«LES TRIBUS D’ISRAEL»

Bernard Henry Levy : Un historien «va-t-en-guerre» qui, après avoir rentabilisé sa campagne sur le plan politique –devenu depuis ami intime et proche conseiller de Sarko-, sur le plan ethnique –ayant déclaré publiquement que ce qu’il a fait, il ne l’a fait que pour Israël – vient de la rentabiliser sur un plan mercantile. En effet, il vient de  commettre un livre –encore un pamphlet – sur les confidences entre le Président de La Gaulle et lui.

BHL est présenté par certains journalistes comme un imposteur intellectuel. Sa réussite ne serait due qu’à un réseau de connaissances bien organisé.

Dans un article intitulé “BHL n’est pas seulement ridicule, il est aussi dangereux“, Pascal BONIFACE écrit: “Il est de bon ton, dans de nombreux milieux, de se gausser de Bernard-Henri Lévy et d’affecter à son égard, une indifférence ironique. L’affaire Botul – dont BHL a le culot de s’estimer victime – n’est ni sa première, ni sa dernière escroquerie intellectuelle. La carrière de BHL est faite d’affabulations et de ratés monumentaux, qu’il veuille créer un journal, faire un film, écrire une pièce de théâtre ou un livre. Il y a un écart grandissant entre l’écho médiatique qui lui est donné et la désaffection du public, qui n’est pas dupe.

BHL est également dénoncé dans l’ouvrage Les intellectuels faussaires (éditions JC Gawsewitch, mai 2011) du même Pascal Boniface. “En tête de liste, il y a l’influent Bernard-Henri Lévy, alias BHL le « seigneur et maître des faussaires », dont le « moralisme se mue en Maccarthysme », redoutable dans l’art d’exercer le « terrorisme intellectuel », alors même que ses fiascos retentissant disqualifieraient sur-le-champ bien moins omnipotent que lui.”

Madame PEARL a déclaré au sujet de Bernard-Henry Levy qu’il est un homme dont «l’ego détruit l’intelligence»

Par ailleurs, le comédien Dieudonné   a osé «cracher» une vérité en face : «Ses (BHL)  milliards, il les a gagnés dans le commerce du bois précieux africain. Sur place, les gens n’ont plus de bois, ni de milliards. Il leur a tout volé». Bernard-Henri Lévy répondra que Dieudonné est antisémite. Dieudonné réagira lors d’un de ses spectacles par une nouvelle provocation : «Quand tu entends BHL, tu te dis que si, lui, il est philosophe, peut-être que les chambres à gaz n’ont pas existé».

Dans le livre-pamphlet qu’il vient de commettre, il se vautre de ses influences sur les décisions de Sarko, à propos de la guerre en Libye et sa volonté de «détruire» coûte que coûte Guedaffi. Il ira jusqu’à rapporter mot à mot les discussions qu’il a eues avec le Président Français, à l’Elysée, heure par heure, date par date, pour montrer à quel point tout ce qui a été fait en Libye, l’a été grâce à lui.

Moi, je ne retiens que ce qu’il a dit à la tribune du CRIF à Paris. «Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour mon nom et  pour Israël dont  Guedaffi était l’ennemi numéro un» Alors, les faux bombardements des civils par l’Armée libyenne brandis ça et là, l’instrumentalisation faite par El Jazeera, la protection des civils, c’était du pipeau. Il se trouvait deux compères dont l’un voulait garantir des dividendes économiques pour son Pays, à l’aune des élections présidentielles et l’autre voulait rendre service à son « peuple  élu».

Mais le rappel des faits historiques contenus tant dans le Saint Coran que dans la Bible nous apprennent que Dieu Unique  -Celui d’Israël (Jacob) , d’Abraham, de Moïse, de Jesus et de Mohammed (QSSSL) – avait déjà statué sur ce Peuple.

D’abord la Terre Promise  (La Terre de Canaan, actuelle Palestine)  ne l’a pas été pour les Juifs. Elle l’a été pour les Tribus issues des 12 Fils de Jacob. En effet, Joseph qui,  jalousé par ses Frères fut abandonné en pleine forêt pour être dévoré par des prédateurs, fut sauvé par Dieu lorsque des caravaniers le récupèrent. Emmené en Egypte, il fut vendu comme esclave et mis en prison pour avoir refusé les avances de la compagne de «son maître» qui, pour se venger l’accusa de tentative de viol.  Grâce au don d’interprétation des rêves dont Dieu le gratifia, il reussit, après avoir inteprété celui du Roi d’Egypte, de sortir de prison pour être Vizir. Il s’occupa du Trésor du Pays et à l’occasion de la gestion des 7 années de disette prévues par le rêve du roi, il assura le rationnement des populations. C’est ainsi qu’il fit venir ses frères en Egypte.

