L’ex recteur de l’UDL a fui ses responsabilités vis-à-vis du scandale de la faculté des sciences. Quelle sera la réaction du nouveau recteur ?

Malheureusement, aucune disposition réglementaire n’a été prise à l’encontre des trois enseignants incriminés dans cette affaire qui a souillé l’université Algérienne. Pour permettre aux lecteurs de BAI de saisir les évènements de ce scandale, nous énumérons les différentes étapes :

1- Ayant soupçonné des irrégularités dans les  procédures  administratives des dossiers des doctorants, la présidente du conseil scientifique a saisi  par e.mail (09/01/2010) l’éditeur en chef de la revue scientifique internationale pour authentifier les lettres d’acceptation.

1- Dans sa réponse du 10 janvier 2010  à Mme la présidente du conseil scientifique de la faculté des sciences, et après analyse d’une copie des lettres d’acceptation, l’éditeur en chef  de la revue scientifique Marocaine révèle 07 (sept) anomalies pour  attester : « Je peux conclure Mme la présidente, que cette lettre d’acceptation a été falsifiée…°

2- Dans son rapport  daté du 30 novembre 2010 (réf 262/IG/2010), et après audition des principaux protagonistes, l’inspection générale du MESRS propose :

-Suspension des trois protagonistes de leurs fonctions administratives, ainsi que le doyen de la faculté ;

– Pour le faux et usage du faux, l’application de la réglementation en vigueur.

– Non validation de la thèse de monsieur B.L (chef de département de chimie)

– Possibilité de validation des thèses des deux autres protagonistes.

– Ne pas autoriser les trois protagonistes à l’encadrement des thèses.

3-En date du 07 avril 2013( réf : 405/S.G/13), le secrétariat général du MESRS, en se basant sur le rapport de synthèse de l’inspection générale faisant suite à la commission d’enquête dépêchée les 21 et 22 novembre 2010, a  adressé une correspondance  au recteur de l’université UDL/SBA,en confirmant  l’existence de plagiat et de falsification de documents pour conclure : « Devant ces faits graves, je vous instruis  à l’effet de prendre toutes les dispositions réglementaires pour mettre un terme à des pratiques contraires à toutes les règles d’éthique et de déontologie universitaire. »

A travers de ce qui précède, notamment  les conclusions du rapport de l’inspection générale, on note de flagrantes contradictions :

a)- Tout en reconnaissant les faits avérés (falsification de documents et plagiat), les membres s’incrustent dans la contradiction à savoir :

– ils proposent  l’invalidation  d’une thèse tout en proposant la possibilité de la validation des deux autres thèses et en même temps, ils proposent  à ce que les trois protagonistes ne soient pas autorisés à encadrer les thèses. Cette dernière proposition annule de facto la reconnaissance du titre de « docteur » aux trois protagonistes, donc automatiquement l’invalidation  de toutes les thèses.

Conclusion : La correspondance du secrétariat général est très claire dans sa rédaction ainsi que les instructions transmises au recteur de l’UDL. Malheureusement, l’administration a fait fi aux directives de sa tutelle, et les trois protagonistes continuent à exercer en toute impunité. Des enseignants faussaires  bénéficient de la complicité de l’administration locale, et  la position de cette dernière inquiète la communauté universitaire. Faut-il engager une enquête approfondie au sein de l’université au sujet des différentes thèses pour débusquer d’autres  faussaires ? Peut-être que oui, afin d’assainir définitivement la faculté des sciences, et  l’UDL d’une façon générale. La balle est dans le camp du nouveau recteur. Le procureur de la république doit aussi s’autosaisir pour ouvrir une instruction sur « le faux et usage de faux ».


le 15 décembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
15 décembre 2013

33 Commentaires pour “L’ex recteur de l’UDL a fui ses responsabilités vis-à-vis du scandale de la faculté des sciences. Quelle sera la réaction du nouveau recteur ?”

  1. zalamite

    Il n’est pas normal que le secrétariat du ministère déclasse l’affaire de plagiat de faux et usage d’un cas de délit vers un cas de manquement de déontologie. Le faux et usage est un délit punit par la lois car il brise une règle un décret un arrêter une lois etc..
    Le secrétaire géneral du ministère dit ‘’il faut faire un terme’’. On ne peut faire un terme a une chose que si on pourra matériellement mettre un policier un gendarme soutenu par un drs un l’ensemble soutenu par le l’armé et le harasse baladi.
    Le système qu’avait mis l’équipe entre 84 et 2013 est contraire aux règles générales des fonctionnements des universités dans le monde entier.
    L’université se caractérise par quoi ??
    Eh bien elle est dans le gouffre du colonialisme. L’Algérie comme l’ensemble des pays dites colonisées avait obtenu son indépendance. Tous les historiens scientifiques avaient conclues a une décolonisation mais en fait il y avait une opération d’une Dézeuropénisations des pays africains. Le colonialisme est une machine qui a ces propres règles de fonctionnement. Avant 62 elle fonctionnait avec les zeuropéens maintenant elle fonctionne avec des autochtones.
    Doucement on va s’attaquer a cette machine voir comment elle fonctionne pour ensuite soit utilisé sa force contre elle afin de la faire exploser soit si elle est fragile voir comment la neutraliser sur un parcours de quelques années.

    Mr Sellal doit faire un programme cohérent simple et stabilisant pendant les 10 prochaines années
    Le temps donné aux scientifiques des sciences sociaux afin de décortiquer cette machine coloniale.
    C’est simple il faut réouvrire les instituts de recherches et leurs verser tout le budget de recherche. Un institut est n gouffre de main d’œuvre il a besoin de milliers d’ouvriers d simple femme de ménage au chauffeur au licencier au master au doctorants etc..Ces instituts vont absorber plus des 60% des diplômés. Leurs travail de recherche développement seront amortie car l’institut est capable de générer de la richesse en vendant son produit ou en sous traitant une production avec un privé.
    A l’université les enseignant les ouvriers et les administrateurs doivent passer au peigne fin concernant leurs dossiers. il faut vérifier et ensuite publier dans la page web les diplômes authentifiés et leurs années d’obtention. Personne ne doit s’y opposer. Celui qui en règle n’a aucune raison de craindre quoi que ce soit. Le problème v se poser des gens qui ont ramené des diplôme de l’étranger. Là il est très difficile car certain pays ennemie europeen et américain le Maroc et les pays du golf compris, avaient pue pénétré certain de nos ressortissants pour leur confectionner des diplômes et les faires injecter ici en Algérie. Par mesure de sécurité interne de nos étudiantes et étudiants, un diplômé de l’étranger n’aura pas le droit de confectionner des programmes LMD ou occuper un poste sensible comme la pédagogie la gestion des diplômes et la commande des équipements surtout celle réglées en devises.
    Arrêter le recrutement que sur la base de la présentation d’un Phd sur concours national pour les universités dites publique car d’ici quelques années on doit s’attendre a l’établissement des universités privés là elles auront leurs propres mode recrutement et de travail. Le publique qui est géré par les finances publiques doit obéir aux règle du publiques qui introduit des règles afin de maintenir le caractère Laïque ou Neutre. Une université privé ouverte par exemple par des chapiteaux privés européens catholique ou protestante ou laïque ou par des chapiteaux arabes dites sunnites ou iranienne dite chi3ite libre a eux de recruter que dans leurs propres terroirs.
    L’université publique doit ne pas se basé sur aucune distinction. Il ya un concours national et le plus apte a prendre le poste il le prendre qu’il soit juif ou arabe qu’il soit amazigh de tizi ouzou ou amazigh de chaoui qu’il soit tlemcenien ou oranais etc.
    Les gens qui enseignent sous différents grades doivent automatiquement sauter d’un grade vers un autre en installant un système d’équivalence une année d’enseignement c’est l’équivalent d’une publication non apparente.
    Les publications non apparentes existent dans les pays développées du monde. Ce sont des travaux qui étaient passés sous contrôle de la censure du ministère de la défense national et qui ont prix le cachet de travaux sensible a ne pas publier. Ces travaux ciblent surtout ce qui touche la biologie dans sa branche de la microbiologie virologie et parasitologie biochimie et les travaux dans le domaine de la physique des matériaux.
    Il ya un autre domaine qui n’est pas connue c’est le domaine des méthodes pédagogiques. Ce domaine est aussi ultra sensible car sans sa maitrise tu ne pourras pour produire du génie.
    Un pays peut être très riches mais s’il n’a pas ces méthodes il pourra jamais exploiter sa richesse pour la simple raison ‘’il ne sait pas comment produire de bon artisanats’’..
    C’est pourquoi un Phd qui a choisis l’enseignement plutôt que la recherche au sein des instituts va acquérir dans le domaine de la pédagogie une grande expérience sans pouvoir publier ces méthodes. Il ya une revue spécialisé au canada aux états unis et en Europe qui ne s’intéressent qu’a ce type de travaux mais elle ne fait que dans le techniques Analyse des données. C’est bête comme voix mas c’est leurs exigence. Des que tu t’enfonce dans l’idéologique le rédacteur t’empêche de publier alors que l’être humain est idéologique et n’est pas un robot. Tu peux briser un étudiant ou au contraire le placer en haut du podium en jouant sur les sentiments .ces études e datent pas d’hier même les colons judéo catholique ou même satanique utilisaient ces recherches pour voir comment casser l’autre. Le catholique n’éprouve aucune pitié pour le juif et le musulman n’éprouve aucune pitié pour les uns et les autres sauf pour certain qui s’autocensure en craignant Dieu. (il se dit devant tout le monde ‘’d’accords c’est un juif ou un chrétien mais là c’est un crime je crains Dieu je me retire’ . C’est une guerre il ne faut pas faire le truc de l’autruche faire semblant qu’elle n’existe alors que les programmes destinés a nos étudiant sont fortement exposés aux manipulations.
    Mr Sellal et le gouvernement actuel doivent terminer avec cet état hériter de la pagaille des années 78 jusqu’à maintenant.
    les faussiares doivent etre passé en justice
    et le retour a la normal des années 70

