Diaspora ou diasporas? That’s the question!

Le titre volontairement provocateur aura, je l’espère, le mérite de sortir ce concept otage des ‘droits putatifs’ présomptifs et hagiographiques de Nabuchodonor et du potage conceptuel dans lequel il croupit.
Ce roi de Babylone célébré ou honni pour avoir ejecté les juifs de Mésopotamie bien avant l’avènement du christianisme et de l’Islam est crédité pour être responsable de la dipersion d’ethnies juives , provoquant en cela la constitution de la première Diaspora au monde.
Le signe de reconnaissance de cette réalité historique a fait nître un usage qui vaudrait à ce vocable l’octroi d’une majuscule pour le distinguer des autres formes d’éclatement des populations à travers le globe. La pulsion migratrice a toujours accompagné l’homme, depuis son berceau africain jusqu’aux contrées les plus reculées avec des séquences d’accélération de l’histoire qui ont refaçonné l’aspect du monde contemporain et induit des brassages de populations à grande échelle. Donc les diasporas ont toujours existé et accompagné l’homme vers sa destinée.Des aventuries et des marchands, des explorateurs se sont projetté en Amérique du nord, ont fondu sur l’Afrique. Des colonies pénitentiaires ont crée un pays en Australie en exterminant sa population. Partout dans les grands centres urbains les signes de la diaspora s’imposent: signalétique en chinois à China Town à Frisco, espagnol au Texas.
Je sais qu’en énonçant ces truismes, je deviens une cible pour les snipers, tels des caméléons sur une branche, qui semblent figés mais dont les yeux grand ouverts et mobiles balaient sans cesse le texte pour y dénicher matière à justifier leur projet.Je sais que,si à l’instar d’un insecte qui vient à leur portée, ou d’un membre assumé de la diaspora qui fraye dans les mêmes eaux,ils pourront projeter avec une précision et une rapidité surprenante leur langue pour happer la cible dissonance que je voudrait bien offrir.
J’espère être épargné car mes intentions sont pures et je veux ma langue et ma pensée claires!
Optimiste incurable, je crois à la vertu de la pédagogie et à l’envie de l’humain de ne pas rester prisonnier d’un idée infécondante qui le mettrait en esclavage.
Je n’appartiens ni à la catégorie de celui à qui tout était acquis mais à celle de ceux qui craignent d’avoir l’opinion contre eux si ils peuvent un bout de chemin avec l’intelligence rationnelle.

CONTOURS ET DETOURS
Le membre de la diaspora entre naturellement dans la catégorie générale de l’immigré. L’immigratio en latin désigne l’entrée dans un pays la personne non autochtone qui vient s’y établir. Par définition, l’Etranger ou Xénos,le Métèque des cités helléniques n’appartient pas à la cité de départ et parler grec comme parler anglais aujourd’hui ne suffisait pas à en faire l’habitant naturel du territoire.
Puisqu’il faut interroger le langage et la culture, il ne pas uniquement retenir la légendira aversion des grecs pour l’étranger et les relents xénophobes similaires à ceux qui soufflent sur l’Europe,il faut également ajouter par honnêté intellectuelle,qu’à la figure du barbare, les grecs opposaient l’obligation d’accueillir l’étranger, la xéné, constituant un obligation de type religieux que l’on pourrait traduire par un devoir d’hospitalité. Zeus était également le dieu protecteur des étrangers et cette dichotomie permettait à la cité grecque d’éviter le conflit permanent et de s’enrichir des compétences de l’Autre. Eh oui déjà, la réal-politik prévalait.

