Entre la musique et le sport, donner le meilleur de soi-même « Omar Assou, l’artisan des mots et de la musique, recompose pour le Théâtre. »

 

SAM_0465 Omar Assou , dont on parle très peu, est l’un des rares chanteurs et musiciens de la wilaya qui possède une expérience des plus complètes, qui tout en ayant  servi à son parcours artistique, a permis  aussi à un grand nombre d’autres pratiquants d’en bénéficier.  L’archer  qu’il manipule sur les violons ou les cordes de son luth qu’il chatouille, jouissent  de  satisfaction d’être maniés,  par la main du maitre qu’il est. L’artiste, ce chanteur, musicien, compositeur et arrangeur de la Mékérra,  celui dont la simplicité se confond avec la timidité qu’il trimballe, et dont le sourire permanent  désarçonne, les plus avisés de son monde,  a commencé ses passions de la chanson, de la musique et du théâtre dès son jeune âge.  Né un 15/05/1958 à Sidi bel abbés, le jeune Omar chante et aime partager sa passion avec on entourage qui l’a toujours soutenu.  Si c’est plus difficile qu’il ne le croyait, il demeurait toujours aussi passionné et quelques unes de ses chansons passent même à la radio. Combinant sport et musique, le jeune Omar a su toujours faire parler de lui-même au delà des frontières, et un jour il se décida de se lancer à temps plein dans la musique.

SAM_0512Ses débuts artistiques, ne passèrent pas inaperçus, auprès de certains chanteurs de l’époque tel que Dziri Kadri, qu’il accompagnait, vers la fin des années 1960 et qui appréciait fortement  le jeune Omar Assou de par le sérieux qu’il présentait. Puis, se sentant  en mesure de faire face à un  jury, il tenait à  démontrer  ses capacités de chanteur en 1976, en participant au premier « Alhan Oua Chabab » qu’organisaient feu Saim El Hadj. Et en effet,  lors de cette  expérience,  cela lui  valut de décrocher la  première place et de s’imposer  auprès de la frange qui lui tenait tète  dans la wilaya.

Il fut ancien élève du conservatoire municipal  de Sidi bel abbès- Il deviendra plus tard le professeur de IMG_1157musique spécialisé dans l’instrument du violon, l’un des plus apprécié. IL fut nommé directeur de ce même établissement durant les années 1990. Création de son premier orchestre Enassiria avec Belaroual Kada, Choucha,, Adda,  Belaouari etc .Puis s’ensuivait  l’orchestre El Watan El Arabi est né et il eu l’honneur de participer lors du festival de Tlemcen  Capitale  de la culture Islamique Il a accompagné plusieurs artistes au violon tels que feu Zergui, Mimoun, Drici, Yacine, Hadjadj, Cheikh M’Kalach, Mohamed El Abbassi etc

La personne que nous connaissons actuellement,  est en possession  d’une richesse insoupçonnée de qualités artistiques,  dont  très peu  en connaisse  l’existence  mais que grand nombre apprécient fortement. Aussi, cela serait inéquitable de ne pas  en profiter, tant qu’il exprimera la faculté de « donner ».

SAM_0587_2Sans arrêter  ses spectacles et ses répétitions qu’il perfectionnait d’avantage, il se préparait pour un autre défi, celui d’assister à une autre émission d’Elhan Oua Chabab au niveau National .Et alors  en 1977, il prenait bagage pour se diriger à Alger  où se déroulait ce concours de chant et d’affronter les meilleurs voix sélectionnées  à travers toutes les Wilayas d’Algérie,  tel que Yousfi Tewfik et les regrettés  feu Zoulikha  et Boulifa Med. Au passage, il a participé à plusieurs émissions télévisées c’est alors,  qu’il accédait  progressivement  de l’amateur au professionnel, et nul ne pouvait contester cette réussite. Durant les années 1980, il participait  particulièrement comme chanteur et Choriste  dans l’orchestre de la R.T.A. d’Oran sous la direction de Blaoui El Houari

Fonctionnaire, il fut   conseiller du  sport à la DJS et  a dirigé  de grands projets réalisés par sa tutelle, est mis en retrait très souvent, alors que sa personne est de celle que l’on devrait pointer positivement  de l’index. Ses capacités sont tellement grandes, qu’il serait capable de  bien de choses insoupçonnées et très utile au monde de l’art

Lorsque le musicien fait parler les instruments qu’il manie, les ouïes se plient à l’écoute  des harmonies IMG_1189 dont il a le pouvoir de transmettre à son auditoire. Lorsque le chanteur se dévoile, les cordes de sa voix grave, ont la faculté de nous diriger fidèlement vers la beauté des textes du premier initiateur, lorsque ces vers ne lui appartiennent pas. En fermant les yeux, l’on  confondrait, celui qui chante, de celui qui est à l’origine de la chanson. Il était un excellent imitateur de  grand chanteur Ahmed Wahbi ,  dont il est fan, et cela n’est  sont pas des moindres.

Auteur-compositeur-interprète et arrangeur ,Omar Assou est  tel  cet architecte qui de la brique, du béton et des piliers fait jaillir de nouveaux mondes où l’on peut vivre, il façonne les notes, qu’il introduit dans des paroles, ou qui accompagnent des textes pour atteindre des sens inattendus, autant de moyens pour conter  la vie, pour la rire ou la pleurer.

SAM_1033Par  sa qualité de compositeur  de musique accompagnant certaines créations théâtrales, voila qu’il est  sollicité, pour ses qualités de  musicien rapproché des planches,  pour  travailler dans 25 pièces  du Théâtre Régional de Sidi Abbes  Abbès, dont « Rah ikharef », de Youcef Mila, « La poudre d’intelligence » de Kateb Yacine, « Falsso » d’Azzédine Abbad « Arret Fixe » de Mohamed Benguettaf , afin d’apporter sa contribution musicale à tous ces projets.  Dans le domaine international, il a participé au  festival du théâtre international de Meknès(Maroc), le Caire (Egypte et en Jordanie en 2008 Il a été couronné 3 fois de suite, du premier prix au festival National du théâtre professionnel à Alger.  Il fut désigné président et membre du Jury au festival  de la chanson Rai. Et voila depuis quelques temps  il s’attèle à composer  les morceaux  musicaux  nécessaires pour accompagner certaines pièces théâtrales au niveau de la ville de Sidi Bel Abbes. Convoqué dernièrement pour faire partie du jury de présélection des pièces théâtrales devant participer au festival régional du théâtre professionnel au mois d’avril 2013, Omar Assou, a SAM_0512répondu présent pourvu que sa contribution réponde à ses aspirations. Propager autour de lui de la joie, répandre de la bonne humeur, c’est ce qui lui procure le plus de satisfaction dans le genre de divertissement qu’il offre. Il aime tous les styles de musique, même s’il a quelques préférences. Les créateurs de musique ont tous un point en commun, peu importe le genre, la façon, le look, l’âge, la personnalité : ils s’expriment. Que ce soit par pur divertissement, en chantant chez lui,  sur scène, ou dans un stade, chantant  devant des centaines de personnes, faire de la musique est d’abord et avant tout une question de passion !.

Par.K.Benkhelouf

 

Facebook Comments
05 avril 2013

le 05 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 avril 2013

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 7 857
  • 6 819

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez