LES USA ET LA PETROCRATIE DU GOLFE SÈMENT LA SÉDITION DANS LE MONDE ARABE

« La civilisation et la barbarie s’excluent : la barbarie, c’est la guerre ; la civilisation, c’est la paix ».Citation

Le monde arabe, à l’exemple de la Syrie, de l’Irak du soudan et de la Libye, le Yémen est menacé de désintégration, il est de même, l’Arabie Saoudite est aujourd’hui en voie de déstabilisation voire de démantèlement devant une stratégie de la patience yéménite qui laisse place à une stratégie de choix.

Les expériences agressives israéliennes que se soit au Liban et à Gaza constituent un parfait modèle quant à la nouvelle aventure qui se dessine au Yémen. Plus de quatre mois sans interruption de bombardement médiatique, politique et militaire ; une guerre « by air » ! , no mer !, et no terre ! Quand à l’option d’une opération terrestre, toutes les données, alternatives et circonstances indiquent que la guerre « by land » ! serait catastrophique sinon désastreuse et ne pourrait se terminer que par un fiasco et une défaite sèche des forces saoudiennes, se sont propos avancés par les stratèges de guerre et ce « stand by » terrestre, la guerre « by air » ne finie pas de donner une issue en est une des causes de la peur de la guerre terrestre.
Mais pas question pour l’Arabie saoudite, mal voyante, trop sotte, elle écarte cette possibilité d’accepter un cessez-le-feu qui constituerait une victoire patente pour le Yémen et c’est cela qui donne la force de cette stratégie de la patience nouveau concept de guerre du HizbAllah.
Plutôt poursuivre « by air » et « by $ » à flot , cette guerre agressive à tout prix, en avortant toutes les tentatives -onusienne, iranienne « Omanienne » ou autres d’accord ou de trêve, quitte à se précipiter vers un inconnu corrompu qui ne dit pas son nom.
*Les forces yéménites sont loin d’avoir épuisé toutes leurs possibilités, et le plus beau, ils multiplient les incursions à l’intérieur même du territoire saoudite.
* Cette éventualité mènerait sans aucun doute à remettre en cause dans les jours à venir, l’intégrité territoriale en revendiquant des provinces yéménites anciennement annexées par l’Arabie Saoudite.
*Possibilité d’à venir même de fermer le détroit stratégique de Bab al-Mandeb, l’un des plus importants passages maritimes mondiaux, notamment pour les énergies du coin, ce qui aurait manifestement des répercussions mondiales
* De cibler les installations pétrolières des « Ibn Saoud » ce dont elles sont tout à fait capables par « Scud » interposés.
* De cibler, les points importants des Ibn Saoud, palais des émirs, les infrastructures de transports de communications…..

Le Yémen est agressé et ce depuis plus de quatre mois par le trio suivant arabo-imperialo-sioniste (Arabie saoudite-USA-Israël). Une coalition représentant les plus riches nomarchies du golfe et le puissant pays USA contre un tout petit pays arabe, le plus faible et le plus pauvre de la planète.
Le bilan selon l’ONU est de plus de 3000 morts et 15000 blessés en plus un nombre très important de déplacés et de refugiés, une situation bénigne pour l’amorçage d’une crise humanitaire.
Des frappes lâches, impitoyables et indécentes pointent sans aucune restriction toutes les infrastructures civiles, marchés, réservoirs d’eau, de gaz et d’essence, écoles et mosquées, vestiges historiques et même des tombeaux tout ce qui peut avoir une valeur dans ce territoire.
Ce comportement ressemble aux agissements de DECH une même idéologie destructrice que les USA entraine dans le cadre du « chaos destructif ».
IL faut signaler encore l’état de siège ou toute la population yéménite est privée d’un accès pouvant offrir une bouffée d oxygène économique, médicale, alimentaire, sécuritaire et humanitaire …
Cette rage saoudienne inexpliquée, l’a emportée jusqu’à l’utilisation
des armes non conventionnelles (armes à sous-munition, voire armes chimiques) et s’est rendue coupable de crimes de guerre voire de crimes contre l’humanité que medias à sous( presstituée) , et ONG droit de l’ homme , Amnesty, RSF … soustraient de leurs supports propagandistes pour ne pas subir de grippe financière émanant de la « petrocratie ».
Cette guerre reste largement ignorée volontairement et financièrement des médias à sous, tant en Occident que dans le monde arabo-musulman, l’Iran, la Syrie et le Liban et des médias comme « Mayadeen-Al Alam- Syrie-RT Russie… » Font un effort pour que la réalité soit de mise face aux sanctions de Nilesat et autres cryptages des ondes de transmission….
Les USA cautionnent cette agression criminelle, non autorisée par la règle universelle tout en l’appuyant avec les moyens logistiques, technologiques et de communication, le cheque libellé en centaine de milliards de $ et adossé US, Il est signé « monarchie du golfe » ou « petrocratie ».
Avec cette cagnotte, la déstabilisation de la région est en marche, la chaire à canon est arabe, le fric est arabe, l’espace est arabe, la géographie est arabe , le crime est arabe, la stupidité est arabe, la vilenie est arabe ….. C’est la nouvelle géo –stratégie des Amériques qui n’est malheureusement pas arabe.