CONTEXTUALISER, ORDONNER, COMPRENDRE
L’immigration appréhendée à travers des grilles récentes, se perçoit essentiellement comme la manifestation d’un processus historique qui lie des pays dans un rapport de domination économique ou symbolique. De ce fait la diaspora maghrébine (le maghrébin étant déjà un peu l’occidental de l’orient arabe) allait tout naturellement se diriger vers l’ancienne puissance tutélaire.
Le maghrébin travailleur immigré (donc relevant déjà de l’immigration choisie), aux mains calleuses (un critère de sélection)et au niveau scolaire indigent, allait cohabiter avec celle de l’immigré, figure de la mondialisation dominante, bardé de diplômes et de compétences recherchées dans le pays d’accueil; la fameuse valeur ajoutée qui permettait de maintenir le choc de compétitivité et injecter du sang neuf dans des sociétés veillissantes. L’élu de la diaspora est surtout un être performatif et adapté à la compétition et adapte de la mobilité. L’apriori dépréciatif qui accompagne les deux figures de l’immigré, les transformant et les amalgamant en la figure unique ‘MIGRI’ renseigne tout autant sur la distanciation avec le pays de départ. Devenus un peu ‘étranges étrangers” reconnaissables à leur accent et nouvelles us et coûtumes, les immigrés posent de manière connexe un cadre discursif dans lequel s’opère la mobilisation politique autour de la question.
Loin des yeux, près du coeur? Il est permis d’en douter quand on analyses les difficultés à rallier le pays et les pris prohibitifs des billets d’avion, les plus chers au monde au kilomètre. La figure de l’immigré travaillé par l’idée du retour et ayant toujours pris ses vacances au bled s’estompe par le jeu du renouvellement des générations et de l’accessions des nouvelles classes moyennes à l’ascenceur social.L’envie d’autres horizons différencie le nouvel immigré de ses parents et l’attache devient essentiellement nostalgie ou reconstition comme stratégie pour éviter la fusion complète dans l’environnement attractif dans lequel il exerce. Sans nier les difficultés auquels renvoient la question des origines!

LA DIASPORA EST FILLE DE LA MONDIALISATION

La mobilité des flux commerciaux, financiers et celle des compétences recherchées pointe une nouvelle division du monde de travail qui n’incrit plus l’immigré valorisé dans l’ancrage exclusif d’un pays de départ.Les états maghrébins ne peuvent plus encadrer, ni surveiller ces populations car le modèle autoritaire s’effondre confronté à des pratiques qui leur auront appris la revendication citoyenne et l’inscription dans des champs sociaux. Au fil des générations le lien quand il ne distend pas se coupe. Beaucoup de membres de la diaspora maghrébine ne retournent au pays que par défaut et préfèrent souvent occuper des emplois mineurs plutôt que de retrouver des pays dans lesquels leur place n’est pas garantie si ils ne possèdent pas de réseaux éfficaces.
La fiction d’un choix libre et rationnel ne résiste pas à l’examen sans compter que le champ politique est interpellé par cette réalité de l’immigré qualifié qui opte pour des pays industrialisés et des sociétes dites démocratiques.Comme celle du Harrag qui défie la frontière liquide pose une épineuse question politique! S’agit-il des deux faces de la même piece de monnaie? La diaspora n’est une manifestation ontologique mais une rélalité dynamique mouvante qui refusera de se laisser prendre en otage par le discours politique.
Le transfuge ou membre de la diaspora sera pris dans un double mouvement: contribuer par son savoir au profit du pays d’origine ou renégocier les termes de son allégeance aux deux pôles de son existence.
La première diaspora efficace de notre histoire a un nom et une réalité tangible et historiquement attestée: il s’agit de l’équipe de football du FLN qui a réussi à mobiliser des gloires du fotball pour s’ériger en porte étendard d’une révolution en marche et d’un peuple à la conquête de sa souveraineté.Rachid Mekhloufi, retourné jouer à Saint Etienne préfigurait de cette diaspora à la forte charge identificatoire.
Et pourtant au mercato du football, ces héros populaires étaient bien côté mais ont basculé du côté du coeur plutôt que de celui du portefeuille.

PS: @ Cygne: Je tranmettrai votre admiration à Said Bouamama si vous le voulez bien!


