LES BREVES DE LA WILAYA

Sidi M’hamed Benali (Sidi Bel-Abbès) :
Plusieurs chantiers lancés pour l’aménagement du lac

Différé d’une année à l’autre pour le peu d’intérêt manifesté par les éventuels investisseurs privés, le projet d’aménagement du lac de Sidi M’hamed Benali – situé dans la commune d’Aïn Trid, à quelque quatre kilomètres au Nord-ouest de la ville de Sidi Bel-Abbès – vient d’être finalement pris en charge par les responsables de la wilaya qui ont pu mobiliser, au titre de l’exercice en cours, plus de 40 milliards de centimes pour en assurer la concrétisation effective.  L’objectif recherché par les initiateurs de ce projet d’aménagement, est de réaliser sur le site en question un ensemble d’infrastructures et de dépendances diverses dans le cadre de la promotion d’un écotourisme citadin destiné à toutes les franges de la population.
Grâce, donc, au montage financier réalisé par les services de la wilaya, plusieurs chantiers de travaux ont pu être ainsi ouverts simultanément par les maîtres d’ouvrage directement concernés. Il s’agit d’un certain nombre de directions et de collectivités locales, à savoir les services de l’hydraulique en charge de l’opération de branchement aux réseaux AEP et d’assainissement, des travaux publics pour le bitumage de la chaussée et de l’installation du poste de transformation électrique ainsi que de l’éclairage public tout autour du lac, de l’urbanisme et de la construction pour le revêtement des allées en pavé gravé, des escaliers en pierres naturelles et des pergolas en bois rouge, de l’emploi pour la construction de 70 locaux commerciaux destinés aux jeunes chômeurs, de l’environnement pour un théâtre de verdure et un débarcadère pouvant faire office d’aire de promenade et de quai pour les pédalos, de la culture pour l’acquisition et l’installation d’une scène mobile dotée des équipements de sonorisation et d’éclairage nécessaires, de la jeunesse et des sports pour une salle polyvalente et 3 stades matico… D’autres opérations sont prévues également avec l’intervention d’autres directions de la wilaya, notamment pour l’aménagement d’aires de parking et de jeux ainsi que le reboisement des berges avec de nouvelles espèces de conifères et d’arbres feuillus pour assurer un parfait ombrage des lieux.  Dans le cadre du même plan d’aménagement, les APC de Sidi Bel-Abbès et d’Aïn Trid se sont vues confiées, quant à elles, la réalisation de sanitaires, de salles de soins et de bâtiments administratifs pour abriter les postes de Gendarmerie et de la Protection civile.

 
A. Abbad
LA VO
——————————————————————————————-
SIDI-BEL-ABBES :LOGEMENTS SOCIAUX
La daïra de Sidi-Bel-Abbès a désormais Di painsur la planche car 17 591 dossiers de demandeurs de logements sociaux, encore en instance, font l’objet d’une étude par la commission qui jusque-là, n’en a attribué aucun.
Depuis 2004, l’opération de distribution des logements sociaux a été retirée aux commissions communales pour être confiée aux commissions de daïra. Pour le programme en cours, trois brigades d’enquête ont été installées au niveau de la daïra de Sidi-Bel-Abbès pour assainir le fichier des demandeurs de logements qui auront à actualiser les documents constituant leurs dossiers. 200 logements LSL (logements sociaux-locatifs) sont achevés à 90% alors que les travaux de réalisation de 370 autres viennent récemment d’être entamés. Dans un passé récent, les logements étaient distribués à peine achevés. Du nouveau dans ce programme, l’attribution ne se fera que lorsque tout sera fin prêt, c’est-à-dire avec l’eau potable, électricité, gaz, espaces verts, aires de jeu, stade, bref tout le nécessaire afin de ne pas renouer avec les émeutes qui ont secoué certains quartiers lorsque les locataires ont manifesté leur colère quant au manque des équipements enregistrés. Par ailleurs, notons que Sidi-Bel-Abbès est la wilaya qui enregistre, à travers le pays, le plus important pourcentage de logements réalisés et attribués que ce soit dans le cadre du CNL, LSP ou LSL. De 2000 à aujourd’hui, 2 120 logements sociaux-locatifs et 500 autres dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire ont été attribués. Actuellement, dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, la commission de daïra a entamé une opération consistant à reloger les habitants du vieux quartier Emir-Abdelkader. Quelque 120 familles sur les 300 recensées dans ce quartier ont déjà été relogées à Belouladi, une petite localité distante de quelques kilomètres du chef-lieu alors que les autres le seront incessamment. D’après le chef de daïra, “le relogement de ces familles se fera îlot par îlot afin de prendre le temps de les assister dans ce grand changement qui intervient dans leur quotidien, elles qui ont vécu pendant plusieurs décennies dans ce quartier”. *

