LA STERILITE DU COUPLE…A QUI LA FAUTE ?

“ya sahbi ,andi elmra agra! lazem netzawaj….bech njib oulidètes”
et toc dans les gencives comme on dit en Suisse!…la femme ,dans notre société continue de supporter toutes nos hypocrisies masculines…le “macho” n’a jamais tort!..s’il n’a pas de rejetons ,c’est certainement mratou qui en est la cause principale! Que d’erreurs n’ont-elles été commises pour cette histoire de stérilité du couple!…voyons tout cela de plus près!
La stérilité que nous pourrions aussi qualifier d”infertilité” ,n’est rien d’autre que l’absence de conception (formation d’un embryon qui deviendra “fœtus”,puis bébé) et ce ,malgré des rapports sexuels fréquents,depuis au minimum 2 bonnes années . Elle concerne souvent “le couple” car ce n’est pas seulement “madame” qui est forcément responsable ,comme l’exige quelque peu,notre contexte socio-culturel wine l’épouse va payer cher pour la jyaha de son ventre! Et pourtant ,si la science désigne la responsabilité de la stérilité féminine dans 60% des cas ,elle pointe un index accusateur de 40% ,en direction du guerrier à moustaches! Chez le médecin ,l’examen du couple est plus que nécessaire car il apporte moult renseignements utiles à l’établissement d’un “diagnostic” précis ,autorisant une conduite à tenir pratique et efficace.
Voyons donc ,si vous le voulez bien ,ce que peut apporter l’interrogatoire féminin ?
D’abord, son histoire gynécologique est intéressante à connaître dans son ensemble .Il faut lui demander de parler ,sans honte aucune ,de ses éventuelles infections génitales ,microbiennes ,parasitaires ou virales…ainsi que de possibles MST (maladies sexuellement transmissibles comme les blennorragies ,la syphilis ,le chancre mou entre autres !) Naturellement ,on devra aussi vérifier si oui ou non ,elle est porteuse d’un DIU (dispositif intra utérin ou “stérilet” )…en cas de réponse positive ,le toubib tentera de savoir depuis quand et aussi de quelle matière est fait ce DIU. Il est également utile de s’informer auprès de la patiente de toute intervention chirurgicale qu’elle aurait eu à subir auparavant  ,telles les “plasties” au niveau des “trompes” ou encore ,une ablation-exérèse de kystes de l’ovaire. Si d’aventure ,elle évoque une stérilité dite “secondaire” ,c’est-à-dire survenant après une 1ere grossesse ,menée plus ou moins bien avant ,il est de bon ton de s’enquérir de son histoire “obstétricale” comme par exemple :
-une possibilité d’avoir fait une “GEU” (grossesse extra-utérine ) ou l’embryon s’est développé en dehors de la “matrice” ou utérus ,si vous préférez!

-une IVG (interruption volontaire de grossesse ) ,intervenue en tout début de grossesse ou gestation normales ,mais qui se terminent pour diverses raisons ,par un avortement volontaire…mais dans ce cas ,cet incident peut induire à lui tout seul ,une stérilité secondaire.

-une banale ablation de l’appendice ,suite à une appendicite ,peut aussi être cause d’infertilité.
Et puis ,il y a tout lieu de savoir l’histoire gynécologique de madame, principalement  le “cycle menstruel” dyalha!

A-t-elle eu une “spanioménorrhée (peu de sang)lors de ses règles ?…On pense dès lors à un possible trouble de l’ovulation ,c’est-à-dire ,à la formation tronquée de l’oeuf féminin dit “ovule” ,dans l’ovaire ( la femme possède 2 ovaires ,de la taille d’une amande ,de chaque côté de l’utérus ,mais quand même un peu plus au-dessus..à chaque cycle ,c’est soit l’ovaire gauche ,soit le droit qui “pond” l’ovule…savoir qu’il existe un “capital ovules ,estimé à 300000 oeufs ,possiblement fécondables (un à la fois ,les amis! ) pendant la vie génitale féminine…contrairement à monsieur qui vous expulse en 2 coups de cuiller à pot ,quelques millions de spermatozoides lors d’un acte dit “coit”…ne me demandez surtout pas le pourquoi de la chose…ainsi vont et le monde et la nature!.

A-t-elle présenté une “endométriose” ? ( présence de muqueuse utérine ,là ou il ne doit pas se trouver )…cela se traduira en principe par des douleurs importantes du cycle menstruel.
quant aux antécédents médicaux ,ils sont à rechercher de manière attentive…ainsi ,le 1er geste à faire ,est la demande de dosage de “prolactine” ,une hormone très spéciale qui ,si elle est trop élevée dans le sang ,peut bloquer la ponte ovulaire…cette hormone est celle qui interviendra  aussi dans la production et l’excrétion du lait maternel dans les glandes mammaires ,suite à la succion du sein par bébé…son excès sanguin peut provoquer cher monsieur l’apparition de seins! eh oui! que voulez-vous qu’on y fasse!.mzya il y a son antagoniste pour la faire baisser (bromocriptine).
-la glande thyroïde ,située à l’avant du cou ,peut ,si elle présente des troubles de fonctionnement ,causer une stérilité !
Vous constatez ,chers amis et amies ,l’importance capitale de l’interrogatoire de la patiente..c’est une étape fort utile pour que le “hakim” puisse se faire une 1ere idée ,des causes potentielles de l’infertilité..
On n’oubliera pas de demander à la malade (si le terme est approprié) , une éventuelle cure de chimiotherapie ou radiotherapie subies par elle ,à l’occasion d’autres pathologies.