  2. hak

    UNIVERSITE DJILLALI LIABES
    NOUVELLE FILIAIRE CREEE

    Les bourses offertes par la mafia ont pour but de soutenir financièrement les personnes qui souhaitent poursuivre une formation professionnelle ou des études de longues durée, afin de contribuer à l’efficacité de leurs efforts envers la promotion dans leurs pays ainsi que dans d’autres pays qui en auront besoin de se perfectionner dans la fabrication de faux et usage de faux , fabrication de fausses lettres d’accueil et dans la gestion frauduleuse d’une faculté ou d’un institut
    Ceux et celles qui souhaitent améliorer leurs formations dans des branches spécifiques a TOU ce qui s’apparente a des sciences faussaires, sont encouragés à postuler avant la fin 2013

    INSCRIPTION AUX DIPLOME FAUX DOCTORAT EN SCIENCES DE LA TRICHERIE –FRAUDES ET FABRICATIONS DE FAUX
    CONDITION ADMISSION AU CONCOURS
    1. Etre de nationalité tricheur dans le sang
    2. Etre filou et manipulateur
    3. Avoir de la complicité ou la complaisance avec son directeur de thèse
    4. Avoir une très bonne connivence avec l’administration ou les liens de famille avec le doyen
    5. Avoir des complices de préférence
    6. Avoir une expérience dans la tromperie et malversation

  3. NADIR

    Qui s’oppose à la manifestation de la vérité ? Qui ne veut pas faire la lumière sur ce qui se passe à l’Université ? Qui veut se protéger en protégeant les voleurs ? Qui a quelque chose a cacher ? Qui n’a pas le BAC et qui enseigne à l’Université ?Qui n’a pas intérêt a se taire ? Qui a intérêt se terre ( verbe se terrer à se cacher è l’abri du danger) ?

