Ahmed Ouyahia démissionne de ses fonctions de secrétaire général du RND

C’est officiel!l’information est de taille.Depuis quelques jours des rumeurs courraient dans les milieux proches du rassemblement national démocratique (RND) sur un départ du secrétaire général, Ahmed Ouyahia. Le porte parole du RND, Miloud Chorfi, avait même, avant les élections sénatoriales, affirmé à plusieurs reprises, à Oran, que le secrétaire général du RND abandonnerait ses fonctions après ces mêmes élections.

Ce départ s’est confirmé aujourd’hui par une démission en bonne et due forme du SG de son poste selon un membre de la direction de ce mouvement, proche du secrétaire général.

Pour lire la lettre de démission d’Ahmed Ouyahia, cliquez ici.

Cette démission est tout à fait surprenante, d’autant que le RND avait obtenu un score convenable lors des dernières élections législatives et communales et avait contre toute attente obtenu la majorité au Sénat.

Cette nouvelle constitue une surprise, car Ouyahia ne cachait plus ses ambitions politiques pour la prochaine présidentielle. Sans parti politique ancré dans la société et dans tous les rouages de toutes les institutions, nul ne peut prétendre à la magistrature suprême et la personne de Ouyahia ne peut suffire sans une machine derrière pour assurer le succès. Cela veut-il dire que Ahmed Ouyahia a définitivement quitté la politique ? Ses soutiens au sein du pouvoir réel l’ont-ils lâché? Est-ce une retraite tactique, une sorte de mise en réserve de la république ? Est-ce un dégoût après les accusations des redresseurs ?

Il est vrai que les problèmes de Ahmed Ouyahia ont commencé lorsque les services de sécurité ont donné un avis défavorable à la candidature de Abdesslam Bouchouareb son chef de cabinet pour le poste de député dans la capitale. Ouhahia intervient, la  justice passe alors outre l’avis défavorable et accepte en un temps record (24 heures)  le recours du concerné qui se fait élire député et vice-président de l’assemblée nationale.

L’avis défavorable émis par les services de sécurité, concerne son implication dans l’affaire Al Khalifa Bank pour le non remboursement de la somme de 120 millions de DA (12 milliards de centimes) qui ont lui été prêtés par Abdelmoumen Khalifa, alors PDG  de la banque éponyme.

Abdesslam Bouchouareb a encore une affaire pendante avec la BNA, concernant une somme de 18 milliards qui n’aurait pas été remboursée aussi et que cette affaire est toujours en instruction auprès de la cour d’Alger.

Il est à rappeler, que dans un premier temps, la candidature comme député de Bouchouarab était prévue à Oum El Bouaghi mais que celle-ci a eu l’opposition des instances des moudjahidine de cette région et a même provoqué une fronde au sein des militants du RND à cause du passé douteux de son père.

