France3 dévoile la beauté sublime de notre immense littoral, La chance perdue de l’Algérie

L’Algérie, la mer retrouvée a été riche en images mais aussi en enseignements pour montrer aux yeux du monde un pays à la diversité sociale et culturelle qui recèle mille et une richesses…

Comment attirer 2.63 millions de téléspectateurs en une soirée? La formule est simple: il suffit de prendre une bonne quantité d’images des magnifiques côtes algériennes, leur ajouter une pincée de belles initiatives venant de jeunes et de femmes pour valoriser et sauver ce trésor, le tout mélangé à l’ensemble de la diversité sociale et culturelle de ce pays qui se reprend à vivre petit à petit…

En effet, le reportage L’Algérie, la mer retrouvée, diffusé vendredi dernier sur la chaîne publique française FR3, a créé l’événement sur les deux rives de la Méditerranée. Et la raison principale est le fait que ce documentaire a été très riche en images.

Ces panoramas d’une merveille à couper le souffle, les Algériens les fréquentent quotidiennement, ils vivent même dedans mais sans se rendre compte du trésor qu’ils ont sous les yeux. Et pour cause, les Algériens ont depuis longtemps tourné le dos à leur mer, la décennie noire étant passée par là. D’ailleurs, juste après le reportage, sur les réseaux sociaux on se demandait si vraiment ces images montraient l’Algérie! Eh bien, oui ils ont enfin pu voir avec du recul la magie qu’offrent les côtes algériennes.

Des images qu’ils ont pu déguster tranquillement, en face de leur petit écran, d’une qualité irréprochable, ce qui les a changés des reportages «officiels» d’un style très soviétique diffusés sur l’unique. Une Algérie vues du ciel, de la terre et la mer. Des côtes qui n’en finissent pas, qu’on peut admirer grâce à ces prises de vue aériennes et de face. Ce reportage leur a ainsi permis de voir leur chère Algérie, d’un nouvel horizon! On ne peut être qu’émerveillé par ces panoramas à couper le souffle et qu’on laisse filer sous notre nez sans en profiter! Néanmoins, la beauté des images proposées dans ce reportage n’est pas la seule recette de son succès. Le fait que, pour une fois, une télé française montre l’Algérie de façon positive, sans tomber dans les manipulations habituelles a été apprécié et salué par une grande majorité d’Algériens. L’Algérie la mer retrouvée a donné un coup de pied aux clichés véhiculés par la presse étrangère quand elle parle de l’Algérie.

Une Algérie retrouvée où on vit en harmonie

En plus donc des images réelles, il a véhiculé des images subliminales pour montrer aux yeux du monde un pays à la diversité sociale et culturelle qui reprend goût à la vie petit à petit… On a découvert un beau pays et une autre image de l’islam avec des gens sympathiques et chaleureux et des jeunes ouverts, libérés et tolérants, loin des clichés qui nous collent à la peau. Un documentaire de ce fait riche en enseignements qui montre pas seulement la mer retrouvée, mais toute une Algérie retrouvée où l’on réapprend à vivre ensemble, en totale harmonie, comme de vrais frères, malgré les différences idéologiques qui nous séparent! Une Algérie plurielle ou se côtoient laïcs, athées ou religieux sans aucun problème. Une Algérie où se côtoient, au bord de l’eau, des Algériennes en bikini et des Algériennes en hidjab ou burka.

Une Algérie où on voit des jeunes, comme tous les jeunes du monde qui ne demandent qu’à s’amuser, et s’épanouir! Mais également des jeunes avec des idées et des initiatives qui ont choisi de rester sur place pour contribuer au développement de leur pays. Ils se battent quotidiennement pour cette terre dans laquelle ils sont nés et qu’ils veulent porter au sommet. Des hommes courageux au même titre que les femmes courageuses qui ont été montrées dans ce reportage.

Une plongeuse de fond sous-marin et même un capitaine de bateau de pêche qui ont surmonté les obstacles d’une société réputée machiste pour s’imposer dans ces métiers qui, avant eux, étaient réservés aux hommes.

Thalassa aura ainsi montré la femme algérienne dans toute sa splendeur: courageuse, dotée d’une volonté de changer les choses, infaillible avec une personnalité affirmée aux énormes convictions! La bande annonce du documentaire résume bien cet état d’esprit en montrant que l’Algérie d’aujourd’hui n’a rien à envier aux autres paradis de la Méditerranée que sont la France et l’Italie.

«Imaginez une plage avec toutes ses nuances de bleu, ses ados qui pianotent sur leurs smartphones. Et ce qu’il faut de bikini, de tatouage et de frime. Une plage d’été comme il y en a des milliers en Méditerranée. On dirait la France ou l’Italie mais c’est… l’Algérie», s’écrit avec enthousiasme le commentateur du reportage dans la bande annonce.

La frustration de ne pouvoir profiter de ce paradis

L’ Algérie, la mer retrouvée, aura donc permis aux Algériens de contempler de plus près leur pays, et d’être fiers mais cependant il aura tout de même laissé chez eux une part de frustration. D’abord, du fait que ce soit les étrangers qui viennent leur montrer des images de leur pays, alors que le service public se cantonne à faire de la propagande stérile. Mais surtout du fait qu’ils ne profitent pas de ce paradis terrestre que leur a offert le Bon Dieu.

Que font nos autorités? Le ministère du Tourisme sert-il à quelque chose? Sinon comment expliquer qu’il n’exploite pas ce trésor que lui offre la nature. Il faut savoir que le reportage de Thalassa est une infime partie du «paradis» algérien… Il n’a montré qu’une partie des 1200 km de la côte algérienne. Skikda, Jijel, Azzefoune et même la capitale sont aussi paradisiaques que ce qui a été montré dans le reportage. Cela sans parler des montages de la Kabylie, des Hauts-Plateaux et du Sud algérien. Avec tout ce potentiel touristique, comment peut-on passer à côté? Comment se fait-il que l’Algérie n’est pas touristique alors que les pays voisins à l’attrait naturel moins important ont fait du tourisme une véritable industrie. Que de l’argent parti en fumée, que d’emplois gaspillés, que de moyens de distraction «volés» aux citoyens…

Le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques est lui aussi pointé du doigt pour son incapacité à faire bon usage des ressources naturelles du pays. Pendant que la sardine a atteint les 800 DA le kilogramme, Thalassa nous a montré que notre mer est féerique, riche et surtout très poissonneuse où y vit en grandes quantités une multitude d’espèces. «Sous l’eau, il y a foule, des espèces qui deviennent de plus en plus rares au Nord, France et Espagne», a t-il été précisé dans les commentaires du reportage. Alors qu’on ne vienne pas nous sortir le fastidieux argument de la rareté de nos poissons. Nos côtes sont encore vierges, et on ne fait rien pour les exploiter…

L’Algérie de Thalassa est l’Algérie vue du ciel, un paradis sur terre, avec des forêts vierges, Un relief affolant, des dunes à perte de vue et surtout des hommes et des femmes qui ne demandent qu’à s’épanouir. C’est l’Algérie qu’on aime et celle où nous vivons réellement…!

L’expression.

Lien pour voir une partie de l”émission.  https://www.facebook.com/video.php?v=841945105843034


le 05 avril 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 avril 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00