Dans sa page Web d’hier, le ” Times of Malta” revient brièvement sur les “abus”  qui ont entouré la délivrance à Alger, des visas Shengen aux citoyens Algériens et dont le parti nationaliste Maltais en a fait large écho la semaine passé en exigeant du Premier ministre travailliste, Joseph Muscat, des éclaircissements sur le très grand nombre de visas Schengen délivré à des ressortissants algériens par le consulat de la République de Malte à Alger en l’espace de 18 mois. Sous entendu qu’ils en doutent fort que ces algériens restent en terre Maltaise avec un visa Shengen.

TOM parle des décisions entreprises récemment par le Premier ministre pour “mettre fin sérieusement” à ce qui est considéré comme un abus constaté par  l’opposition Maltaise. Le site Web signale que “le PM a déclaré récemment que le gouvernement avait sérieusement l’intention d’éradiquer tout abus sans tenir compte des têtes”. L’auteur de l’article ajoute “qu’on pourrait donc lui demander les mesures qui seront prises à l’encontre du Consul de Malte en Algérie, M. Robert Falzon, après  qu’il a délivré 7000 visas Schengen à l’Algérie.”

Et l’auteur de s’interroger : “pourquoi Falzon a été écarté aussi rapidement de son poste au consulat de Malte à seulement trois semaines de l’éclatement du dit affaire de visa Schengen?

A. Jabli