  4. zalamite

    Kamara

    Il ya le mal et l’éthologie du mal. Lorsque a chaque fois on ramené a un médecin un groupe derrière un groupe pour le guerrier. Un jour il en aura marre en criant a vos visage ‘’mais bordel je vous ai dit de séparer les égouts des tuyaux d’alimentations d’eaux potable. Vous etes banou adame ou des ânes ??
    LE Juge peut dire la même chose lorsque la gendarmerie a chaque fois lui ramené un groupe d’administrateur et d’enseignants faussaires il crie en face de la gendarmerie et en face du ministère ‘’a chaque fois vous me ramener des gens faussaires, ou je vais les mettre les prisons sont pleines. Bordel je vous ai dit que votre système est mal foutu corrigez le. Vous êtes des banou adames ou des ânes ??’’
    Vos parlez de l’administration a l’université. Normalement l’administration a l’université ne doit pas exister. Savez vous que dans les universités a l’étranger une seule secrétaire travaille pour plusieurs départements et ne fait que la mis temps. Le corps de l’administration a l’université est unitil. Ce corps n’a aucun travail a faire. Il n y a que le service de comptabilité qui travaille. C’est comme ça aussi dans les lycées. Y’a que le directeur le censeur les surveillants généraux un comptable et un reprographe. Et tous sont des ex enseignants.
    ‘’il ya une ruina a l’université’’ après 1984 ils ont tout déstructuré tout mélanger tout réduire a plat. Avant la recherche était bien présente en Algérie qui disait que la recherche n’existait pas. La recherche avait un corps a part entière dans les instituts de recherche. Pour la médecine il y avait l’Institut Pasteur, pour l’Agriculture il y avait l’INRA, l’IDGC, pour les sciences sociale il y avait le CRASC..etc..ils avaient leurs statuts de chercheurs.
    L’université n’avait pas la mission de faire de la recherche juste peut être dans la recherche dans le domaine de la pédagogie. L’enseignant universitaire n’avait pas le droit ni les qualifications ni le temps ni l’espace pour faire la recherche. Au temps de l’x recteur le problème de la recherche s’est posé. Faire la recherche c’est bien mais la faire ou ?? alors le recteur encore jeune sans expérience allait demander a la sonelec de lui donner leurs propres instituts de formation. Ils ont crée des groupes et 2 ans après l’institut est abandonné et les chercheur prenait chacun sur son dos son ordinateur et ils se sont installé dans les laboratoires de pédagogie. Résultats. Ils ont démolie un institut de formation a la sonelec et ensuite ils ont empêché les étudiants de faire leurs travaux pratiques en séquestrant tout le matériel de pédagogie. Allez y a la fac central et la fac des Génie civile pour voir l’état lamentable des infrastructures. Vous allez dire que la France est derrière cette gabegie ??
    On le dit hors et fort habba man habba wa kariha man karih.
    La recherche c’est les instituts de recherche
    La formation c’est l’université
    Point barre.
    Il faut commencer par remettre en chantier les anciens Instituts de recherche comme ils fonctionnaient un peu partout dans le monde même le ma li et le niger ont encre leur INRA, nommé une direction et s’engager dans le recrutement des licencier des master et des phd..car comme vous l’ignoriez ces instituts ont été crée spécialement pour absorber le nombre important des diplômé. L’université ne peut recruter que 2 ou 3 enseignants tous les 10 ans.
    Un institut est demandeur de mains de mains d’œuvres ..
    En conclusion des bricoleur gèrent le ministère de l’enseignement supérieur il faut donc faire passer ce problème devant les parti politique au gouvernement et faire pression sur le FLN afin qu’il engage des reformes et le retour aux normes. Ce n’est pas pour la beauté d’un groupe d’ignards et d’incultes qui prétendent être Chercheur qu’on va sacrifier toute l’Algérie

