L’AS/PTT, un jour la fierté de la poste

Le sport, c’est la santé ! La poste l’avait bien compris autant des PTT, comme d’ailleurs certaines grandes entreprises algériennes. C’était inclus dans l’action sociale et encouragé par la médecine de travail. Et pour cause ! Aux yeux des autorités de l’époque associés à ceux de la santé, la pratique sportive, vecteur de bien être, était plus que jamais appréciée comme un outil efficace contre des pathologies qui touchent le monde du travail tel le stress, le trouble musculo-squelettiques, le cancer …..

Déjà, en 2008, bien avant que l’association sportive omnisports des PTT tombe dans un gouffre à ne plus jamais resurgir, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a insisté sur le rôle des employeurs, en matière de prévention de maladies. Elle préconisait même de glisser des messages de sensibilisation sur les bienfaits de l’activité sportive dans les enveloppes de paie ! Le contexte était d’inciter les entreprises à mettre le sport au service de la santé des salariés.

La poste unie aux télécoms formait une seul administration, PTT, la meilleure de toutes et excellait dans tous les domaines, notamment organisationnels et disciplinaires. Cette performance était l’œuvre de plusieurs vecteurs, notamment le sport qui avait une place prépondérante et un impact de rigueur dans sa structuration. Le sport, de plus de permettre des relations, de l’entente et des connaissances, c’est aussi un outil de marketing. Il permet d’exposer, de faire connaitre et de vendre son produit. Algérie poste, étant aujourd’hui une entreprise publique à caractère industriel et commercial ‘EPIC, l’investissement dans le volet sport devient une nécessité incontournable.

Le personnel d’aujourd’hui est autant que l’entreprise atteint d’une apraxie qui l’empêche de se promouvoir. Les maladies se sont multipliées et la division gagne de plus en plus personnel. L’on a avec la nouvelle organisation spécialisé le personnel : caissier, comptable, agent de cabine, guichetier affectant de la sorte l’entraide et tuant le libre roulement du personnel à travers les différents services. Une division de plus qui a eu son autre impact négatif dont les signes sont flagrants sur les lieux comme sur les relations et la qualité de travail ainsi que les prestations fournis.

Le sport, dans ces différentes disciplines créait une grande dynamique dans le moral du personnel et permettait de solidifier les liens externes avec le commun des usagers. Chaque wilaya avait sa propre équipe de foot qui évoluait dans des divisions pas négligeable. Le postier s’aventurait pour gagner d’avantage d’estime. L’AS/PTT qui a une histoire ancienne a marqué le sport dans plusieurs disciplines : le foot, l’haltérophilie, l’athlétisme, le basket et la natation. C’était pas du n’importe quoi. L’AS/PTT a su confectionné un nom, une image digne de respect.  En Basket, l’équipe comptait attaquait des titres internationaux, après avoir décroché avec panache le doublé (coupe-championnat) la saison 2007/2008. Les jeunes athlètes sont à cette époque, pas lointaine entrées en panthéon de cette discipline sportive, après avoir pratiquement survolé leurs adversaires, et placé le club du basket de l’AS/PTT au sommet de la discipline.  En 2009, elle s’est accaparée du titre de champion d’Algérie, le premier de son histoire, obtenu lors d’une rencontre déroulée un certain vendredi devant le GS pétrolier sur un score de 84-81. Une performance qui mérite d’être médité, et suscite de la volonté de la voir renaitre de nouveau.

En nation, elle a carrément dominé la 42éme édition du championnat d’Algérie dans pratiquement toutes les catégories (minimes, cadets, juniors et seniors). C’était le complexe olympique Mohammed Boudiaf qui avait le privilège d’abriter cet événement. 41 médailles au total ont été raflées : 14 en Or, 15 Argent et 12 en bronze.

Aujourd’hui, que la poste ouvre ses porte sur la mondialisation et des technologies nouvelles qui nécessitent plus de liens et un marketing meilleur, le sport doit avoir la place qu’il mérite dans cet équation économique et relationnelle.  Il suffit d’une décision bien réfléchit et d’une moindre volonté pour que la machine démarre à la conquête d’un nouvel esprit dans une nouvelle union.

Djillali T      


le 13 septembre 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 septembre 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00