LE GAZ-SCHISTE CONTRIBUE AU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE *

Ainsi je profite de cette aubaine pour rappeler à mon tour que l’extraction du Gaz naturel qui est réparti de façon diffuse dans les formations géologiques très profondes de schistes, détient une quantité de carbone plus élevée que le gaz conventionnel, le pétrole et le charbon sur une période de 20 ans.
En effet une équipe de chercheurs (Howarth and Co) ont calculé qu’au cours du cycle de vie d’un puits moyen de gaz-schiste, entre 4 à 8 % de la production totale du puits s’échappait dans l’atmosphère sous forme de méthane, à cause notamment du système de ventilation, de différentes fuites provenant des équipe