le 24 janvier 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 janvier 2013

3 Commentaires pour “Diaspora ou diasporas? That’s the question!”

  1. le cygne

    Mr Smiley salam !! Je voulais juste savoir si vous avez transmis mon message à Mr Saïd Bouamama…..!!
    Rien qu’en évoquant son nom, les Requins tigres qui possèdent des organes sensoriels très développés et adaptés à leur activité de chasse, ainsi que des yeux qui leur permettent d’amplifier la lumière et de voir dans l’obscurité,ont vite réagi en nageant lentement puis en accélérant brutalement lorsqu’ils s’approchent de leurs proies. Ce qui est dangereux, c’est qu’ils mangent à peu près tout (même les clous, etc.)…….Ces Requins tigres ont une tolérance pour les différents habitats marins, mais devinez ??? Ils semblent particulièrement aimer les eaux troubles des plateaux continentaux…..Toute cette peine, pour essayer d’obtenir un match nul en comparant le statut des colons Français avec celui de la communauté émigrée Algérienne en France……!! Et à chaque fois qu’on parle de colons ou de PN, ils taxent tout le monde de haineux et de tous les autres adjectifs qualitatifs… Ils ne sont satisfaits que par seul son de cloche et adorent ceux qui les caressent dans le sens du poil, pourtant ce ne sont pas des chats…… !!!! Ils veulent qu’on enferme le passé dans nos petites cervelles d’Autruches, qu’on occulte tous les mauvais souvenirs et qu’on ne se rappelle que des bons…..Malheureusement la colonisation ne laisse jamais de bons souvenirs chez les peuples opprimés…….sauf peut être pour les collabos, les Caïd, les Harkis, les PN et les nostalgiques de l’Algérie Française …Hizb França pour les intimes…….)… !!!
    Dés que, quelqu’un met en ligne un article qui raconte ses mémoires avec ses voisins Bertrand et Michel, ils applaudissent et si quelqu’un raconte ses souvenirs avec Omar et Larbi, ils disent qu’il ne faut pas relater ce genre de récit pour ne pas remuer le couteau dans la plaie…et tout le blabla pour que nous chantions tous frère Jacques dormez vous……!!! Drôle de raisonnement, qui se veut à sens unique, toujours en direction de la rive Nord…!D’ailleurs je me demande pourquoi, ils se plient en quatre pour aboutir à ce rapprochement de mon œil…avec un peuple qu’ils ont toujours considéré comme indigène avec qui ils ne partagent rien….Qu’ils commencent d’abord, par se réconcilier avec la Diaspora Algérienne(pour faire plaisir à notre Ami Smiley) qui est sur leur rive, ensuite on verra……pour ce qui reste à déraciner, à démanteler et à deterrer de nos sous sols….
    Ceci dit, je crois qu’une petite mise au point s’impose pour dissiper la fumée noire…!!!!

    Le Colon à ne pas confondre avec le gros intestin (côlon),il est sous deux formes:
    1-Celui qui pense qu’il est Français vivant en Algérie et considérant l’Algérie française comme sa patrie ; puis Za3ma, ça a évolué en Français originaire d’Algérie, après 1962….. Mais ile ne peuvent même pas prétendre à ça, car l’Algérie était considérée comme Française durant la période de colonisation, ainsi, ils sont nés Français d’origine Française, c’est simple non….!! Quelque soit X, ils ne peuvent pas être des autochtones puisque l’Algérie était peuplée avant qu’ils ne débarquent pour l’occuper. Donc, ils sont comme les nappes de charriages, des allochtones….
    2-Ceux qui ne se sont pas enfuis,en 1962, et qui ont obtenus la nationalité Algérienne, on peut dire qu’ils sont des Algériens d’origine Française (coloniale)…

    Tous ceux qui sont venus après l’indépendance…ce sont des Français résidant en Algérie….

    L’Emigré, on a aussi deux sortes :
    1-Un Français (pour ceux qui ont la nationalité Française) originaire d’Algérie vivant en France ; mais ne considérant pas la France Algérienne comme sa patrie.
    2-Un Algérien résidant tout simplement en France…..Comme les Français qui vivent en Algérie..,
    On voit bien qu’il y a une différence quand même……!!.
    Ces collants euh! pardon colons se considéraient à une époque comme les «vrais Algériens», excluant les Musulmans (Algériens) qu’ils considéraient comme «Indigènes». Ainsi on rapporte un dialogue entre un étudiant d’Alger et une étudiante métropolitaine lors du Congrès de l’UNEF en 1922 :
    « — Ainsi, vous êtes Algérien…, mais fils de Français, n’est-ce-pas ?
    — Bien sûr ! Tous les Algériens sont fils de Français, les autres sont des Indigènes! »

    Hélas ! Mon petit “Un bien acquis par fraude ne profite jamais longtemps.” Mais “Pour le colonisé, la vie ne peut surgir que du cadavre en décomposition du colon.” C’est Frantz Fanon qui l’a dit, ce n’est pas moi…

    Les émigrés sont accueillis avec des papiers pour travailler et faire bénéficier le pays d’accueil de leurs cerveaux, leurs compétences ou tout simplement leurs bras, et en plus ils sont mal payés et souffrent de racisme……!!! Quant aux Français résidant en Algérie,pour tout résumer, je dis qu’ils se la coulent douce et toute en douceur,avec l’aide bien sûr, des Oursons en peluche et des manchots….
    Quant aux colons, ils se sont imposés par les armes et sont venus pour exproprier, spolier et dénaturaliser les peuples “indigènes” de la “colonie”.
    Les colons nous ont assassinés et ne se sont même pas excusés pour les crimes odieux qu’ils aient commis, avec les armes, le napalm, la torture et la guillotine…Est ce que les émigrés ont tué 8 millions de Français, au contraire, ils ont combattu à leurs côtés pendant les deux guerres mondiales…croyant qu’ils allaient retrouver leur liberté après……la réponse a été 45000 morts assassinés à Guelma, Sétif…etc….
    De 1940 à 1945, 500.000 Maghrébins prirent part au conflit dans les forces françaises.
    De 1947 à 1954, le nombre d’immigrés en provenance du Maghreb dépassera le million. Pascal Blanchard, Eric Deroo, Driss El Yazami, Pierre Fournié, Gilles Manceron disent à ce sujet : « Dans son étude sur les flux migratoires venus d’Algérie, Jacques Simon rappelle que, pour ces « travailleurs », la venue en France apparaît comme «le seul moyen d’échapper à la misère et à l’oppression coloniale ». Ils dressent la description suivante des conditions d’hébergement:”des lieux parfaitement impropres à l’habitation humaine ont été découverts à Paris, notent les services sociaux de la préfecture de la Seine, des caves, des greniers, d’anciens abris bétonnés, des tours d’usine servant de refuge à une population misérable. » Apparaissent les bidonvilles comme à Nanterre où vivent près de huit mille Maghrébins…”
    Par contre les colons Français que personne n’a contraint de venir s’installer sur nos terres…… vivaient dans des fermes, des villas et dans de bels appartements pour la majorité d’entre eux, alors que les indigènes étaient soumis.Je comprends pourquoi l’Algérie leur est restée comme un O…. dans la G……!!!En plus du soleil et de la mer…!!
    Dites moi, ces colons, leurs fils ou leurs arrières petits fils ont-ils subi l’assimilation ou l’intégration quand ils sont arrivés en Algérie de la part du peuple Algérien ?? Ou c’est le contraire, ce sont les indigènes qui étaient obligés de lutter pour défendre leurs: terres identité, religion……leur dignité. etc..que les Oursons en peluche et les manchots sont entrain de bafouer, maintenant, sous couvert de tous les adjectifs qualificatifs pour nous faire croire que le monde a évolué et que c’est l’heure de la mondialisation et tous les artifices qui vont avec et qui se résument à «savez vous planter les choux à la mode de chez nous » Si au moins, il ne s’agissait que de choux à la crème,ça aurait été peut être bénéfique… !!!

    Cependant, Mr Bouamama a été mis en examen pour de simples paroles, qui ont été taxées bien sûr de racisme anti blanc (vieille antienne du FN et mêmes les autres), comme si lui, il était noir…! Il l’a dit:”la provocation est le seul moyen pour faire entendre une souffrance une frange de la population qui n’est pas entendue et qui n’a pas le droit à la parole………Quand je disais il y a quelques années que la France possédait encore un héritage colonialiste dont elle avait du mal à se défaire, on me disait que j’étais trop radical. Aujourd’hui François Hollande dit qu’il faut reconnaître le massacre de Thiaroye au Sénégal………. Il continue, en disant: Par ailleurs, je pose une question : pourquoi Michel peut-il dire qu’il n’aime pas le drapeau et pas Mohamed ? Pourquoi Aragon peut-il écrire «je conchie la France impérialiste » et pas Saïd ? Nous sommes au début d’une interdiction de toutes critiques envers la France…… »
    C’est vrai Mr Bouamama, c’est un drôle de monde…Enfin, c’est la Démocratie à l’Occidentale…Faites ce que je dis mais attention ne faites pas ce que je fais…!!! Quelqu’un a dit: “La notion de liberté n’est pas une notion, c’est une nostalgie de la mémoire.”
    Léo Ferré dans « Il n’y a plus rien », a dit:
    Ce n’est pas le rince-doigts qui fait les mains propres ni le baisemain qui fait la tendresse.
    Ce n’est pas le mot qui fait la poésie, mais la poésie qui illustre le mot……….
    Mes plus beaux souvenirs sont d’une autre planète
    Où les bouchers vendaient de l’homme à la criée
    Moi, je suis de la race ferroviaire qui regarde passer les vaches……………
    Et les microbes de la connerie que vous n’aurez pas manqué de nous léguer, montant
    De vos fumures
    De vos livres engrangés dans vos silothèques
    De vos documents publics
    De vos règlements d’administration pénitentiaire
    De vos décrets
    De vos prières, même
    Tous ces microbes juridico-pantoufles
    Soyez tranquilles,
    Nous avons déjà les machines pour les révoquer
    NOUS AURONS TOUT
    Dans dix mille ans

    N’est-elle pas belle la littérature de l’ex Empire…!!!???

