Le respect : une valeur qui devrait être transmise à tous

Le musulman est le frère du musulman. Il ne lui nuit pas, ni le laisse pour compte. Quiconque subvient aux besoins d’un musulman, Dieu subviendra à ses besoins. Quiconque soulage un musulman en difficulté, Dieu le soulagera de ses difficultés le jour du jugement. Quiconque protège un musulman, Dieu le protégera le jour du jugement.

Adorez Dieu et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, car Dieu n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant. Craignez Dieu, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Dieu et à Son Messager, si vous êtes croyants.

Le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) gravit un jour son minbar et il tint d’une voix élevée les propos suivants : “Ô assemblée de ceux qui ont exprimé leur soumission verbalement et dont la [réalité ou la perfection de la] foi n’est pas encore parvenue au cœur, ne causez pas du tort aux musulmans, ne les humiliez pas [en leur reprochant des fautes passées] et ne restez pas à l’affût de leurs défauts, car celui qui reste à l’affût des défauts de son frère musulman, Allah restera à l’affût des siens. Et celui dont Allah est à l’affût de ses défaut, Il le déshonorera, même s’il se cache au cœur de sa maison.”

La piété ne se limite pas seulement à la multiplication ou à l’amélioration de nos actes d’adoration (la salat, le jeûne, l’aumône, la récitation du Coran …), elle doit aussi se manifester dans les rapports que nous entretenons avec ceux qui nous entourent. Les mauvais mots sont un manque de respect envers ceux à qui l’on s’adresse et un manque total de respect pour soi-même. Injurier, insulter, maudire et se montrer rude se font à l’aide de paroles vulgaires lorsqu’une personne est dans un état de colère. La colère est une émotion violente qui peut facilement ouvrir la porte à toutes sortes de mauvaises actions qui, à leur tour, peuvent parfois mener à la rupture des liens d’amitié ou de parenté. Sans compter que la colère, à certains moments, ne se limite pas qu’aux paroles et pousse la personne à des gestes violents. Le prophète Mohammed (saws) n’était pas connu pour proférer des insultes ni faire usage de langage vulgaire. Et jamais il ne maudissait les gens. S’il voulait réprimander quelqu’un, il disait : « Qu’est-ce qui ne va pas avec lui ? Malheur à lui ! » Le véritable croyant, qui est soumis à Dieu, doit apprendre à contrôler sa langue et à s’abstenir de parler à moins d’avoir une bonne chose à dire. Le Prophète a maintes fois rappelé que quiconque croit en Dieu et au Jour Dernier doit dire de bonnes choses ou garder le silence. Il a également dit qu’échanger des insultes avec un croyant était grave, que se battre équivalait à une forme mineure d’incroyance et que maudire un croyant était comme le tuer.Des paroles sévères qui ne laissent aucune place à l’interprétation. Les mauvaises paroles mènent aux mauvaises actions et, ultimement, au châtiment. Dieu nous rappelle que le meilleur discours est l’évocation de Dieu, car il apporte le contentement et la paix intérieure. ” N’est-ce point par l’évocation de Dieu que se tranquillisent les cœurs ? ” La personne qui sait occuper son temps à accomplir de bonnes actions et à chercher à plaire à Dieu est une personne qui comprend ce qu’est le respect.

Prenez garde à la suspicion, car la suspicion est le plus mensonger des discours. N’écoutez pas aux portes, ne vous espionnez pas les uns les autres, ne vous enviez pas les uns les autres, ne vous délaissez pas les uns les autres et ne vous haïssez pas mutuellement. Soyez des frères, serviteurs de Dieu !

Être honoré, estimé et hautement considéré, telle est la définition du respect la plus courante. En fait, des dictionnaires décrivent le respect comme un égard courtois à l’endroit des sentiments des gens et lient le respect à l’honneur, à la gentillesse, à l’obéissance et à la tolérance. Alors qu’en est-il du respect, en islam ? L’islam affirme qu’il revient à chaque individu de traiter la création avec respect, honneur et dignité, et que Celui qui mérite le plus d’être respecté est le Créateur. Le respect commence d’abord et avant tout avec le fait d’aimer les commandements de Dieu et d’y obéir, et de ce respect découlent les bonnes manières et le sens moral et éthique inhérents à l’islam

Kamel Hadri


le 11 janvier 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 janvier 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 4 574
  • 7 512