C’est donc les Tribus issues des descendances de Joseph et de ses Frères qui sont considérés comme les Fils d’Israël (Jacob) et qui n’ont rien à voir avec la religion juive qui n’est venue que bien plus tard. Ainsi, Dieu leur recommanda de rejoindre leur Terre, la Terre Promise, La Palestine.

La religion juive venue bien plus tard, ses adeptes se comportèrent outrageusement avec Dieu et ses Prophètes (Ils en assassinèrent plusieurs) Ils  eurent recours au « Veau d’Or » et bien d’autres comportements qui provoquèrent le courroux de Dieu qui finira par la sentence  «Pendant quarante ans, vous errerez sur Terre!»   et «Un jour chez Dieu équivaut à   cinq mille ans de ce que vous comptez»

C’est ce que tu es  en train de faire, Bernard-Henri Levy.  Oui. Tu continueras à errer sur Terre. Tu ne peux avoir de Patrie. Tu trahiras toujours comme tu as trahi la Patrie qui t’a vu naître et qui t’a adopté : L’Algérie. N’est-ce pas à Beni Saf que tu es né?

djillali@bel-abbes.info

 

 

 

 


le 15 décembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
15 décembre 2011

6 Commentaires pour “«LES TRIBUS D’ISRAEL»”

  1. epsilone

    MR Reffas,vous parlez du commentaire de votre ami concernant enrico Macias , des recherches ont été faite pour écrire le livre sûrement;le nom de famille qu’il évoque existe et se situe dans une autre région d’Algerie mais pour ce qui est de Constantine les Juifs vivaient en harmonie avec les Arabes parlaient la langue chantaient le Malouf constantinois si bien que l’oncle d’enrico était le “cheikh” qui veut dire grand maître et était écouté par les grandes famille ARABES constantinoises, il y avait aussi Simone Tamar;Au moment de la loi crémieux certains sont restés vivre dans leur quartier”RAHBAT ESSOUF” et quelques uns seulement ont préférés vivre dans les quartiers purement français.Aussi les femmes juives travaillaient dans les maisons des grandes familles riches constantinoises.Mais l’histoire des Juifs d’Algerie et du Maghreb bien avant les invasions Romaines,le christianisme nos grands historiens et nos chercheurs ont bien écrit sur ce sujet d’HISTOIRE.CORDIALEMENT.

    • soufiane

      tout comme toi qui veut ressuciter des conneries …c’est triste tu ne sembles pas du tout comprendre qu’avant 62 que tu sois juif, ou autre , tu n’avais rien d’algerien alors ….nostalgie, va falloir faire une de desintoxication historique
      soufiane

    • DZiri

      M Epsilone.
      Celui qui ne voit qu’avec des oeillères ne peut pas voir tout l’horison disponible devant lui (180°) . Il est comme un cheval, il lui faut un morse pour le diriger.

  2. omega

    Peut-on aujourd’hui, à la lumière des évènements sanglants qu’a connu le monde arabe, notamment en Irak, et plus récemment des bouleversements spectaculaires plus proches de nous survenus au Maghreb, peut-on donc valablement s’offusquer de l’attitude et des propos tenus par B.H.L.?
    L’opinion publique en général, et les intellectuels en particulier, trouvent de plus en plus scandaleuses, voire grotesques risibles, les déclarations de celui qui se fait passer pour le philosophe du siècle.
    B.H.L. traître et apatride ? Rien n’est moins sûr !Non , il est le thuriféraire et l’artisan zélé de sa seule patrie, le sionisme, cet “Etat” sans lieu géographique et sans frontières,et dont il est le représentant idiot !
    Sionisme et BHL dites- vous? Nous voici en pleine tautologie, dans le pléonasme parfait!
    Profitant de sa qualité de penseur, il s’est infiltré et coulé insidieusement dans ce que Teyllard de Chardin appelait la “noosphère”, en distillant ses toxines dans cette nappe pensante qui entoure la Terre et qui matérialiserait toutes les consciences de l’humanité et toute la capacité de cette dernière à penser. Par ses déclarations et prises de positions perfides, il a intellectuellement perverti le sens des valeurs humaines sous de fallacieux prétextes de démocratie et de liberté, même si leurs déficits en certains endroits du monde restent réels et préoccupants.
    B.H.L. est l’ersatz de la “philosophie” dominante, ravageuse , amorale et immorale qui gouverne le monde et menée par la finance internationale dont on connait l’origine ethnique des possédants et des lobbys et qui conduisent invariablement vers l’entité “Israël”.
    En visionnant récemment un film américain de 2009, AVATAR pour ne pas le nommer, il n’est pas étonnant d’entendre le héros du film prononcer cette sentence qui semble être le dogme et fil directeur des dirigeants occidentaux et de leurs alliés: ” Quand un peuple est assis sur quelque chose qu’on convoite, on en fait un ennemi, et ça justifie le pillage”.
    C’est cette “philosophie ” que défend ardemment B.H.L., celle du désordre et du chaos, surtout quand il y a un grand retour…sur investissement !