    Choisissez entre “La nostalgie est un poison.” ou ” La nostalgie n’est pas bonne conseillère.”….!

    On dit que la nuit porte conseil…..!!!

  2. le cygne

    Salam Sourire, qui m’a fait sou…rire jusqu’au fou rire..!! Le fait nouveau !….est que les herbes folles aient fini par vous transporter vers leur jardin zoologique……..non loin de la mare du cygne…..!!!! C’est vrai que la frontière entre la zoologie et la botanique a été et est toujours sujette à controverses….Bref…!!!

    Diaspora…??? Eh bien! Je regrette, je dirais non, du moins pour le moment… car nos émigrés à travers le monde, ne sont pas encore parvenus à former un ensemble digne de ce nom à travers des associations ou des organisations, bien structurées, indépendantes, crédibles, puissantes et influentes, qui peuvent faire la pluie et le beau temps dans le pays d’accueil et le beau temps dans leur pays d’origine………Nous connaissons aujourd’hui l’impact du monde extérieur sur notre communauté…mais je voudrais bien connaître l’impact des Algériens sur le reste du monde.!??

    diasporas ??? C’est bon de faire un petit tour dans les sentiers battus historiques, pour nous faire replonger dans le passé qui n’est pas toujours radieux………. !!!
    En effet, Si vous voulez parler des communautés émigrées importantes, qui ont été contraintes ou ont choisi de quitter leur pays d’origine vers un pays d’accueil, tout en y laissant leurs empreintes d’une manière ou d’une autre……je dis Ok ! Mais pourquoi vouloir toujours trop sophistiquer les choses en glissant des artifices par ci et par là , d’ailleurs, je ne sais pas si les artifices font partie des avantages ou des défauts de la société
    “moderne”…!!…Appelons les choses tout simplement par leurs vrais noms, et tout le monde comprendra……; à moins qu’on voudrait aussi faire une séparation entre les émigrés d’un même pays d’origine…. Alors si on parle de diaspora “High Tech”, l’autre on l’appellera comment ??? Parler de plusieurs diasporas pour une seule communauté ne résoudra pas le problème de rivalités et des efforts qui seraient dispersés par conséquent, vains!!

    Au fait, quand est ce qu’on peut dire qu’une idée est infécondante.. ??? Et si “Toute idée féconde tourne en pseudo-idée, dégénère en croyance. Il n’est guère qu’une idée stérile qui conserve son statut d’idée.” Pourquoi Guy de Maupassant a dit :”Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever tous leurs petits”..???

    Si la Diaspora est la fille de la mondialisation, alors pourquoi cherche-t- elle une autre Mère….. ??? Pour foutre le chambardement……… ???
    Maintenant entre le cœur et le portefeuille, la plupart choisit….? Je vous laisse deviner… ???? Il y a même ceux qui choisissent le fromage pourri de Normandie et/ou le poisson pourri de l’arctique… !!!
    Excusez moi, Mr Smiley, au lieu de répondre à des questions bien précises, vous avez pris tous les contours et les détours pour axer sur la forme et non pas le fond, et ce afin d’éviter, je pense, le débat ardu et sinueux sur cette fameuse Diaspora Algérienne qui n’existe à mon avis, que sur le plan théorique, sur le plan pratique il y a à boire et à manger… !!!!! Mais il vaut mieux tard que jamais…,commençons là où les autres se sont arrêtés, pour gagner du temps……Je parle bien sûr de la “Diaspora des Autruches”-(même si la panache serait constituée de plumes de différentes couleurs)- qui voudrait vraiment s’investir et investir dans son pays…!!!

    Ceci dit, vous avez pu, tout de même, constater que le chant et la couleur de cygne sont bien connus, par contre “Le caméléon ne quitte pas un arbre tant qu’il n’est pas sûr du suivant”….Vous savez de quelle couleur est le caméléon lorsqu’il se regarde dans une glace ??? Moi non plus…!!!!

