Le wali de Sidi Bel abbes à propos de l’aéroclub : “Il faut préparer l’environnement du test”

La visite d’inspection à l’aéroclub de Sidi Bel Abbes qu’a effectué le premier responsable de la wilaya, M Hattab en compagnie de la forte délégation qui l’accompagnait n’a pas été sans faire des mécontents. Cette visite éclair se voulait une inspection des infrastructures devant accueillir les essais du premier “drone” Algérien . Sur place,l’effort considérable qu’entreprend l’EGSAOran en vue de réhabiliter cet espace, était perceptible à travers les travaux effectués dans un passé récent ou en cours d’achèvement.En effet , une équipe travaille d’arrache pied pour remettre sur rail les grandes portes des hangars. Par ailleurs ,les concepteurs du “drone”, présents sur les lieux avec leur matériel de test , n’ont pas omis de signaler le peu de moyens ou inexistants qu’offre  l’aéroclub en dehors du foyer retapé à neuf par l’EGSAOran ,une piste et un ciel suffisamment dégagé pour les premiers essais. Ainsi, le problème de nettoyage de la piste , du désherbage,d’éclairage et autres nécessités ont été étalés par le concepteur du “drone” issu du centre de soudage et contrôle de Cheraga.Le wali a, pour sa part, insisté sur l’éclairage et la préparation du site ,nettoyer la piste, effectuer le désherbage  globalement, a-t-il ajouté, “il faut anticiper” pour ce grand évènement qui se déroulera dans notre wilaya.Il n’omettra pas de le souligner au directeur du transports par intérim et aux autres directeurs de l’exécutif pour accompagner cet évènement.
Parmi les mécontents ,le directeur de l’hydraulique qui ne cessait de marteler à qui voulait l’entendre que la digue de retenue  construite, il ya une dizaine d’années, en amont de la piste protégeait “bel et bien” la ville ,une digue qui  avait, à l’époque et continue à ce jour de faire couler beaucoup d’encre depuis que les responsables de la navigation aérienne venus d’Alger pour accompagner la relance des activités aéronautiques, ont signalé que la hauteur (7 mètres) de la digue a amputé la longueur de la piste atterrissage d’une centaine de mètres sur les 1500 car située en pleine “trouée” d’un avion et d’aucuns se demande sur les compétences de ce bureau d’études ( on avance que c’est le Français Spi infra)  qui a validé cet obstacle. Cette digue, la troisième d’une série , toutes construites en cascade sur une longueur de plus de deux kilomètres et longeant la route nationale n’a pas été d’une utilité avérée lors des dernières inondations non moins importantes qui ont d’ailleurs contourné ces digues . D’autres travaux encore non inachevés (les monticules sont toujours là alors qu’un engagement ferme a été donnés au ministre pour déblayer le terrain dès la finition)  ont été lancés qui avaient consisté au creusement d’une sorte de canal de drainage large de plus de cinq mètres, longeant cette fois-ci , la piste.Le wali fut avisé également sur des constructions de bâtiments  aux abords du bout de piste qui peuvent également gêner la circulation aérienne.Bien qu’un programme de réhabilitation de l’aérodrome notamment le prolongement de la piste avait été présenté par le nouveau directeur des travaux publics, tout le monde s’accorde à dire qu’un étouffement programmé ou non touche cet  ancien et premier  aérodrome  d’Afrique à moins qu’un éveil salutaire puisse épargner le reste de ces infrastructures.


le 13 juin 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 juin 2013

4 Commentaires pour “Le wali de Sidi Bel abbes à propos de l’aéroclub : “Il faut préparer l’environnement du test””

  1. le cygne

    Je voudrai comprendre une chose…pourquoi cet Aéroclub est à l’abandon…..??? C’est désolant ……!!!! Il aurait fallu que les concepteurs du premier drone Algérien veuillent lancer leur appareil, pour qu’il y ait tout ce remue ménage…!!
    Pourtant cet Aéroclub peut servir à beaucoup de choses…
    A l’apprentissage et stages au profit des pilotes..
    aux évacuations sanitaires…..
    A la surveillance des forêts et lutte contre les incendies….
    A la pratique des sports aériens dont Les disciplines sont nombreuses et variées…..etc…etc….les spécialistes peuvent en dire davantage….

    Quant aux mécontents et même les non-mécontents……où sont ils des choix de sites et études d’impact avant la réalisation de n’importe quel projet…???

    Merci, aux chercheurs du CSC, grâce au Drone, l’Aéroclub de Sidi Bel Abbés reprendra peut être son train de vie……!!! Franchement c’est une honte un tel laisser-aller…!!!

  2. Dr D. Reffas

    Bonjour.

    Monsieur le wali est venu pour s’en enquérir de la situation déplorable de l’aéro-club ou pour faire activer les préparations désignées aux essais du drone ( que dieu tout puissant puisse prolonger la vie du drone après le 5 juillet). Maintenant si c pour une pierre deux coups, disons tant mieux!!!
    Le problème de l’aéro-club réside sur le fait que les enfants des “responsables” ne s’y intéressent pas autant que l’hippodrome. Ce dernier est en parfaite état et accueille des manifestations nationales.Les chevaux sont bien soignés et les jokers bien habillés. L’ex wali dont le fils pratiquait les sauts d’obstacles s’inquiétait journellement du site. Un élu de l’APC dont le fils aussi pratiquait et soignait le cheval à mis à la disposition de l’association tous les moyens nécessaires pour sa maintenance, à ce jour. Toutefois les deux sites sont la fierté de la wilaya.Beaucoup de pilotes de ligne et de champions d’Algérie en sauts d’obstacles sont sortis de ces deux écoles. Je pense en toute sincérité que la jeunesse du wali ne trahit pas ses ambitions pour cette wilaya, à condition de s’éloigner du discours démagogique et de la médiocrité environnementale.Espérons que cette visite apportera un plus pour ce site historique.
    Bon courage.

  3. BOUBAKAR

    Ce wali lui au moins il bouge;il veut faire beaucoup de choses pour notre wilaya;Rabi i3awnah

    • Salem ! s’il bouge vraiment ?
      alors qu’il commence à inscrire pour notre wilaya un aéroport local pour
      ne plus faire le trajet coûteux en temps et en argent vers”” sénia”” et son hangar supposé pour les vols domestiques car bechar , annaba et tam nous semblent au bout du monde .
      Hein ! epsilone ….
      Au fait les Drones locaux ; c’est pourquoi faire ?
      déja , les Us s’en chargent pour nous et gratos .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00