Bien évidemment ,ne jamais oublier de questionner l’épouse ,déjà bien mal en point ,à propos d’une prise médicamenteuse du type “neuroleptiques” ou “antidépresseurs”.
Pour faire bien les choses ,il sera utile de savoir si la maman de madame ,n’a pas pris quand elle était jeune ,une hormone dite “di-ethylstibestrol ou distilbène.
enfin ,la fonction ovarienne sera étudiée sérieusement ,puisque ce sont ces glandes là ,qui vont “pondre” l’œuf ou ovule moubaraka!
une échographie sera la bienvenue ,en dehors de frottis cervico-vaginaux.
chemin faisant ,le médecin se tournera vers monsieur ,pour lui faire subir à son tour ,un interrogatoire aussi précis que possible.

A-t-il eu 1 ou plusieurs enfants avec une autre partenaire ?
– N’a-t-il point eu ,une torsion du testicule…ou alors une hernie inguinale…peut être une cryptorchidie opérée ( non descente règlementaire d’un des 2 testicules ou “gonades” ,dans leur bourse!
-A-t-il eu une “varicocèle” ou troubles veineux de la glande testiculaire?
naturellement ,la question sur de possibles MST (maladies sexuellement transmissibles) sera d’actualité ,par les temps qui courent et l’offre des “petitèttes”..jurez-nous que ce n’est point vrai ,hommes de si peu de foi !
-fait-il un diabète ?…porte-t-il des stigmates de mal fonctionnement hormonal ?
-tout comme sa chère “bourgeoise” ,a-t-il subi ou pas des séances de radio ou chimiothérapies ?
-Questionnements à propos de son “éjaculat” en qualité et en quantité!…un spermogramme n’est pas inutile pour le comptage de ses chers spermatozoides…sont-ils normaux ?…et si d’aventure cette éjaculation adressée au labo était tout simplement dite “blanche” ,c’est-à-dire ,ne contenant aucun spermatozoide…niet ,dirait un ruscoff!
c’est alors une “azoospermie” (a privatif..donc zéro spermato à l horizon)…iwa voilà déjà une explication de la stérilité de ce couple wine monsieur bra yakoul roho!
On vous fait grâce des histoires “louches” ou madame arrive à “faire” des enfants ,avec un mari “azoospermique…l’explication vous appartient ! rohi ya la fidélité supposée du couple!…
Ouf! on va y arriver…enfin à l’épilogue de la visite!…passons à l’examen médical physique de madame :
-Son poids et son morphotype restent utiles à savoir!
-Rechercher un écoulement de lait du sein ou un nodule par la palpation des glandes mammaires!
-Inspection de la vulve et du vagin (infections possibles…ou alors mais c’est si rare ,une absence congénitale vaginale dite “syndrome de Rokitansky”…pas la peine de sourire ,nous avons eu à connaitre celà d’un couple ou le mari ,un peu simplet ,il est vrai , s’était plaint de ne pouvoir “pénétrer sa partenaire”…c’est anecdotique ,mais vrai :
-Examen du col utérin et de la glaire sécrétée par cette même matrice
-TV ou toucher vaginal à faire impérativement ,malgré la timidité feinte de la patiente…il permet d’apprécier le volume de l’utérus ,sa sensibilité ,sa position antéversée ou rétroversée et enfin ce TV apprécie toutes masses suspectes alentour (trompes..ovaires…paramètres…)
Quels sont donc les examens à demander en cas de stérilité ?

-Nous nous contenterons de juste les citer ,car nous les traiterons une autre fois.
– Prise de la température chaque jour avec le même thermomètre et au même moment ,pour établir une courbe…quand elle augmente ,il y a ovulation ,donc ponte de l’œuf…c’est là ou il faut sauter sur sa partenaire…bel guèmna ,naturlich!
-TPC ou test post coital   de Huhner (prélèvement du sperme éjaculé dans le vagin+sécrétions vaginales pour le labo ,afin d’étudier la compatibilité).
-Dosages hormonaux
-Échographie pelvienne (bassin+sonde intravaginale )
-Radiographie utérine +sérologies diverses.
Juste pour la route ,voilà quelques causes “possibles” de la stérilité féminine :
-Au niveau des trompes 🙁 sténoses ,infections ou alors problèmes immunologiques par la présence d’anticorps antispermatozoides du mari)…
-Utérus  : malformations diverses et “synéchies” ou accolement par brides.
-Trompes  : tuberculose ,infections ,adhérences ,malformations ,endométriose par présence de tissu utérin là ou il ne doit pas y être.
-Ovaires  :si c’est une absence de production d’ovules ,on évoque une “anovulation” par insuffisance ovarienne primitive ,début de ménopause précoce par arrêt des règles avant 30-35ans.
Syndrome des ovaires polykystiques et enfin excès de prolactine dans le sang. c’est l’hyperprolactonémie.

Les mâles ! pas la peine d’en rajouter une couche en exhibant vos moustaches d’aristochats…BCBG….vous pouvez avoir ,pour vous tous seuls
Une azoospermie ou zéro spermatozoide dans votre éjaculation bien orgueilleuse!
-Une oligo-asthénospermie  (peu de sperme ou faiblesse de ce liquide fécondant)
-Tératospermie  : malformations de vos spermatos…nécrose+mort de ces nobles éléments ,même s’ils viennent d’une vile giclée…
plus tard ,on vous fera un petit speech sur les traitements possibles.
allez ,les “bouzids…emmenez vos “zinas”…ça fera rire notre incontournable Slim!


le 28 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 août 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00