    Pourquoi pas Mr Smiley ???? puisque l’occasion s’est présentée, je voudrai bien que vous transmettiez toute mon admiration pour ce sociologue pas comme tous les autres………..Même, si je ne partage pas avec lui, toutes les couleurs de son arc en ciel, surtout le rouge, j’avoue que je suis d’accord avec beaucoup de ses idées …J’apprécie beaucoup sa détermination, sa persévérance et sa lutte contre la discrimination et le racisme .
    Etant un membre fondateur du mouvement “indigènes de la République”, il lutte contre les discriminations en particulier de race et de religion.… de ce fait, je ne peux qu’approuver le fait:
    -Qu’il dénonce le traitement de l’histoire coloniale française, affirmant que « la France a été un État colonial […]. [Elle] reste un État colonial ». Et c’est la vérité… !!!
    -Qu’il dévoile qu’en France les discriminations raciales sont omniprésentes et structurelles car elles sont liées au passé colonialiste de celle-ci.
    -Qu’il appelle à rééduquer le reste de la société, la société occidentale » sur le passé colonial de la France et d’autres pays, et ses conséquences aujourd’hui
    -Qu’il se positionne contre la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école, considérant qu’il s’agit d’une pratique « néo-coloniale » .
    -Qu’il se place contre la loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public, plus communément appelée “Loi sur le voile intégral” ou “Loi anti-niqab”, en affirmant que l’esprit de la laïcité de la loi de 1905 est actuellement mis à mal dans un contexte grandissant d’islamophobie et de stratégies électoralistes.
    -Qu’il soutienne inconditionnellement les palestiniens dans le conflit qui les opposent avec les sionistes sur les terres occupées. Qu’il se prononce contre l’envoi des troupes de l’OTAN en Afghanistan en 2001 et contre l’invasion américano-britannique en Irak en 2003.. Il a également condamné l’intervention militaire française en Côte d’Ivoire en 2011 et les ingérences étrangères lors des guerres civiles en Libye et en Syrie.
    -Qu’il conçoive que l’islamophobie est une excellente préparation des esprits pour préparer un consensus autour de ces guerres. Tout en mettant l’accent sur les connexions internationales de l’islamophobie. Les régions du globe où sont présentes l’essentiel des richesses pétro-gazières ont des populations majoritairement musulmane et les guerres à succession (Irak, Afghanistan, Lybie, Syrie, et aujourd’hui le Mali derrière lequel se trouve l’uranium du Niger et le gaz algérien).
    -Qu’il ait mis le doigt sur la stratégie économique de fragilisation de la classe ouvrière issue de la colonisation. Pour l’immigration régulière et de ses enfants. L’outil choisi est l’existence de discriminations racistes qui contraignent ces citoyens à accepter des postes………………….

    Si,Zeus était le Dieu des grecs,tant pis pour eux, nous, nous avons Notre Bon Dieu, Protecteur de ceux qui L’adorent, Lui obéissent et appliquent Ces Préceptes…!!!!

    Je crois Mr Smiley que maintenant, vous avez compris pourquoi je n’aime pas lire uniquement sur les lignes…!!!!!

    Tous mes Respects…..Sourire !!!

  3. Smiley

    Salam
    Merci pour la publication de cette contribution mais le ‘service correction interne’, pénalisé par une saisie flash à l’heure du repas me pousse à quelques corrections de coquilles malheureuses.
    Avec toutes mes excuses, il y a lieu de lire:
    naître ,se sont projetés,légendaire,il ne faut pas uniquement retenir,quand on analyse , prix prohibitifs,et bien côtés.
    Je voudrai juste ajouter l’émergence d’une nouvelle forme de ressentiment liée à la compétition autour d’emplois sur-qualifiés et de cols blancs et qui dévient sur la question de l’intégration.
    La diaspora semble présenter des effets d’ajustement aux économies dans lequelles elle s’insère et évolue vers la recherche de métiers plus en rapport avec ses formation et compétences, représentant de facto une menace pour les natifs dans un marché du travail réduit.
    Dans tout mercato les lois de l’offre et de la demande sont souveraines.Des voix s’élèvent déjà ici et là pour remettre en question l’appel d’air en direction des diasporas en questionnant l’apport de l’immigration aux économies nationales.
    Evidemment, personne ne passera à confesse pour reconnaître un racisme déclaré ou larvé pour lequel la diaspora est aussi une forme ‘d’invasion’ soft selon les termes d’un ami autochtone.
    Le débat entre le mérite et les privilèges de la naissance rebondit avec vigueur et la place des diasporas n’est jamais acquise!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 307
  • 7 698