La France Otanisée

Pendant qu’on amuse les foules avec la réforme du code du travail, les « Nuit à dormir debout » et le terrorisme : sujets qui occupent 99 % des journaux télévisés, les « élites » politiques françaises achèvent de solder la souveraineté de leur pays.

Le Parlement a confirmé jeudi l’intégration de Paris dans tous les organes de l’Otan en ratifiant le protocole sur le statut des quartiers généraux internationaux, ce qui selon les opposants entraînera l’installation de bases étrangères en France. Lit-on dans la dépêche ci-dessous.

Aucun média n’a consacré la place que mérite à cette information. Le sujet n’a donné lieu à aucun débat.

Pourtant, il s’agit bien de la défense et de la sécurité du pays. Une question primordiale s’il en est.

On n’a pas besoin de verser dans une théorie complotiste pour constater et déduire les pouvoirs gigantesques nécessaires pour maintenir un black out si total, un silence si hermétique sur cette affaire.

Comme un seul homme, les méfias français se sont tus.

Qui croirait à un consensus par défaut ? Sur un événement mineur qui ne mérite pas qu’on en parle. Un peu comme on ignorerait que la France est gouverné par un exécutif qui s’arc-boute sur la légalité pour ne pas voir qu’il possède aucune légitimité. Certes, on ne gouverne pas avec des sondages.

Mais quand le couple qui préside aux destinées du pays se trouve depuis des années dans un abîme d’impopularité, ne serait-il pas pertinent de re-consulter le peuple souverain sur la qualité de ses dirigeants ?

De Gaulle l’a pourtant fait. Sur une vraie question mineure (même si la remise en cause du Sénat n’était pas affaire aisée). Il a su distinguer entre l’esprit et la lettre de la Constitution.

Un costume trop grand pour ceux qui lui ont succédé et qui se réclament de son œuvre après bien vilipendée.

C’est facile de tirer à boulets rouges sur les républiques bananières. Nous, en Algérie, on sait depuis longtemps ce que valent au juste ceux qui dirigent le pays. C’est pourquoi les délires des divas autistes qui ont grimpé aux rideaux ce week-end parce qu’on ne les a pas invités à Alger pèsent du poids de l’insignifiance.

Ces donneurs de leçons hors sol feraient mieux de mesurer à quel point leur pays rétrécit et combien que se dit à Paris est inaudible dès que l’on franchit les frontières de l’Hexagone.

Bientôt les gaulois verront le retour des bases militaires yankee dans l’hexagone et les GI’s parader sur les Champs-Élysées.
Big Charles, lui, doit jouer au ventilateur dans sa tombe à Colombey-les-deux-églises.

Djeha,
L. 11 avril 2016


le 11 avril 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 avril 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 4 084
  • 6 084