AM
Le Soir d’Algérie

——————————————————————————-

SIDI BEL-ABBÈS: 12.000 enfants en excursion au bord de la mer

 Le coup d’envoi du ‘Plan Bleu-2011’ a été donné,samedi dernier, par la direction de la Jeunesse et des sports de la wilaya de Sidi Bel-Abbès. Au titre de cette première journée d’excursion au bord de la mer, pas moins d’une  trentaine d’autocars ont pris le départ à partir du siège de l’Office des  établissements de jeunes (ODEJ), sis avenue de la Macta.Ce sont plus de 12.000 jeunes, issus de familles nécessiteuses, qui devront bénéficier, cette année, de l’opération dont la préparation et la conduite à bon terme sont prises en charge par la Ligue de wilaya pour les échanges et les activités de plein air, en collaboration avec les différentes associations de jeunes en activité.

A. Abbad

———————————————————————————
Après le massacre de dizaines d’eucalyptus sur les berges de la Mekerra,Des palmiers centenaires abattus dans un lycée de Sidi Bel-Abbès

Moins d’une semaine après la  célébration de la Journée mondiale  de la désertification, phénomène insidieux qui menace  une grande partie du territoire de la wilaya de Sidi Bel-Abbès avec la réduction graduelle de son couvert végétal du fait de l’action néfaste de  l’homme sur la nature, un véritable  massacre à la tronçonneuse  vient de cibler des palmiers ornant depuis des lustres  la cour d’un lycée de la ville. L’information donnée avant-hier soir par le site Internet «belabbesinfo. com », et confirmée le jour même par le reste de la presse , a suscité colère et indignation de la part de tous les citoyens informés des faits. Il s’agit, en l’occurrence, du lycée Boukhari Abdelkader à proximité immédiate du CHU Hassani Abdelkader où ces arbres centenaires ont été déterrés du sol à l’aide de gros engins de travaux publics. Un véritable carnage écologique commis au vu et au su des responsables locaux de l’éducation, des forêts et de l’environnement qui avaient, un  certain temps, contribué ensemble à la création des premiers clubs verts au sein de plusieurs établissements d’enseignement de la wilaya. Pour nombre de citoyens, la ville de Sidi Bel-Abbès n’est pas là à sa première grave atteinte à l’environnement. Des  actes similaires, tout aussi ignobles, l’avaient déjà ciblé auparavant  avec un  abattage de plusieurs  dizaines d’eucalyptus servant à la fixation des berges de l’oued Mekerra, au niveau du lieu-dit  “Le Rocher”, au nord de la couronne urbaine. Présents sur le site en même temps que des journalistes venus constater les faits, des habitants des fermes environnantes lâcheront cette phrase lourde de sens: «Avec l’abattage massif de ces arbres centenaires, c’est une partie de notre patrimoine qu’on est en train de dévaster, une partie de nous-mêmes qui meurt en même temps.» Quelques jours après, des apiculteurs de la région, regroupés au sein d’une association dénommée “Les amis de l’abeille”, monteront au créneau pour dénoncer avec l’extrême vigueur l’abattage insensé de ces arbustes qui risque, nous révèlent- ils, de mettre en péril l’existence des abeilles et la pratique de cet élevage sur l’ensemble de la zone ciblée «hautement mellifère». Et dire qu’une circulaire du  gouvernement, datant du 08 février 1999, fait obligation aux responsables locaux de veiller à la préservation des arbres situés à l’intérieur du tissu urbain et des zones rurales.   
 

A. Abbad
CORRESPONDANT DE LA VOIX


le 27 juin 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 juin 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 321
  • 6 829