousseau » de Meriem. Comme des papillons du printemps, dans un jardin radieux, les géniteurs de MERIEM, une fraiche émoulu universitaires, sautent d’un magasin à une autre et ne lésinaient pas sur les moyens pour satisfaire leur fille unique. Durant trois jours successifs, ils se rendaient régulièrement à RAF RAF pour vaquer à leurs occupations. Au quatrième jour , le père de famille , Mohamed de concert avec Keira, décidèrent de ramener avec eux leur fille fétiche chez le bijoutiers et de choisir les bijoux qu’elle veut . Sur des nuages, MERIEM s’attendait sur des charbons ardents, ce jour j. Et comment ? il s’agit, en fait, de l’or dont toutes les femmes en rêvaient. Avant d’y aller Meriem, prend le soin d’annoncer la nouvelle à son jeune mari Khaled. Légèrement maquillée, Meriem, très à l’aise dans son beau costume blanc au vent, dévala doucement les marches d’escaliers et s’engouffra, d’un trait, dans le véhicule Chevrolet de son père. Elle accompagna ,les yeux pétillantes de joie ,timidement ces parents au bled et acheta tout ce qui lui restait, avant de prendre dans un humble ensemble, des glaces et larguent les amarres vers BOUAZZA EL GHERBI. Ils descendirent, doucement et tournent, un peu fatigués, vers la malle pour prendre le trousseau. Soudain, Mohmed leva la tète et resta sans voix devant la fenêtre brisée du balcon. Il escalada promptement l’escalier et trouva la porte défoncée grandement ouverte. Affolé ,Mohamed ne sait quoi faire, il tourna dans tous les sens avant de se diriger, vers le coffre et ne trouve, des lors, que du vent. Cependant des voleurs ont visité , en leur absence la maison et emportèrent environs de 200 millions de centimes,des bijoux d’une valeur de 300 millions et autres objets inestimables , ils repousserent de ce fait le mariage du couple aux calendes grecques . Une enquête a été ouverte, il ya une semaine.

Close
BEL-ABBES INFO