DÉSIGNATION DE SAIDANI : LE MAGISTRAT DU CONSEIL D’ÉTAT AURAIT ÉTÉ RÉVOQUÉ !

BAI a publié cette fin de semaine deux articles relatifs au renouvellement de l’instance suprême du Parti FLN: Le premier de Beldjillali qui a relaté presque en live la désignation de SAIDANI à la tête du Parti et le second a fait l’objet de la chronique hebdomadaire de Djillali C.  qui est revenu sur les péripéties scandaleuses et le recours à la justice de nuit

Pourtant, l’évènement n’est pas prêt de se clore et continue d’alimenter l’actualité.

En effet, selon certaines indiscrétions, il paraît d’abord que ni la Wilaya d’Alger ni le Ministère de l’intérieur n’ont délivré d’autorisation pour le clan de Boumehdi, soutien de Saïdani. . Il y eut juste une décision de la chambre du tribunal d’Alger qui a osé « casser » un arrêt du Conseil d’État rendu en dernier ressort et sans appel, et ….. un coup de fil.

Un Ministre de la Justice avait dit que « le dossier  de corruption de Saidani remplirait une brouette ! » Mais c’était avant qu’il ne soit débarqué pour suspicion d’être mêlé lui-même à un circuit de corruption.

Notre Justice a décidément mis un terme de façon définitive à toute tentative de volonté « d’indépendance » Quand on arrive à un seuil où une juridiction supérieure – Le Conseil  d’État –  soit désavouée officiellement par une autre « minuscule »  – Une chambre de Tribunal –  toute honte bue et « sans aucune forme de procès » l’on peut aisément demander à Aïdouni d’aller se rhabiller au plus vite.

Les présidentielles représente  un enjeu de taille pour permettre à des instances judiciaires ou à au jeu démocratique  de fonctionner normalement.

Belayat aura beau se démêler,  faire des recours,  les « carottes sont cuites ». Sauf si…

Sauf si le scénario mis en place par l’autre clan l’emporte.

En effet, si Saïdani aura pour objectif d’une part de barrer la route à Benflis, et rouler pour le candidat du Pouvoir actuel, qui ne peut être que Sellal,  ou un quatrième mandat avec un vice-président qui sera toujours Sellal ; le scénario Ouyahia-Benflis demeure en vigueur et la lutte est acharnée. De l’évolution des rapports de force, émanera la réponse à Belayat à propos de son recours.

D’ailleurs, le comité de soutien au «candidat Ouyahia» qui vient de voir le jour  à Constantine est assez significatif, comme le sont les visites ininterrompues de Sellal dans les différentes contrées de l’Algérie profonde.

En attendant, selon les indiscrétions d’un influent membre du Comité Central du FLN, la magistrate qui a rendu l’arrêt du Conseil d’État aurait été révoquée !


le 01 septembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.

01 septembre 2013

2 Commentaires pour “DÉSIGNATION DE SAIDANI : LE MAGISTRAT DU CONSEIL D’ÉTAT AURAIT ÉTÉ RÉVOQUÉ !”

  1. elgambiti

    lire ,nécessite.

  2. elgambiti

    Vous n’avez pas encore compris que la littérature judiciaire et juridique est faite pour les gens d’en bas ou pour les règlements de compte contre les personnes désavouées par le système,les exemples se multiplient dans la vie économique ,sociale et politique.Les spéculations sur telle ou telle personnalité,à l’approche des élections présidentielles,est une forme d’appât pour cerner l’opinion et affiner la stratégie du pouvoir en place afin de dégager la personnalité la moins décriée par le peuple, avec le moins de risque pour le régime;la méthode est récurrente.Ni Benflis ni Ouyahia ne peuvent prétendre à telle responsabilité, qui nécessitent l’assentiment de plusieurs cercles puissants ,voire de pays influents de l’étranger.Mr Sellal a cette chance de jouir de cette bénédiction à l’intérieur comme à l’extérieur ,en plus qu’il n’appartient à aucun parti structuré ,mais en homme intelligent ,il gravite autour du régime, en stratège en essayant d’intéresser le maximum de dignitaires en montrant ses prédispositions à assouvir les désirs de chacun;c’est un fin diplomate et le moins réprouvé par le peuple,surtout les jeunes.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00