«L’algérianité » otage dans un bateau de dialogue

Comment peut-on être algérien ? Cette question qui a pris une complexité fait drôlement douter de son style direct. Comme genre, comment vous vous appelez ? Attention ! Pensez y bien ! ….Pourtant vous connaissez bien votre nom, vous êtes même certain, mais sa vous fait hésiter quelque peu, de peur d’être piéger par un style indirect ou une figuration.

Pire encore, cette question vous parachute droit dans l’incertitude. Alors vous hésitez de répliquer aussi rapidement en prenant vos gardes devant une simplicité qui vous étonne.

Pourquoi l’état reste indifférent ? Pourquoi ses hommes ne réagissent pas ? Sont-ils des Algériens ? La question alors s’éclaircie. Pas l’ombre du moindre doute ! On ne parle pas ici de nationalité, c’est certain.

Pour mieux se diriger vers le sens recherché de la question, atterrissons à l’anecdote, réputée de notre comédien MOSTEFA quant il fini par demander à son ami « VOUS-AVEZ UN BATEAU ?», « non ! » répond l’autre, « ALORS JE NE PEU PAS VOUS FAIRE COMPRENDRE » enchaina notre comédien.

Le ministre de l’habitat, focalisé sur le logement social, préfère que seulement les salariés moins de 26 000 dinars auront droit à ce refuge qui demeure dans ce logement social à haute convoitise. De son avis « si cette tolérance est revue à l’augmentation à 30 000 dinars, les demandes connaitront une accentuation vertigineuse que son secteur n’arrivera jamais à maitriser. Apparemment, il est plus préoccupé par soit même que de ce citoyen qui court, désespéré derrière ce logement.

Pour plus de lumière dans ce tunnel «d’algerianité» ! Un haut responsable militaire encore frais dans sa retraite décida un jour d’acheter de la viande ! Sur place, il demanda au boucher de lui couper la moitié de l’agneau, « ça vous fait 5 400 dinars » annonça le boucher, « quoi !,  mettez moi seulement 500 g » répliqua le retraité.

Notre cher n’avait jamais acheté de la viande. Il ne connaissait même pas son prix, Il n’était pas Algérien mais il vient par son bonheur mal de découvrir «l’algerianité» et certainement, il comprendra dés ce jour, les souffrances de son frère algérien.

Le ministre croit qu’avec une mensualité de 30 000, 40 000 ou 50 000 dinars ou même plus, le citoyen ALGERIEN peut facilement ou même difficilement se permettre un toit, un logement sans l’aide de l’état. Vous trouvez vraiment que c’est un algérien ?

La personne qui ne sait pas ce qu’endure vraiment un algérien dans son quotidien en plein champ de bataille avec une réalité tumulte ne possède pas ce bateau de dialogue, alors il ne pourra jamais comprendre, il ne sera jamais algérien.


le 21 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
21 août 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 1 129
  • 7 409