    Et je vous le dis ici en algerie on avait de pole d’excellence et ça ne date pas d’hier. Cette génération a voulu effacé tout pour qu’ils profitent de la rente.
    Il est donc imperatif de remettre en scelle tout les structures des ex instituts nationaux et leurs pouvoir de budget recherche développement et laisser travailler dans les ormes internationaux. Question de déontologie il faut mettre a la tête de cette structure de recherche national un chercheur issus de l’Institut Pasteur..Aucun institut au monde n’a la notoriété scientifique et morale en dehors de l’institut pasteur de Paris . Nos chercheurs des que vous le dite qu’un chef issus de l’institut pasteur va présider la séance, tout le monde met sa queue entre ces jambes et tous s’accroupient.
    Donc le minsitère et le gouvernement doivent faire appel a un chef issus de l’institut Pasteur et le mettre a la tête de la recherche scientifique en Algérie. Tout le monde vont se taire et enfin le cri et les hurlements vont enfin cesser..c’est le repos total

  5. Abassia

    “Voir ce qui est juste et ne pas le faire est un manque de courage”.
    Confucius

    Maintenant que cette grosse affaire de “main basse” sur le diplôme universitaire le plus élevé est publique et que le ‘”faux et usage de faux “est reconnu par le ministère, il faut se poser la question: pourquoi l’administration centrale hésite à prendre ses responsabilités , à savoir présenter ces faussaires devant la justice?
    Il me semble que ce comportement de la “politique de l’autruche” est insensé; incompréhensible et surtout malsain.
    Mais que se passe-t-il? Ces responsables ne possèdent-ils pas de conscience professionnelle? Ne possèdent-ils pas le sens du devoir envers cette institution publique? Ne possèdent-ils pas une once de vertu?
    Alors que Le Ministre le Professeur Mébarki a eu le courage de changer le Recteur de l’UDL, voilà que son œuvre d’assainissement est en train d’être compromise par les balbutiements de la nouvelle direction.
    Ce nouveau recteur a tous les pouvoirs pour lutter contre ces mauvaises pratiques qui discréditent l’université.
    Beaucoup d’intervenants ont mis l’accent sur l’acquisition du grade ou du titre pour être enseignant à l’université et rendre celle-ci crédible. Cependant, ils oublient une chose essentielle que doit posséder ces diplômés, ce sont les valeurs morales, les valeurs éthiques, le sens de l’honneur afin qu’ils puissent honorer leur rôle d’éducateurs vis-à-vis de cette jeunesse en quête de modèle et de référence afin qu’elle puisse à son tour ‘assumer son statut d’élite de notre pays.

