La célèbre bataille d’El Mactaa dans la région d’Oran

Il y a 177 ans que la célèbre bataille d’El Mactaa a eu lieu. C’était en 1835 dans la région éponyme : El Mactaa, dans la commune de Mers El Hadjadj ex “port aux poules” située à 55 km à l’Est d’Oran.

C’est l’Emir Abdelkader qui a conduit ce haut fait de la résistance contre l’armée coloniale, le 28 juin 1835, dans la région d’El Mactaa, à l’embouchure de l’oued qui a donné son nom à cette bataille, intervenue dans les limites administratives actuelles des wilayas de Mostaganem et d’Oran.

Présentée par les historiens comme la plus importante des 116 batailles menées par l’Emir Abdelkader contre l’armée française, de 1830 à 1847, la bataille d’El Mactaa avait occasionné de lourdes pertes dans les rangs de l’envahisseur français qui compta plus de 1 000 soldats tués et 1 500 autres blessés.

A un moment où on assiste à une tentative de réhabilitation du fait colonial, assortie d’une démarche politique qui vise ni plus ni moins qu’à dédouaner la puissance colonisatrice de ses crimes et de ses exactions, il faut comprendre qu’un tel geste revêt une symbolique forte et qu’il rappelle aux Algériens combien ils doivent demeurer attachés à leur histoire et à leur mémoire.

Que les partis et les hommes politiques algériens négligent, ou minimisent, l’importance du message qui doit être sans cesse ressassé et transmis aux générations futures, avec toute son émotion et sa véritable dimension, voilà le vrai défi qui exige une ambition autrement plus résolue que dans les déclarations, les discours et les résolutions de circonstance.

Que les historiens retroussent les manches et que les infrastructures de l’éducation, les troupes théâtrales, les cercles intellectuels entre débats et conférences, les médias conjuguent leurs efforts afin de rendre justice à cette épopée, en la retraçant le plus fidèlement et le plus objectivement possible.

C’est là un devoir vis-à-vis de tous les martyrs qui, depuis l’Emir Abdelkader à Larbi Ben M’Hidi, ont payé le prix de l’exil ou du sang pour que vive l’Algérie.

Plus de commentaires

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN - ALGER (Agha)
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER(Agha)- ORAN
06h10 - 11h25
08h00 13h15 (*)
10h35 - 15h10
12h30 - 17h54
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h00 Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h00 05h00 Diesel

Ouvrage numérisé en vente chez Librinova signé M. Kadiri Mohamed

Nombre de Visites :

  • 92
  • 4 129