Khidr Omar:Algérie1


le 03 janvier 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 janvier 2013

10 Commentaires pour “Ahmed Ouyahia démissionne de ses fonctions de secrétaire général du RND”

  1. Smiley

    Salam alikoum!
    Il y a bien longtemps que j’ai renoncé à charger la mule des représentants de la politique en les accablant de tous les maux et mots qui relèvent au fond de notre responsabilité collective et de personnaliser les problèmes.L’homme passe mais le système demeure!
    Les derniers rebondissements liés à “la démission” de Ouyahia relèvent du sitcom combinant la continuité d’un système qui refuse de s’amender et le “renouvellement” (ou pérépéties anecdotiques), qui fait de nous des spectateurs sans prise sur les évènements.
    Le genre est éprouvé et le téléspectateur (lecteur en l’occurence)est familiarisé avec les personnages et toute rupture apparente avec la continuité du feuilleton politique l’émoustille car il y voit une intrique dans le récit narratif. Par le truchement de sa paticipation vocale autour d’un café ou par clavier, il se voit faussement acteur et pense devenir co-auteur ou co-scénariste du sitcom en y allant de son analyse.
    Hélas dans ce schéma établi que l’on veut bien appeler ‘politique’, le peuple ne prend conscience des enjeux et du choc des ambitions que lorsque la comédie du pouvoir se transforme en ‘dramatique” du fait du déséquilibre entres les forces de la continuité et celles timides du renouvellement.Chaque mort que nous pleurons, en porte témoignage!
    Confronté à des aspects plus graves de son existence, le peuple a fini par se désinteresser des personnages du sitcom politique et de leur sort. La crainte révérencielle des années Boumédienne et les co-optations ont façonné un sérail dans lequel décideurs et technocrates écrivent le scénario, les répliques et n’ont comme désir profond que de voir le feuilleton s’eterniser, voir leur pouvoir s’amplifier et réduire l’importance du personnage principal qui ne figure même pas dans le casting: le peuple.
    A un muscle endolori, nous savpns ce qu’il faut appliquer mais que faire face à un cerveau en buttes à toutes les dissonances et à qui l’on présente des vérités du jour?
    Peu de sociétés ont connu traumatisme aussi profond que celui de la société algérienne , victime du viol colonial et du syndrome de stress traumatique lié aux épisodes sanglants de son histoire récente.
    Le sentiment national reste vivace et vigilant convaincu que notre pays entre dans les plans de la recomposition du moyenet proche -orient et que les forces de la division restent à l’ordre du jour. Toutefois, il ne sera pas mobilisé sur des mots d’ordre creux et sur des injonctions à construire une modernité démocratique factice.
    Non l’expansion mondiale des empires coloniaux n’est pas terminée mais elle emprunte d’autres formes tout en s’appuyant sur le développement massif d’armements sophistiqués et de nouvelles technologies militaires pour mettre à rescipience toute vélléité d’émancipation réelle.
    La suprémacie industrielle et technologique se double d’une hégémonie dans les sphères culturelles, financières et scientifiques dont le but ultime est de cantonner tous les autres pays à la périphérie et d’en faire des spectateurs de leur propre histoire.
    A l’aune de ces enjeux, comme il nous paraîtra puéril ce feuilleton “politique”.
    La démission idéologique de notre peuple me semble autrmement plus grave en épousant aveuglement les thèses d’une mondialisation et le renforcement du libéralisme économique qui mis à bas notre embryon de tissu industriel pour le livrer aux décideurs et technocrates jouant aux pompiers pyromanes.
    Est-ce le peuple-public qui est vraiment nul comme ils le prétendent? Pourquoi les répliques du texte concocté tombent-elles à plat?²Les comédiens de la politique auront recours à plusieurs “prises” avant la version finale qu’ils nous destinent. Silence on tourne pourrait-on entendre!
    La foule trahit le peuple!

    • le cygne

      Mr Smiley vous ne cesserez jamais de m’épater avec vos commentaires “terribles” …..Il faut dire que seuls les débiles ne comprendraient pas le message que vous venez de faire passer……et je crois que je suis d’accord avec vous à 99%…….Le 1% suivra lorsque vous me direz ce que le peuple doit épouser à la place de cette mondialisation d’inégalité entre les pays et au sein d’un même pays comme le nôtre……Cette mondialisation qui est une forme moderne de la colonisation mais à grande échelle,orchestrée et imposée principalement par le lobby sioniste, est entrain de pousser tout le monde au bord du précipice; la “crise” est là et “l’anarchie totale” va bientôt suivre…Mais ce qui est sûr c’est que tout le monde va “trinquer” les petits d’abord puis les grands un peu plus tard…Ils se brûleront forcément les ailes..!!

      Pour le moment, les Autruches ont la tête dans le sable et risquent leur autodissolution….Les Oursons en peluche, cette majorité qui mène la barque en ramant avec les Renards et les Ours polaires, risque aussi de perdre petit à petit, le peu de pouvoir qu’elle avait entre les mains…
      Que deviendrons nous d’ici peu ???
      Mais dites moi Sourire, si la foule a démissionné plutôt s’est rendue, il y a bien longtemps déjà, et si le peuple démissionne complètement, qu’est ce qu’il reste à faire ???? …..Frédéric Beigbeder a dit: “Vous êtes les produits d’une époque. Non. Trop facile d’incriminer l’époque. Vous êtes des produits tout court. La mondialisation ne s’intéressant plus aux hommes, il vous fallait devenir des produits pour que la société s’intéresse à vous.”

      Encore une petite chose Mr Smiley, quand vous dites “L’homme passe mais le système demeure!” N’est ce pas l’homme qui a fabriqué et forgé le système..???

      “Foule – Elle est faite de tout le monde, mais tout le monde a horreur de la foule.”… Et.. “Cette foule hagarde ! Elle annonce : Nous sommes la triste opacité de nos spectres futurs.”

      Quant aux herbes folles, elles ont au moins le sourire d’un grand….!!!!!!

      “ALLAH Yaltaf Bina”

  2. omega

    En démissionnant de leur propre chef, les présidents du RCD et du FFS l’avaient fait avant celui du RND, estimant chacun que l’heure de leurs « Tab djnanou » respectifs avait sonné. C’est somme toutes dans l’air du temps, à la différence que le dernier s’y résout, sans trop rechigner, sous la pression d’une dissidence… très appuyée!

    En décidant de se retirer après treize ans d’un long règne d’autocrate, le SG du RND fait certes, à première vue, œuvre de démocratie interne et d’alternance au sein de son parti, ce qui peut tout naturellement être à l’honneur et au crédit du personnage, geste qui demeurerait cependant un exercice illusoire dans le cas où la décision aurait été prise quelque part, tout en haut.

