La prédation d’un paria alouvi

Il était une fois un loup,
Ayant passé fastidieusement la période d’été.
Cependant la phase d’automne s’annonce,
Et la fin des vendanges se prononce.
La fête de l’humanité se prépare.
Pour lui, la tristesse paremente son visage.
Rien à récolter, mais sentant sa faim prochaine.
Décide de faire ménage à ses méninges.
Pour apaiser les douleurs avenirs de son être.
La forêt, pendant cet intervalle est en disette.
La cité humaine avec sa fanfare, écuries, étables, basses cours, volières, oiselières et même les restes dans la poubelle sont bien bondés.
Stratégie oblige, et la ruse doit être de mise.
Pour que le ventre soit mieux empli au moindre dégât.
Cris, coup de pieds, un traquenard ou autres trucs, causant de fâcheuses maladresses.
La prédation doit être sure, garantie et bien grasse, pour bien s’hiberner dans l’indolence.
Le coup de chasse se fera au crépuscule.
Moment propice, la plèbe hiverne sans suspicion.
Du haut de la colline le loup contemple cette, magnificence en bombance,
Traçant chemin sans embuche et misant sur une proie qui offrira un long repos pour sa panse.
Et voila à l’entrée de la cité de ripaille.
Un cri de môme ;
Voila le loup !oh ! Le loup !attention le loup !
Suivit d’une chironomie enfantine,
Qui fait ranimer toute la cité humaine.
Par des piailleries le loup ! Voila le loup ! Il est la le loup !il est passé par la…..
Tout ce petit peuple connait mon patronyme.
Ça doit être une révérence proverbiale, ou bien je suis un éminent.
Désopilant, je ne connais personne de ces sobriquets humains qui me qualifient.
Cette risée affermie bien ma méfiance pour demeurer un paria alouvis
Il ne me reste que de plier ma queue entre mes jambes et prendre la fuite sans se retourner et dire adieu à cette richesse que l’être humain égoïste me prive de cette fête de l’humanité.
BENALLAL MOHAMED


le 15 octobre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
15 octobre 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00