«EL ADJAMI, LE PARADOXE QATARI ; L’EGYPTE, LE SYNDROME ALGÉRIEN!»

 Le Qatar, ce Bantoustan du Moyen-Orient qui s’en va guerroyer dans le monde arabe sous la façade «démocratique» vient de se dévoiler devant l’opinion publique internationale, qui voit sa vraie nature : Celle d’une autocratie traditionnelle, d’un Royaume médiéval enrobé de technologie occidentale, adepte invétéré  de l’esclavagisme.

Mohamed El ADJAMI, alias «Ibn Al Dhib», est un poète Qatari. Trompé par le paraître de son Emir, soutenant tout azimut, les printemps arabes en Tunisie, Libye, Egypte et Syrie, il épousa les démarches du Seigneur et « pondit » un poème à la gloire du printemps. Mal lui en prit. Pour quelques ridicules vers, il se retrouve condamné à …. Perpétuité pour «incitation au renversement du régime, diffammation du prince héritier, Tamim Ben Hamad Al Thani et atteinte à la constitution»

«Le poème du jardin» écrit en 2011, année où le Qatar jouait le rôle de « démocratiseur » du Monde Arabe, lui valut cette condamnation.  Le poème en question rend hommage à la révolution tunisienne et exprime le souhait de la voir rayonner sur l’ensemble des Pays arabes. Le vers qui lui a valu la condamnation dit : «Nous sommes tous une tunisie face à des élites répressives»

Il faut remarquer que cette sentence n’est réservée qu’aux seuls crimes de coup d’Etat, ce qui est loin d’être le cas, pour le pauvre El Adjami.

«Il est déplorable que le Qatar qui veut se présenter à l’échelle mondiale comme un Pays qui défend la liberté d’expression, se livre à une violation flagrante de ce droit» s’est exclamé le Directeur Général d’Amnesty International.

Etant des bédouins, ils se rapprochent beaucoup des chameaux, c’est pour cela qu’ils ne voient pas leurs bosses et s’occupent de celles des autres.

Outre le cas du pauvre El Adjami qui eut la naïveté de croire que ces Maîtres étaient de vrais démocrates, l’exemple nous vient de l’autre Mufti de service, j’ai nommé El Qaradaoui. Après avoir quitté l’Hôpital où il fut admis en urgence pour semble-t-il une overdose de viagra, il s’empresse d’émettre une fetwa sur mesure pour les Frères Musulmans d’Egypte. Il appelle les Egyptiens à respecter leurs Dirigeants et d’arrêter de manifester contre Morsi, entre temps, il a toujours appelé les Peuples Syriens et Libyens à se révolter contre leurs dirigeants. Cherchez la bosse !

Son corollaire le Mufti d’Arabie Saoudite, n’est  pas passé par trente-six chemins : Sa fetwa est plus simple : «Toute manifestation contre le régime est illicite. Celui qui enfreint cette disposition ira à la géhenne»

Sur un autre registre, pas aussi différent qu’on pourrait le croire, le lundi soir, en zappant je me suis arrêté sur une, parmi les  nombreuses chaînes  satellitaires Égyptiennes, en entendant le mot « El Gazaïr » 

Une animatrice pleine d’émotion,  s’adressait au peuple Égyptien. Elle tint un long monologue sur la situation politique du Pays des Pharaons. Elle était là,  assez coquette, mais se positionnait comme un maître d’école et s’efforçait à beaucoup de pédagogie.

En fait, elle a développé l’évolution du Mouvement des « Frères Musulmans »  depuis leur création, jusqu’à aujourd’hui. Leurs comportements dans les différentes étapes de l’Histoire du Pays, jusqu’à la prise récente du Pouvoir en intronisant Morsi, comme successeur à Moubarek.  Elle tenta d’expliquer comment cette confrérie, a pu s’approprier la révolution du Peuple Égyptien. Et c’est là, qu’elle fera l’analogie avec le «cas Algérien» .L’animatrice semble s’être énormément documentée sur notre tragédie des années 90. Elle a expliqué avec force et détails comment le FIS a pu manipuler et spolier la révolution d’octobre 88 et dominer la scène politique en faisant de la Religion, un fonds de commerce.

Elle dénonce ce qu’elle qualifie d’appel à la guerre civile : « Beaucoup de mes concitoyens, dit-elle, prédisent un remake à l’Algérienne en Egypte »  «Se sont-ils posé la question de savoir quel était le bilan de cette tragédie ?  Plus de 200 000 morts et des dégâts estimés à plusieurs milliards de dollars, des infrastructures industrielles, sociales, culturelles… détruites…  »  Est-ce cela qu’on veut pour notre Pays ? »

Mais ce que j’ai retenu le plus c’est surtout cet éveil tardif sur la vision que l’on a désormais de la décennie noire. On ne parle plus de guerre civile, ni de révolution contre la dictature militaire, mais de l’aveu même de l’animatrice Égyptienne, la tragédie des années 90 vécue par l’Algérie était une « guerre entre les extrémistes et la société civile »

djillali@bel-abbes.info

 


le 06 décembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 décembre 2012

1 Commentaire pour “«EL ADJAMI, LE PARADOXE QATARI ; L’EGYPTE, LE SYNDROME ALGÉRIEN!»”

  1. hakim

    Je vais être bref et court ne nous voilons pas la face(le peuple arabe)est maudit et sera ad vitam eaternam par nos despotes et par nos attitudes,nos comportements néfastes,depuis la défaite en Andalousie c’est la décadence absolue te ça ne va pas s’arrêter de sitôt,ceci dit on est tous sur la même brouette et ce n’est pas demain la veille que ça va se décanter.Pensant ce remps le monde occidental jubile,on signant des contratrs à coup de milliards,et pendant ce temps on tend la main,nous autres les matières premières et les occidentaux les matières grises cherchez l’erreur.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00