    D’ailleurs, dans ce registre des grandes décisions politiques, il reste à souhaiter que d’autres fossiles du parti d’en face en fasse de même justement, ce qui pourrait amener (pas si sûr !) un souffle nouveau et un vent de fraîcheur inédit sur la scène politique nationale, à condition que les partants ne soient pas remplacés illico-presto par d’autres dinosaures et autres affidés du même acabit.

    Au motif de sauvegarder l’unité, la cohésion et l’avenir du parti ( un peu à la manière empruntée au jugement de Salomon où lui, le S.G.« mère – responsable » ne voulant pas qu’on tranche dans le vif de son «enfant-parti» le cède de bon cœur et tout entier à la « mère – vindicative », pour préserver sa survie) , il sort grandi de sa démission faite à l’adresse des militants (Ah ! la base, la base ! la fameuse base , cette Arlésienne dont on parle beaucoup et qu’on ne voit jamais!), et non aux instances dirigeantes, pour insister sur la légitimité de son élection par ces mêmes militants ( le Congrès) et sur le respect de la forme observé dans l’annonce de sa fin de mandat, une façon indirecte aussi de mettre à l’index les contestataires qui ont travaillé à sa destitution « hors cadre légal » du parti et d’indiquer , sans montrer du doigt, la direction de ceux qui les ont inspirés.

    Cependant, l’homme reste effectivement habile et rusé ! Pour pouvoir rebondir depuis sa retraite tactique, il met deux fers au feu :

    – Le premier, certes improbable, est à inscrire dans l’optique du futur congrès qui aura à élire son nouveau SG: redevenu simple militant parmi les autres militants auxquels il aura versé au passage quelques gages par son amende honorable, et face à des redresseurs et des trublions devenus dès lors des « hors la loi », l’ex-SG donc ferait ainsi office d’un candidat relooké, potentiellement crédible par son comportement loyal, démocrate et légaliste. Cette bonne impression pourrait emporter l’adhésion de la base militante, probablement élargie à d’autres bases alliées tout également « redressées », qui en bonnes foules angéliques, émotives et sensibles, comme toujours, à la « noblesse » de l’acte, verseraient pour un nouveau plébiscite.

    – Le second, tout aussi aléatoire, ferait de lui, parmi les candidats potentiels pressentis dans la classe des invertébrés, le profil idéal du postulant consensuel pour les présidentielles auxquelles il pourrait facilement pouvoir se replacer, avec la bénédiction de quelques gros sponsors, et à condition toutefois d’avoir aussi à servir de beau lièvre, le cas échéant, pour occuper en retour la place d’un bon …vice-président.

    Un non-évènement quoi ! Et toujours rien de nouveau sous le soleil…

    • Mehiaoui

      Oui ! M. omega , votre analyse est pertinente et d’ailleurs j’étais étonné , moi le simple citoyen , d’entendre que M. Ouyhia a démissionné subitement, lui, le produit pure du système et qui était le plus présidentiable puisqu’il attendait avec prudence des présidentielles anticipées après le printemps algérien. L’arrivée de Sellal a probablement chamboulé le paysage politique et dérouté les dinosaures mais cela ne m’a pas empêché de penser que peut être c’était là “le meilleur moyen de faire le lièvre pour ses frères ennemis d’un mandat et particulièrement celui par qui tout le mal que nous vivons en Algérie est venu , c’est le “bel khadem” même le signal fort ‘tab jnana” lancé par “fakhamathou” à sétif ne lui a pas suffit , n’a-t-il pas juré de quitter la politique et rejoindre Tiaret si le FLN ne dépasse pas la majorité dans mille communes. Il s’est même proposé de prendre la relève à bouteflika comme le sont ses adjoints tayeb louh, haroubia et tou.Tous devront partir à commencer par fakhamathou , nous attendons avec impatience la prise d’effet du tab jnana.Mais ,on dirait qu’ils sont pareils,dès qu’ils ne voient aucune tempete et se sentent en bonne santé, ils persistent à s’accrocher au koursi.

