Le Ministre de l’Emploi, du travail et de la sécurité sociale  Tayeb Louh a indiqué lundi à Alger que «Tous les travailleurs exerçant au sein des entreprises économiques publiques et privées et les personnels de la fonction publique percevant des salaires mensuels inférieurs à 18 000 DA seront concernés par l’augmentation du SNMG». «Cette augmentation, ajoute le ministre, est effective à compter de Janvier 2012, et ce en application de la législation en vigueur et tous les employeurs sont tenus d’appliquer le SNMG, faute de quoi, ces employeurs seront passibles des sanctions prévues par la loi». Louh a souligné, en outre,que «le SNMG sert de référence à l’assiette des cotisations de la sécurité sociale de certaines catégories,comme les étudiants et les personnes handicapés,faisant remarquer, cependant, que cette augmentation n’est pas conditionnée par l’abrogation de l’article 87bis du code du travail». Par ailleurs, le ministre a révélé que «malgré cet article, les renumerations des travailleurs des deux secteurs (public et privé) ont connu,durant les dernières années, plusieurs augmentations,dont le taux varie entre 50 et 70% en fonction du corps». Il a, par la même occasion, fait savoir que «la masse salariale des fonctionnaires est passée de 1.126 milliards de DA en 2008 à 2.850 milliards DA pour l’exercice 2012, alors, a-t-il expliqué, que les travailleurs des secteurs économiques ont bénéficié d’augmentation de salaire, suite à la révision des conventions de branches intervenues en 2006 et 2010.  Se basant sur les résultats des enquêtes nationales effectuées par l’Institut National du Travail (INT), le salaire moyen national brut pour tous les secteurs et catégories confondues,est passé, selon le ministre de 22.925 DA en 2002 à plus de 33 000 DA en 2010, soit un accroissement de plus de 41%. Le ministre a, d’autre part, tenu à préciser que malgré toutes les augmentations, l’inflation a été maintenue à un niveau supportable, de l’ordre de 3 à 4,3% durant ces dernières années grâce, a-t-il expliqué,à l’augmentation de l’offre des produits et le soutien par l’Etat aux prix des produits de large consommation comme le lait, le pain et l’énergie». Enchaînant sur les retraites, Mr Louh a rappelé le relèvement du montant minimum de la pension de retraite à 15.000DA, ainsi que la revalorisation des pensions et allocations de retraite. Ces augmentations applicables à compter de janvier 2012, sont établies selon un taux dégressif variant entre 30 et 15% et en fonction du montant de la pension et de l’allocation de retraite, a-til poursuivi, le nombre de bénéficiaires de ces mesures étant estimé à près de 2.400.000 retraités. Louh a, dans le même contexte, indiqué que les conclusions du groupe de travail mixte Gouvernement-UGTA, qui planche sur l’article 87 bis du code du travail, seront connues avant la fin du premier trimestre 2012.

Par APS.

One thought on “AUGMENTATION DU SNMG:Tous les travailleurs concernés”
  1. Si Mr Lpuh, se rendait de temps à autre dans les marchés de légumes, pour voir le prix de la pomme de terre, à50DA, de la Tomates à 120DA. des Courgettes à 120DA des haricots verts à 220DA des carottes et navets à 60DA des Oranges à 120DA des Pommes à 200DA , des Bananes à 150DA, de la Viande de Poulets à 400DA , de la Viande d’agneau à 1200DA? alors, il verrait que ces relèvement de salaires, sont de la “RIGOLADE”, c’est mieux que rien mais c’est rien du tout-Nos enfants mange des fruits et de la viande que lorsque nous avons des invités-Me me les légumes sec, il sont devenu une denrées inaccessible- Alors leur augmentation, ils devraient se mettre à la place du pauvre, que nous sommes tous devenu, pour la comprendre

Comments are closed.