La hausse des produits laitiers met en exergue les décideurs

Les gammes vache kiri, Hodna de la wilaya de Msila et celle de Soummam ont été tous touchées par la hausse des prix de leurs produits laitiers. La hausse a été considérable. Les petites bourses qui se réfugiaient à acheter du fromage pour apaiser les soucis en s’offrant des casses croûtes praticable et abordable se sont surpris une fois l’ancien stock puisé des magasins.

La hausse a été en fait décidée depuis le premier janvier de la nouvelle année 2014 mais les consommateurs ne se sont aperçu qu’après que l’ancien stock a complètement disparu des étales et avec lui l’habitude des citoyens qui en trouvaient refuge du massacre de la cherté des légumes secs qui ont atteint des prix inimaginables d’où l’haricot blanc a plafonné la barre de 320 dinars chez les épiciers de détails.

La cherté qui a touché pratiquement toutes les variétés de légume vertes ou secs a fait fuir le citoyen lambda vers une nouvelle formule de vie qu’il a adapté à ses capacités financières et au nombre des membres de sa famille. Le fromage fondu constituait une sorte d’assurance à garantir de quoi mettre sous les dents pour ses enfants. La hausse des prix lui a mis du feu à son charme réfugiant. Pour le fromage portion de la gamme vache kiri, son nouveau prix qui a surpassé tous ses semblables ne fait plus rire du tout le malheureux consommateur. La boite de fromage qui se vendait il y’a quelques jours seulement à 160 da dépasse aujourd’hui les 200 dinars chez les détaillants.

La vie devient de plus en plus difficile. Devrions-nous parlé de dévaluation du dinar, de l’importation qui risque de détruire l’économie du pays ou encore de l’autosuffisance inexistante. Ces termes n’a qu’en faire le simple citoyen. La dégradation continue de la vie et du pouvoir d’achat sont le produit de décisions dont on incombe l’entière responsabilité aux gens ayant le pouvoir de décider.

Des décisions qui n’arrivent ni à donner un nouveau dynamisme à la production local garantissant au moins l’autosuffisance et permettre une vie digne et facile ni à s’investir dans l’industrie pour se libérer de cette dépendance en tout qui dévalue sans discontinu le dinar et étouffe sans cesse le citoyen algérien en matière de suffisance en consommation primordiale celle de remplir son ventre et celui des siens.

Chacun est appelé à assurer sa mission. Le citoyen, ou qu’il soit est un soldat d’exécution dans le cadre de réponse au devoir. Si les décisions sont issues de calculs bien mesurés et très bien réfléchis, sa contribution serait efficace et d’un plus pour la réalisation de quelconque objectif. Alors disons clairement que le citoyen a le droit d’avoir une vie assurée et rassurée.

Djillali Toumi  


le 10 janvier 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 janvier 2014

2 Commentaires pour “La hausse des produits laitiers met en exergue les décideurs”

  1. zalamite

    l’empereur pares avoir gagné en partie la bataille croit comme fer qu’il va avoir en main tout. on souhaite qu’il réussira car quoi qu’on disent chacun a une idée du développement et un empereur finira par imposer sa manière de voir. l’essentiel le produit sera sur l’étalage selon son mode de réflexion.
    il est conseillé de toute part les experts sont a ces coté et le plus grands expert sera Satan qui fera équipe. Il insuffle son avis lorsque son avis passera.
    il prendra le contrôle du reliquat et ensuite il passe a une très grande purge.
    vous aurez dans quelques années des avis différents pour le développement.choisissez un bon qui ne mènera pas vers une purge.
    j’ai donné un avis de développement..il est en dessous de cette page

  2. zalamite

    Les choses étaient prévisibles pour une frange de société algérienne. Des que les gouvernement de 74 commença le soutient des prix, tout sentait l’odeur d’une guerre économique mené de l’intérieur contre les algériens. Le soutient des prix ou dumping est une pratique courante entre 2 industriel ou chacun avait l’objectif de descendre l’aute. Il n y avait pas de compétition entre industriel pour croitre et développé mais bien une guerre idiote qui veut que chacun veut se montrer Za3ime avec un burnous et un kef chamma en retrait.
    L’industriel ou le producteur face au soutient du prix ne pourra jamais rein faire. La production d’un litre lui revient a 10 et le soutient des prix la propose a 5 da. Le Producteur va lâcher tout fermer l’usine ou le vendre et acheter le lait a 5 da et allez faire du tourisme ou changer de résidence avec sa famille et allez vivre sous d’autre cieux laissant les gens en pleine désarroi entre le marteau de l’administration et l’enclume de l’UGTA. Ai lieu de parler d’interdire le soutient au prix l’UGTA tape la table pour l’augmentation des salaires et empêche tout genre de privatisation. Elle étrangle le pays des deux cotés.
    Que doit on faire dans ce cas lorsque les centre de recherche et de formation ont été fermés et leurs cadres éparpillés et intégré dans l’université. ??
    En fait rien n’est perdu il faut seulement savoir le cheminement des choses.
    Il ya actuellement en Algérie plusieurs pole en affrontassions. Les plus armés qui peuvent faire de la nuisance sont ‘’le pouvoir dite impérial et le pouvoir Satanique.
    Le dernier est faible et son but est limité il cherche a affamé la population et la pousser dans la misère qui va engendre le crime pour les pousser enfin de compte en Enfer. Il est dangereux et constitué en partie politique. Il a ces adeptes qui sont généralement des illettrés sans expérience et qui entrain de les bobinés en leurs faisant croire qu’ils sont des experts. Mais fautes d’expérience ces gens là qui n’avait jamais quitté le pays et n’ont jamais vu l’étranger pour se mesurer continuent dans leurs aveuglement, a part eux y’a aucun détenteurs de savoirs. Ils se prononcent sur tout. Ce groupe est très facile a neutraliser il suffit de faire comme les anciens moudjahidine ‘’ la primauté de l’intérieur sur l’extérieur’’. Il faut faire
    ‘’ la primauté du labo et de l’atelier sur la primauté du bureau’’. Donc au niveau de l’usine ce sont les cadres de production qi vont dirigés et au niveau des universités et hôpitaux ceux qui sont aux labo qui dirigent. Si tu n’occupe pas le labo h24 et l’atelier 3×8 tu n’auras pas le droit a diriger. Ici nous allons éliminer 75% des adhérents des partis sataniques algériens connus sous le pseudonyme le PSA. Pour enlever toute tentative d’infiltration avant de proposer un poste de responsabilité a un club de laborantins ou d’ ateliriers , il faut faire des testes. Si tu sais faire fonctionner cet appareil ou cette machine ou faire cette réaction ou créer tel ou tel objet, tu seras dans la composante dirigeante ?? vous allez entendre les cris de douleurs pour se sauver du teste et enfin les révéler. Tu entends des hommes crier de douleur de diarrhées et le femmes font des syncopes. Et tu entendras les sirènes des pompiers hurlaient de toutes parts amenant les adhérents aux urgences. .
    Revenant maintenant vers cet Empereur pour voir ce qu’il a entre les mains et ensuite prevoir ce qu’Il va faire ici chez nous abel abbes acar chaque wilaya pour lui est une regions denationalisé. Parceque des que tu auras atteint un seuil de hauteur tu ne vois plus comme voit la majorité des gens.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 1 857
  • 7 547