Cinq policiers suspendus suite à l’excès de zèle filmé par un internaute

On signale que cinq ou six policiers sont déjà suspendus en attendant que  l’enquête ordonnée par le patron de la police , le général-Major Hamel, suit son cours pour déterminer les tenants et aboutissants de ces ” agissements inadmissibles et portant préjudice au corps de la police, quelles qu’en soient les motivations». Des dépassements observés lors de la marche organisée Dimanche passé à l’occasion de la commémoration du  printemps Berbère , ce qui a déclenché des échauffourées entre les forces de l’ordre et un groupe de jeunes. Ces scènes montrant des policiers en civil brutalisant des manifestants  ont été filmées par des internautes  et diffusées sur les réseaux sociaux suscitant colère et indignation au sein de la population branchée.Alors faut-il se féliciter de cette décision et croire que l’Algérie avance bel et bien vers une démocratie réelle d’ailleurs engrangée pour la première fois dans l’histoire du multipartisme lors des dernières élections? Faut-il féliciter la direction générale de la police pour avoir enclencher cette enquêté suite seulement à des vidéos sur Youtube?  Ou alors attendre que ces conclusions se traduisent réellement sur le terrain pour donner  confiance et sérénité au citoyen qui n’y voit que “noir” quand il s’agit de ces corps constitués? L’heure a-t-elle réellement sonné pour que l’Algérie rentre de plein pied  dans une nouvelle deuxième république comme l’a tant déclaré le directeur de campagne du nouveau président élu? Attendons pour voir.

D’autres parts,le politologue et ancien colonel du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), Mohamed Chafik Mesbah, avait signalé précédemment que le général major Hamel aurait subi des pressions allant dans le sens d’une répression de la dite marche à Tizi Ouzou. Cependant dans  le même contexte et s’exprimant sur les ondes  de la Web Radio FM de Maghreb Émergent, sur l’attentat de Tizi Ouzou  , il n’ y va pas par mille chemins en déclarant que la perte des 11 militaires  tués  dans l’attentat à Iboudrarene  relèverait d’une « défaillance » des chefs militaires de la région et réclame leur traduction devant le tribunal militaire.


le 23 avril 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
23 avril 2014

2 Commentaires pour “Cinq policiers suspendus suite à l’excès de zèle filmé par un internaute”

  1. abdeallah

    Les hommes naissent libres et ont pour obligation de s’opposer et dénoncer les forfaits de leurs semblables par différents moyens. Il y a une gradation dans la récompense selon l’attachement aux commandements de Dieu et aux valeurs humaines universelles. Comment peut–on être poursuivi par « la justice » parce qu’on a été observateur d’un méfait sur la place publique et que l’on a porté à la connaissance des autres. Un jeune a été battu par des policiers jusqu’à perdre connaissance et trainé par eux comme un sac sur la voie publique à Tizi-Ouzou. Au delà de l’acte criminel des flics, l’observateur n’est pas acteur. Il a simplement une opinion sur ce qui se passe. Il a filmé cet acte et l’a partagé avec le reste des gens. C’est sa manière de s’exprimer face aux agissements criminels de ces policiers.
    Dans le monde entier, on ne peut être condamné pour son opinion, sa pensée. Toutes les lois du monde garantissent la liberté de pensée. L’Algérie cette semi république ou plutôt cette semi monarchie est signataire des conventions internationales sur la liberté d’opinion et notre constitution la garantie. La justice de cette semi monarchie se discrédite en s’attaquant des personnes innocentes et en confortant les criminels. Cet acte montre clairement que le Ministère de la justice, autiste par ailleurs sur viol des droits des citoyens, dont le pouvoir algérien à le devoir de protéger et de promouvoir, devient un instrument d’injustice et de haine. Les tourbillons de la révolte continueront à ébranler la fondation de cette semi-monarchie tant que les droits de citoyens ne sont pas respectés. Ces actes montrent que l’émancipation qu’on pensait avoir obtenue en 1962 n’est qu’une illusion et qu’il faut se battre encore solidairement par acquérir nos espaces de liberté qu’on considère comme une évidence.

  2. Dr D. Reffas

    Bonjour.

    Dans une république digne de cette appellation, le wali et le chef de sûreté de wilaya devraient être relevés de leurs fonctions.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 1 284
  • 7 896