5 années de prison requises contre le chef de département des sciences politiques

Le chef du département des sciences politiques de l’université Djillali Liabes de sidi bel-abbés a comparu ce mecredi  pour les délits de faux et usage de faux, falsification de PV, harcèlements  et abus d’autorité.Au cours de l’audience le procureur de la république à l’issue de son réquisitoire , requis une peine d’emprisonnement de cinq années de réclusion.le verdict a été mis en délibéré ,au courant de la semaine prochaine .

L’affaire a eu comme étincelle une courageuse fille qui a pris la bonne décision de briser ce mur du silence en vainquant sa peur ainsi que tout obstacle dans l’absurde timidité. En effet, après être atteinte dans son plus profond des sentiments par le mis en cause en lui proposant des notes considérables contre sa soumission à ses désires vicieux, elle décida, touchée dans son amour propre à déposer une plainte au niveau de l’administration.

La nouvelle s’est vite répandue, les autres victimes surgirent de tous les cotés profitant de l’occasion,pour dénoncer les agissements du chef de département dont-ils ont été eux aussi victimes.

L’administration n’a vu mieux devant ce nombre important de victimes que de mettre fin aux fonctions de ce dernier et déposer plainte auprès du procureur qui a tout de suite instruit la brigade de gendarmerie de sidi bel-abbés de mettre en détention provisoire le suspect.

 


le 17 février 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 février 2012

6 Commentaires pour “5 années de prison requises contre le chef de département des sciences politiques”

  1. Meliani M.

    Tiens, tiens une administration universitaire qui dépose plainte; je crois rêver. Expliquez nous exactement laquelle des administrations qui a eu le courage de le faire. Le frère de ce xxxx ou le xxxx responsable de cette université? Non, je n’y crois pas car il y a quelque chose qui se cache derrière tout cette manigance. Ce qui vient à mon esprit c’est les prochaines élections. NON, NON et NON, messieurs on ne votera pour ceux qui ont sali et qui salissent encore l’université de notre ville. NON, NON et NON, vous n’aurez pas notre voie, combien même vous déposerez plainte contre toutes les magouilles qui gangrènent cette université: Falsification de PV, trafic de magister, trafic de master, trafic de diplomes, vols de biens, détournement et trou de milliards, et j’ai du certainement oublier encore bien d’autres affaires.

  2. Amine22

    C’est la politique de TOU ou rien, un joli palmares de scabdales a son actif lui et ses “doits-Yéh”, la semaine dernière une commission a visité luniversité d’ou monsieur TOU a bien choisit une faculté pour accueillir le SG du ministre, cette fac a connue ya pas longtemps un des grands scandales qua connues l’université algérienne : falsification de pv de notes,après les echo un bon mechwi les attendé une histoire de les faire chanter apres quil auron lestomac bien remplie résultat de la commission plus d’argent plus de moyens pour ses gens a qui l’université ne cesse avec les scandales, la situation ne cesse de se degradé depuis 2004, ces gens ni les scandales ni barouf ni chahut ni tohu-bohu vont les déplâtrer de leurs postes devant la quasi absence de l’état et de la justice, si ces responsables ont un grain de dignité pour eux, leurs famille et leurs carrières un 21-27 yesterhoum, mais une chose est sur si demain la grosse pierre sera ecarté, boucoup de profiteurs et de parasites qui profite de cet AIR verrons le memme sort que ce responsable qui est que le frère du doyen des doyens de la fac des lettres…..Le changement est Imminent ….a suivre

    • Mehiaoui

      Sobhan allah ! et ils veulent qu’on aillent voter ? mais Pour qui? pour des beni-ouioui comme eux qui n’ont rien fait pour la ville, la région et surtout pour cette université.Que font ces sénateurs, ces députés qui voient et observent avec un regard complice cet état de fait , bien sur qu’ils sont au courant de tout mais n’osent pas dénoncer en public, Espérons qu’ils ne se présenteront pas une énieme fois car ça sera un gachis. Tout le monde fait ce qu’il veut dans cette université parce qu’ils sont protégés par le grand manitou.Mais viendra le vent “Chergui” inchallah comme un rouleau compresseur; il prendra tout dans son chemin.Qui qu’ils ne soient

  3. Amar_UDL

    Combien de personnes à l’UDL ont été inquiétées par la justices, combien d’autres qui continuent leurs sales besognes de destruction systématique de l’université? Dans des pays qui se respectent, de tels scandales auraient entrainé la chute même du ministre mais en Algérie tout continue comme si de rien n’était. Ces responsables écroués ou pris la main dans le sac sont sous la coupole et sous la responsabilité d’un recteur qui n’a jamais été inquiété depuis sa venue en 2004, profitant de ses protections familiales. Les scandales à l’UDL sont devenus denrée quotidienne: Scandale sur les devises (le doyen de la fac de droit a été mis en cause), Plusieurs concours de magister annulés (Faculté de droit, Faculté des Sciences éco, Faculté des SH et Lettres, Faculté des Sciences, Faculté de l’ingénieur) le scandale des concours de résidanat à la faculté de medecine qui a fait parler de lui cette année, les problèmes de notes, problème de vols répétés au sein de l’enceinte universitaire (malgré les moyens de surveillance (plutôt d’espionnage). A chaque problème, on crée une commission (si possible ministérielle) pour camoufler l’affaire.
    Si on veut sauver l’université et entamer sa reconstruction, on doit injecter du sang nouveau pour remplacer le sang empoisonné (un vice-recteur en pste depuis plus de 10 ans, un doyen depuis plus de 12 ans d’autres responsables éternels ) Tous ces responsables qui ont contribué à la destruction de l’université doivent rendre des comptes. Cela va de l’avenir de l’université.

  4. Abassia

    Vous vous demandez pourquoi de tels individus occupent des postes importants c’est la corruption !!!la connivence, mais surtout notre silence!!!!!Le chef de département n’est qu’un exécutant de ces infamies il faut maintenant dévoiler les commanditaires, à leur tête le Doyen de cette même faculté et qui de surcroit le frère du condamné.D’autres complices aussi qui ont l’ambition de se présenter aux élections législatives.Soyons vigilants !!!!!!!!!!!

  5. Abdelwahid B.

    Ce «responsable» indigne doit s’estimer très chanceux de se voir infliger un verdict aussi clément: 5 ans de prison! Toutefois, notre espoir est que cela encourage dorénavant nos étudiants à ne plus hésiter, une fois les preuves en leur possession, pour dénoncer ce genre d’énergumènes. Il reste bien sûr que l’on ne comprendra peut-être jamais comment de tels individus au comportement aussi avilissant arrivent à occuper des postes aussi importants au sein de l’université.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00