50 travailleurs des œuvres universitaires de Sidi Bel Abbès saisissent le wali

Sans salaires depuis 7 mois en raison de problèmes administratifs ,50 travailleurs des œuvres universitaires de Sidi Bel Abbès saisissent le wali 

50 employés des œuvres universitaires de Sidi Bel Abbès sont sans salaire depuis sept mois, à cause d’un problème administratif entre leur  direction et le contrôle financier qui refuse de viser leur état nominatif ; ils interpellent le wali pour résoudre leur problème. Ces employés vivent le calvaire depuis des mois, en raison d’un problème administratif qui les dépasse puisque le contrôle financier avait refusé de viser leur état nominatif, à cause de la double fonction de la directrice des œuvres universitaire qui occupe, aussi, le poste de directrice par intérim de la résidence universitaire Centre.

Un cumul de fonction que refuse de cautionner le contrôle financier, conformément à la réglementation. Entre le marteau et l’enclume, les travailleurs sont pris en otage, car ils expliquent que si leur problème ne sera pas résolu en cette période, ils seront obligés d’attendre jusqu’à juin 2014 pour être payés.

«Un calvaire qu’on ne pourra pas encore continuer à supporter, alors qu’on est en plein mois de dépenses et de besoins», a-t-on proclamé. La situation des 50 travailleurs est critique et ils attendent avec impatience que leur problème soit résolu le plus tôt possible pour éviter le pire.

Salima D.  (Le temps d’Algérie)
*************************************

le 22 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
22 juillet 2013

3 Commentaires pour “50 travailleurs des œuvres universitaires de Sidi Bel Abbès saisissent le wali”

  1. HKM

    Aujourd’hui dans le journal Ouestinfo version papier, en page 6, il titre ‘’des cadres enseignants de la faculté centrale dénoncent la bureaucratie’’. Dans le monde de l’enquête policière on a souvent relater l’équation toujours vérifiable que l’assassin retourne toujours a son lieu de crime’’. Une fois que la version Numerique a ici relaté ce cas de conflit entre le crous et le contrôleur financier, la réaction fut rapide et foudroyante..des cadres enseignants et qui sont ces cadres, ont vite jeter le manteau sur le contrôleur financier. c’est lui qui bloque tout. Alors que les dossiers des travailleurs traînent chez eux a l’université et qui sont eux les premiers responsable dans le cas ou l’ensemble des travailleurs enseignant comme administrateurs este en justice l’université qui doit payer les retroactifs et plus des dommage et intérêts. Le ministère sera furieux et va verser toute sa colère sur les dirigeants qui nagent dans le flou et qui font porter a la l’état les causes de tous les maux ‘’ce n’est pas nous qui bloquent c’est la haut’’ il te laisse faire la liaison la haut ça veut dire gouvernement ça veut dire ministère ça veut dire aussi militaire car on laisse cette jonction établie entre pouvoir et militaire pour dresser le peuple contre les militaires et laisser les bandits faire ce qu’ils veulent. S’ils ont réagit très vite c’est qu’il y a des soupçons qui pèsent sur eux. Donc il faut déclancher la machine de la gendarmerie qui va donner aux expert des la fonction publique d’ouvrir et de vérifier les états des travailleurs. Tout le monde sait ce qui se passe dans cette wilaya même au Maroc et a tizi ouzou disent ils ‘’si tu veux tout acheter va a bel abbes’’. avec un agneau tu peux devenir un enseignant sans diplôme sans bac sans rien du tout. On a entendu pire que l’agneau Un cadre de l’état a vendu toute une école avec son personnel et ses locaux pour devenir enseignant …’’je vous donne l’école a condition de donner poste d’enseignant’’ .il n ya aucune limite ? Mayahchmouch ?? des gens âgés de 60 ans qui font du trafique de bassesse. Ils achètent des ordinateurs d’occasions au prix du neuf !!j’ai tout vu chez un alcoolique on le pointe le pauvre de tout mais jamais un alcoolique va oser faire cela pour acheter sa bouteille..
    Voila pourquoi il faut lancer la Gendarmerie vers cette université et commencer a éplucher tout ces entrailles…

  2. HKM

    je rajoute une petite chose qui va vous donner l’etendu de notre
    madhabe malékite..u commerçant n’a pas led roit de donner un credit a un client sans passer par un acte écrit devant la justice en presenced e 3 témoins..dans le cas de non remboursement du crédit le juge ordonne la saisine ..voila pourquoi de nombreux commerçants sont tombés en faillite a cause de clents mal honnetes qui courent pour faire la prière du vendredi et qui achéte des 4×4 et construisent des villa en trompant les commerçants..avec .les maékites le forurbe n’a aucun issus de fuite..là ou il va il sera ratrappé

  3. HKM

    on peut se demander pourquoi allez chez le wali??
    pourquoi aussi attendre 6 mois pour se manifester??
    Encore une chose pourquoi la fonction publique ne fait pas l’effort
    pour ouvrir sa boite de condor?? tout se fait tapa comme on dit
    il y a beaucoup de gens qui sont la même ancienneté mais avec de
    differnece de salaire exorbitante..un même salarié a oran ne touche pas
    le même salaire que son homologue a bel abbes ou a Temouchent..
    on parle de emploie fictifs.. C’est a dire tassé administrativement un salarié
    dans une catégorie et encaissé un surplus en jouant sur un double dossier..
    un dossier pour le salarié et un autre fictive pour l’administration..
    tout peut se faire dans ce bled de flou total…
    le wali doit donner un coup de pieds dans la fourmilières
    primo il doir revenir a notre islame aucun embauche ne se fait en dehors
    d’un accords signé devant un représentant du juge regroupant 3 témoins l’employeur
    et le travailleur.. l’accords stipule tout les conditions posé
    par l’employeur et les exigences voulu par le travailleur.. en cas de manque
    de respect comme ce cas ci, le travailleur peut saisir le juge et ester l’employeur
    devant le tribunal.. en cas de non accords alors là le Wali pourra intervenir pour trancher
    et son jugement et sans appel…le wali est en fait le grand juge ..chez nous les malékite un juge doit avoir appris les 60 hizb le coran par cœur ..les parents qui voulait offrir un enfant pour devenir juge il le réserve des son jeune age apprendre le coran par cœur..le wali actuel peut n’a pâs eu l’occasion d’apprendre le coran mais les intentions en islame compte pour beaucoup ‘’inamaa el a3malou biniyate’’..le wali n’est pas obliger de rendre un jugment mais si la situation déborde chez lui il peut constitué un groupe de juge expert qui statue sur cette affaire..si la madame occupe le double poste..le groupe de juge peut convoquer le ministre de l’intérieur d’Alger il doit venir rendre ses comptes rendu ..
    Voila comment on marchait nous les musulman,ns en période de notre islam
    sous le courant Malékite.. tout es négocié devant le juge et les témoins..

    sahha ftourkoum

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 6 855
  • 6 829