  3. Karim10

    Slt; mon Cher ami Djillali.
    Un article à réflexion. Je le pense vraiment. Je vous dis bravo pour avoir surtout fait de cet rubrique une combinaison de plusieurs éléments pour finalement former un ensemble autour de ce personnage intellectuel engagé. Pourquoi donc BHL est il dangereux ? Est-il aussi ridicule qu’on le croit ?
    Mais pour entrer dans le débat. Ce n’est pas « ce » philosophe qui rend l’article intrigant mais le sens donner à certains mots au dernier paragraphe. Un sujet à débat. Oui ! Vous avez évoqué deux « mots » sur les quels je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous mon ami Djilali.
    1 – le mot (Trahison). 2- le mot (Pays).
    Le sens que vous donnez dans ce sujet aux deux mots. Le premier qui est (Trahison) .Vous donnez un sens textuel simple: il est traitre parce qu’il a déjà trahi son pays ? Son pays ? Qui est l’Algérie ! ? Est il donc Algérien parce qu’il est né à Bénisaf !?
    Non, a mon avis ce n’est pas évident c’est-à-dire qu’il ne peut s’imposer au débat de façon indiscutable. Pourquoi ? Ce n’est pas le lieu de naissance qui fait de lui un Algérien. Enrico Macias est aussi né à Constantine ! Mais il n’est pas pour autant un Algérien (Un débat déjà clos je pense, du moins ici en Algérie). Pourtant la traitrise est un acte déloyal et perfide dans n’importe qu’el pays .
    Et une fois le premier sens « régler ».On passe au deuxième si tu veux. Trop complexe à comprendre pour beaucoup. Et pour rester dans le même contexte : La réflexion est ardue. Je ne cherche pas à donner une orientation « politique » à ton texte, mais pour l’ « HISTOIRE », c’est toujours l’individu qui a été accusé d’avoir trahi son pays mais pas le contraire.
    La trahison en Algérie et ailleurs « aussi » n’est pas et ne sera jamais « Un avis personnel : une opinion» .
    La trahison de son pays n’est pas un principe auquel on souscrit ou même un ensemble d’idées dominantes et ce n’est pas aussi un jugement porté sur quelqu’un. Je m’explique : UN « HARKI » est un Harki ce n’est pas mon opinion il est harki et c’est tout. C’est aussi simple que ça.
    J’ai bien écris « aussi » : Pouvez vous convaincre ce juif (BHL)du contraire de ce qu’il fait ?
    Vous pouvez répondre à cette question ? Ce juif son pays c’est la France ou Israël ? Une bonne question. C’est dans la réponse qu’on peut répondre aussi à une autre question. L’engagement du traitre peut il être conçu comme un acte de résistance ?
    Conclusion : Donc ce juif peut il être un « traitre » s’il n’est même pas « Algérien » !
    Selon mon approche ce juif n’est pas Algérien il n’est donc pas un traite. C’est un juif qui travaille pour son pays est c’est tout. C’est aussi simple que ça .
    Le traitre c’est cet Algérien au temps de la colonisation française qui par une analyse froide de la situation coloniale a pris la décision de “travailler” pour l’ennemi (França).C’est tout mon Ami. Encore que « Freud » s’il était encore vivant aurait pu trouver un « mécanisme inconscient juif » à ce type de situation. Il dira sans doute que le juif aura toujours le sentiment de « se flageller » pour faire plaisir à son pays.
    Tu vois mon ami j’ai bien dis que cet article est un article à réflexion. Je le pensais vraiment. Encore une chose je préfère finir par cette citation :
    Qui est infidèle à son pays et ses amis est à jamais pactise avec l’ennemi.
    Cordialement mes amis. slt à tous.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 1 955
  • 6 829