Les finances de la « petrocratie » ont mis en place un mode opératoire de la censure saoudienne sur l’ensemble du monde arabe, entre corruption et intimidation (président du Yémen déchu et son clan), cette censure porte sur les supports médiatiques, politiques et diplomatiques.
Tous ces acteurs apportent un soutien quasi direct à Al-Qaïda ainsi qu’à l’Etat Islamique et Daech, qui a fait son apparition sur la scène yéménite et se trouve actuellement a proximité de la frontière de l’Arabie Saoudite.
L’aveuglement et l’abrutissement saoudien ne semble pas connaître de limites. Cette guerre n’avait pas pour essence de briser l’influence iranienne ou celle du chiisme iranien, par contre de casser toutes les hésitations d’indépendance yéménite afin que le Yémen reste un acolyte de Ryad ou un sujet sous le Kamis des ibn saoud.
Aucun de ses objectifs annoncés à ce jour, n’a été réalisé durant ces quatre mois. Par contre, la Résistance yéménite fait une avancée géographique importante et sérieuse, elle s’est emparée jusqu’à présent de la plupart des grandes villes du pays, elle prend de plus en plus l’initiative en portant la guerre hors du Yémen c’est-à-dire en Arabie Saoudite la patience se nourrit de la nouvelle stratégie.
Elle bombarde les villes frontalières de l’Arabie et attaque souvent ses bases et même ses convois militaires, les victimes parmi les forces saoudiennes sont très importantes et l’étendue des pertes saoudienne est devenue un secret royal inviolable suivit d’un « black out » total pout tout ce qui se rapporte aux medias et autres ONG. Les medias progressistes sur place vous diront plus en image, en son, en esprit et en culture.
Bien plus, un résultat positif pour les yéménites, car cette agression a eu pour le mérite d’unir les forces actives de ce pays
* – forces armées régulières de l’ancien Président Ali Abdullah Saleh,
*rebelles Houthis
*et autres Comités populaires

Après plus de quatre mois d’agression L’Arabie saoudite se voit impuissante, le faucon a quitté ce monde par une rage qui l’a consumé , aucune issue de sortie en vue, le terrain, l’initiative et la force militaire ne lui appartiennent plus ; conséquence de cette situation alarmante : l’échec est patent malgré l’avantage logistique, financier, médiatique, politique et diplomatique le terrain donne un autre son de cloche qui met Ryad dans un pétrin ou il est difficile de sortir de cette situation.

L’influence saoudienne prendra un coup qui mettra Ryad au tapis.

L’Arabie saoudite a pris part officiellement et ouvertement de mettre à la une comme ami l’ancien ennemi Israël tout en trahissant la Palestine, par un nouveau ennemi Iran afin de forger le nouveau « Axe Washington-Tel Aviv-Riyad ».
La guerre imposés au Yémen par cet « axe » est plus barbares encore que les crimes israéliens à Gaza, la presse ne dit, ne voit, et ne montre pas la réalité des atrocités de faits. Les sionistes n’avaient pas une politique sotte comme le ciblage systématique des hôpitaux, des tombeaux et des vestiges archéologiques que l’Arabie mène ce n’est évidemment pas une raison pour diminuer d intensités des atrocités israéliennes mais une façon pour Israël pour faire valoir que les arabes sont plus criminels que l’on ne pense.
Riyad est maintenant dans une impasse : sa campagne aérienne se solde par un échec cuisant.la morale Yéménite a mis en valeur l immoralité des émirs qui se dessine en stratégie de choix pour les jours à venir
BENALLAL MOHAMED


le 10 juillet 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 juillet 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 4 153
  • 7 896