Chronique du jeudi : CAN 2017: L’«ORANGE» TOTAL(EMENT) AMÈRE!

Finalement c’est le Gabon qui organisera la CAN 2017. L’Algérie repassera. Ainsi on a décidé le Comité Exécutif de la CAF, réuni pour la circonstance au Caire.
La première grande surprise, c’est celle avec laquelle la délégation Algérienne a reçu la «douche «africaine», qui n’a pas trop duré comme l’écossaise à cause du manque d’eau flagrant en Afrique. Jamais, l’Algérie n’a manqué de perspicacité, jamais, elle n’a été aussi naïve. RAOUROUA a été totalement endormi, qu’il a insisté pour se faire accompagner par le Ministre TAHMI, afin de fêter sur place le résultat attendu.
La défaite est là. Pas dans le choix du Gabon. Non! Comment peut-on se faire avoir aussi facilement, après avoir vécu plus d’une vingtaine d’années dans les arcanes de la CAF ; après avoir flirté longuement avec Issa HAYATOU et Sepp BLATTER ; après avoir supporté et intronisé l’inamovible Président de la CAF et enfin après lui avoir prêté allégeance?
Pourtant, la décision d’octroyer la CAN au Gabon était déjà prise lors de la dernière édition de la CAN en Guinée équatoriale lors d’un tête-à-tête HAYATOU- BONGO.
BERRAF, le Président du CIO Algérien l’a bien révélé, personne ne l’a cru, surtout après la visite du Président de la CAF en Algérie lors de la Super Coupe et son entrevue avec SELLAL. C’était suffisant pour que les Responsables au niveau de la FAF, du Ministère des Sports mais aussi des Affaires Etrangères, s’endorment sur leurs lauriers, oubliant fondamentalement que le poisson ne saurait être vendu avant d’avoir été pêché? Plusieurs Membres du Comité exécutif de la CAF –à l’exception de Raouraoua, véritable dindon de la farce – reconnaitront avoir eu l’information 48h avant le vote.
Cette naïveté, cette suffisance déployée par tout responsable algérien tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, est du à la politique de rente qui a rendu tout facile. Il suffit de dépenser. Mais, pour ce qui concerne l’organisation de la CAN, ces responsables n’ont pas su dépenser.
On a vite oublié les avertissements passés : L’Algérie a déjà été recalée pour 2019, 2021 et 2023 ! Avec 2017, cela fait 4 fois ! Les 3 premières n’étaient-elles pas suffisantes pour soulever les soupçons, pour appeler à plus de prudence, pour susciter beaucoup plus de garanties ?
Le Gabon est le Qatar de l’Afrique. Ce Pays d’un million d’habitants et des poussières, est le fief de “Total”. Cela est important. La CAN autant que la Coupe du Monde, autant que tout évènement sportif est d’abord un évènement économique. Une source de profit. Messieurs RAOURAOUA et TAHMI ne doivent pas l’oublier. Il ne suffit pas de prélever sur les réserves de change pour annoncer avec fracas la construction de quelques stades et mettre en valeur une autoroute déjà à la forme de gruyère, pour garantir l’obtention de l’organisation de la Coupe d’Afrique. Il en faut plus.
C’est ce qu’à compris le Qatar. Autre minuscule Pays qui a pu voler l’organisation de la Coupe du Monde aux… USA ! Le Qatar ne s’est pas contenté de construite des stades haut de gamme et climatisés, mais s’est empressé à graisser les pattes de qui de droit, à octroyer les marchés à qui de droit.
Et c’est là que tout se joue. Pour pouvoir organiser une Coupe d’Afrique des Nations, il faut du lobbying. Il faut de la solidarité. Il faut du pouvoir. Sinon, alors, il faut payer, tout comme le fait le Gabon. Issa HAYATOU, le Manitou du Football Africain, n’a rien prouvé envers l’Algérie, bien au contraire. Mais l’Algérie se doit de se mordre les doigts de son soutien indéfectible à HAYATOU sans contrepartie. Les occasions étaient là, on n’a pas su les saisir. Lors du conflit CAF- Fédération Marocaine de Football, l’Algérie – et les Algériens de façon générale – ont presque pris partie contre le Maroc, lorsqu’il a décidé de demander le report de la CAN pour cause d’Ebola. Lors du conflit avec la Fédération Tunisienne suite au scandaleux match du quart de finale de la Coupe d’Afrique contre le Pays organisateur la Guinée Équatoriale, l’Algérie n’a pas soutenu la Tunisie. C’est cette désunion du Maghreb qui fait la force d’Issa HAYATOU. Les Pays du Maghreb associés aux Pays Arabes auraient pu constituer une force d’opposition contre la dictature du Président de la CAF. RAOURAOUA à choisi l’allégeance, elle n’a pas payé. Il a choisi d’intercéder en faveur de DIAKITE le Malien après sa suspension par le CIO justement pour corruption, ce dernier lui a bien rendu en votant contre l’Algérie.
C’est pourquoi, certaines déclarations sont salutaires : tourner la page et tirer les leçons. Utiliser l’argent qui était destiné à cet évènement, à la formation et au développement du sport.
Si le Gabon est le fief de «Total», il ne faut pas oublier que le sponsor officiel de la CAN depuis des lustres n’est autre que «Orange» l’opérateur Français de téléphonie mobile. Or, une fin de non recevoir a été réservée par l’Algérie à sa demande de participation au sein du Capital de Mobilis. CQFD. Mais cela n’enlève rien aux insuffisances qui ont du jouer aux alibis : Retard dans la réalisation des infrastructures, non remise des informations aux membres de la Commission de la CAF concernant l’état d’avancement des travaux, mais surtout l’incivisme des supporters et la violence dans les stades. A coup sur, l’orange que dégustera l’équipe d’Algérie au Gabon, sera Total(ement) …amère !