  3. […] Smiley : Peut-on faire du neuf avec du vieux? La question mérite d'être posée et les baby-boomers style l'ex-inamovible Ouyahia entament (…) […]

  4. Smiley

    Peut-on faire du neuf avec du vieux?
    La question mérite d’être posée et les baby-boomers style l’ex-inamovible Ouyahia entament allègrement la soixantaine nous ayant fait croire qu’ils gravissaient une montagne alors que on les vus dégringoler d’une colline aux pentes traitresses.
    La suite du commentaire ICI

    • le cygne

      Peut on faire du neuf avec du vieux ???? Question pertinente Sourire…..je pense plutôt qu’ils veulent nous miroiter des vieux flambant neufs……!!! Une fois faisant semblant d’être mourant, et une fois exposant leurs muscles, tout ça pour tromper la galerie et prendre partie au jeu de rôle dicté par les invisibles pour quadriller ou plutôt verrouiller le champ politique….
      Je ne sais pas si vraiment mr Ouyahia a été poussé vers la sortie….!!! Même si c’est le cas, ç’est volontaire et bien calculé, car il faut bien qu’il rentre par une autre porte ou au moins une fenêtre…J reste persuadée qu’il n’ait pas cédé sa place dans l’arène des gladiateurs pour rien, c’est surtout pour se gagner les faveurs des “Déités”. Jadis, les Romains transformèrent ces combats de gladiateurs en un véritable spectacle, dont le prétexte était toujours le culte des ancêtres, mais les nôtres ils se combattent pourquoi… ???? Ce qui est sûr c’est qu’ils se donnent en spectacle qui tournent à la dérision et au mépris des Autruches….Quant aux Ours polaires, ils se régalent en se léchant les doigts…et en se remplissant le ventre…grâce aux oursons en peluche..
      Si vous affirmez qu’il ait été poussé soigneusement vers la sortie, alors comme je l’ai dit ailleurs, c’est la lune de miel avec le “très haut” qui a été consommée, mais ce n’est pas parce qu’ils ne s’entendent plus, car la foule qui trahit le peuple “Est la bête élémentaire, dont l’instinct est partout, la pensée nulle part.” plutôt quelque part…????
      Comme je vous le répète toujours, c’est le peuple qui finira par trahir la foule….!!!!!

  5. le cygne

    Pourquoi Mr Ouyahia a attendu 2013 pour démissionner ???? Simple coïncidence???? Non je ne le pense pas….Car celui ci est un petit futé bien de chez nous..!!!!
    Enfin les torchons ont brûlé au RND…..Mais dites moi qui a mis le feu à ces torchons plutôt sales..???
    Est ce Ouyahia lui-même, pour se préparer à un certain événement, ou c’est la lune de miel entre Mr Ouyahia et ses sponsors qui a été consommée “Les mariages ont leur lune de miel ; les veuvages aussi.” aussi, “La lune de miel a, entre autres avantages, celui de faire coucher la jeunesse de bonne heure.”………Seules les futures élections présidentielles nous dévoileront certains petits secrets… de polichinelles bien sûr…!!!!

    D’habitude ce sont les services de sécurité qui font pression sur la justice…; pourquoi cette fois ci, c’est la justice qui a eu le dernier mot sur l’affaire du député Bouchouarab malgré son dossier plus que douteux….Mais ils peuvent nous faire avaler des couleuvres quand ils veulent, croyant que nous chantions tous frère jacques dormez vous, pendant qu’ils dansent tout en rond sur le pont d’Avignon …!!! Au fait quel intérêt a mr Ouyahia pour avoir un chef de cabinet qui fait l’unanimité sur son profil indésirable et s’afficher avec cet ourson en peluche qui a des affaires louches avec l’ex banque Al khalifa (dossier qui a été mis en veilleuse) et la BNA…….Drôle mais pas bizarre..!!!
    Ne dit on pas que là,où il y a des abeilles, il y aura du miel.” et que celui “Qui manie le miel s’en lèche les doigts.” Quant aux autres ils doivent se contenter de la mélasse……Bref! je dois ajouetr que “Les mots sont comme les abeilles : ils ont le miel et l’aiguillon.”

  6. Mijo

    Je n’ai jamais partagé les idées économiques d’Ouyahia mais j’avoue que c’est quasiment le seul homme politique de son rang qui n’utilise pas la langue de bois, d’où son impopularité.C’est le Monsieur qui a fait le sale boulot à plusieurs reprises en particulier quand l’état était en faillite au milieu des années 90. Il ne faut pas avoir la mémoire courte!!??…..Le monde bouge , l’Algérie va
    changer durant le premier semestre 2013.
    2013 s’annonce tumultueux !
    Les changements à la tête sont bien, mais il faut changer les chaussettes aussi.

    • DZiri

      Sallamou AlaykumM. Mijo,
      Cette formulation de « faire le sale boulot » dissimule littérairement « les projets programmés » de destruction de l’infrastructure industrielle que l’Algérie possédait après le coup d’Etat de 92.
      L’Algérie n’a jamais été en faillite, Mijo, c’est ses dirigeants !
      Il a transféré les biens du peuple aux « privé » avec de l’argent en + et mis au carreau des centaines de millier de travailleur en retraite et/ou au chômage !
      Cette opération fait parti de l’engineering social et économique Mijo !
      Cet homme n’est pas un homme politique, c’est un homme de main, comme tout reste d’ailleurs !
      Sallamou Alaykum

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 299
  • 6 829