djillali@bel-abbes.info


le 16 avril 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 avril 2015

3 Commentaires pour “Chronique du jeudi : CAN 2017: L’«ORANGE» TOTAL(EMENT) AMÈRE!”

  1. Incorruptible

    J’ajouterai que Issa Hayato doit partir et dans son sillage Raouraoua, non pas parce qu’ils ont tronqué les principes de base du football et du sport en général , mais ils ont sali tout le continent et contaminé tous les dirigeants des fédérations. La décision du Tas en annulant les sanctions contre le Maroc n’a fait que confirmer toutes les suppositions sur la CAF de Hayato qui est bâtie sur du flou soutenu par les Raouraoua.
    Enfin j’ajouterai pour ma part que la sagesse dans le contexte indiqué est mal digérée par les uns et incompris ou ignorée par les autres

  2. le cygne

    Totalement d’accord avec votre point de vue, cette fois-ci…!!!!

    Ne dit-on pas “Abeille sans reine, ruche perdue”…Ils ont été roulés comme des bleus, pourquoi, ils ne connaissent pas le proverbe africain qui dit: “Ce n’est pas le jour du combat qu’on aiguise sa lance.”…??? Sauf si l’Orange bleue a fait son effet sur le haricot vert aussi…!
    Et Raouraoua, comme Hayatou, va rester encore et encore à la tête de la FAF….????

    “L’ami d’un serpent boa doit aimer la position couchée.”

    “Le lézard, malgré toutes les pompes qu’il fait, n’a jamais eu de biceps.”

    Cependant « Une orange dans la rue : où elle est pourrie, où il y a des vers. » (proverbe brésilien)

    “L’ennemi d’hier peut être aussi l’ennemi d’aujourd’hui, ne t’y trompe pas.” et surtout, il ne faut jamais l’oublier…!!! Je parle bien sûr aux amnésiques….!!!

    Heureusement que ” Tout ce qui est debout se couchera.”, un jour…!

    (Proverbes africains)

  3. Incorruptible

    Issa Hayato est bien au courant de tout ce qui se passe dans les coulisses de la FAF et du palais du Gouvernement. Je pense que M Raouraoua était au courant bien avant l’annonce “amer” faite par son collègue et “ami” Hayato qui est corrompu jusqu’au os et a corrompu tout le continent Africain ( avec la complicité de Raouraoua sinon il aurait sauté de son poste qu’il détient dans cette institution de chateau de carte) de plus, ‘il n’y avait pas et on ne pouvait pas lui offrir la grande “Orange” sans la décision de Fakhamatho, le pauvre Tahmi qui avait cru et était devenu le dindon de la farce car les dominos étaient pipés et l’orange” était offerte depuis longtemps par le président Gabonais lui-même.
    De plus, dans quel état sont nos stades, avons-nous d’ailleurs des stades ? Je pense que Issa hayatou est bien au courant de la situation en voyant que l’équipe nationale n’avait que le stade Tchaker et des supporteurs violents. Il ne faut surtout pas oublier que le spectre du “frère” Ebossé y a plané au caire depuis longtemps et y était pour beaucoup à la décision finale.
    J’aurai souhaité que la fifa sans Blatter intervient pour remettre de l’ordre dans ce continent où le sport et la CAF sont devenus le meilleur moyen de blanchiment de l’argent.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 259
  • 6 058