  6. zalamite

    Kamara
    C’est juste mais il faut insister sur une chose. Ce n’est pas x ou y qui est responsable mais son manque de formation. ..On vise les compétences des gens pas leurs noms et leurs faciesse. Ou tu sais ou tu ne sais et tu dois laisser la place a ce qui sait..il ya une batterie de réglementations bien faites il faut les appliquer et point c’est tout. ..Chaque fonction nécessite une formation préalable de préparation avant de prendre les fonctions. Par exemple les textes sont claires pour être chef de département il faut être de grade supérieur et le plus âgé. L’enseignant cherche le grade mais refuse de faire les activités afférentes a ce grade. Le problème est donc dans le système catholique français qu’on avait appliqué chez nous. Si l’enseignant est recruté avec un phd et de suite sera recruté comme Prof ce trafique n’existera jamais. Les grades sont en principe des titres sur concours afin de permettre à l’université de sélectionner des gestionnaires. Tu es enseignant qui a exercé pendant une vingtaine d’année on à besoin d’un chef de département ou d’un doyen, il faut un grade spécial. Les enseignants désirant …il faut mettre un terme à l’ancien système catholique chez nous. Les gens
    Qui étaient recruté dans l’ancien système doivent être poussé par l’ancienneté de devenir un prof. Le grade dans l’ancien système était automatique comme dans une caserne militaire. Apres 50 ans tu sortiras commandant ou colonel c’est automatique. Une fois que la progression est automatique d’un grade vers un autre l’enseignant n’est pas obligé de recourir aux trafiques pour évoluer. Les enseignants de l’ancien système doivent être poussés d’un grade vers un autre jusqu’à extinction, en dehors de la production scientifique. On détache la science du parcours et la carrière des gens ..En science expérimentale tu peux travailler sur une hypothèse pendant 50 ans sans rien trouver comme tu peux découvrir une invention au hasard au bout de 2 jours. En science expérimentale le chercheur a le repos de faire sa publication dans 2 ou 1000 ans.
    Concernant le nouveau système le recrutement des enseignants doit se faire sur la base du Phd en ayant directement le grade de professeur.

    Landon
    Un travail scientifique est un travail scientifique qu’il soit en statistique en comme le fait les sciences sociale du chi3r el malhoun. Tu ne peux pas interdire une étude sur le chi3r el malhoun ?
    Une fois qu’on sépare la science du parcours carriériste de l’individu on se moment on préserve la sciences des intrus.

    • hak

      Merci ZALAMITE de nous éclairer sur les différents systèmes .Mais on aimerait avoir votre opinion et vos position sur les trafiques ,les faux et usages de faux .Surtout que ces infractions sont commises par des personnes qui travaillent dans l’administration.C’est eux qui devaient lutter contre les fraudes ,et c’est eux qui ont triché pour devenir Douctor ,quelle honte !!!!!!!!!!!!

  7. kamara

    L’Université de Sidi Bel Abbes a connu les pires moments de son existence sous l’autorité de l’Ex-recteur. Un tassement, voire une inexistence des activités académiques. Il est évident qu’il n’était venu pour cela. Pour l’heure selon des sources bien informées, l’Université fonctionne avec le même personnel en place depuis quasiment 10 ans. Pour ces gens, parfois malhonnêtes et surtout usés par la responsabilité, le fonctionnement de l’Université se résume à une routine et des affaires. Le ministère et surtout le nouveau recteur doivent afficher la volonté de changements de ce personnel et appliquer ces changements. Ils sont plus que nécessaires pour donner de l’espoir aux enseignants et aux étudiants. Avec un personnel qui a participé à la ‘’non gestion ‘’de l’Université, selon les propos du Ministre lui-même, on ne peut reproduire que des déceptions. Il faut être cohérent. Pour ne se tromper encore une fois, il faut afficher un plan sérieux de redressement de l’Université par le recours à un personnel intègre et compétent.
    Il ne faut jamais oublier que les mêmes causes donnent les mêmes effets.

  8. landon

    ….vérité triste, en Algérie et spécialement à Sidi Bel Abbes et en quoi !!! En médecine, un maitre assistant après qq années d’exercice peut devenir un Docent puis un Professeur avec de betes études statistiques sur des sujets datant du 20 ème siècle !!! Il n y a ni recherche, ni découverte ni travail ni quoi que ce soit !!! Avec des études statistiques. 80% des Professeurs de médecine à SBA et en Algérie carrément ont décroché ce statut avec des études statistiques….pffffff c’est grave !!!!

    Récemment, un l’a eu avec un thème et une étude statistique sur l’appendicite !!! hhhhhhhhhh, l’appendicite date des années 1900 wiw !!!

  9. hak

    La responsabilité du doyen A.T.D a été reconnue par les inspecteurs du Ministère . a-t-il été sanctionné ?

    Lui aussi a fui ses responsabilités ……………. pendant 3 ans

  10. zalamite

    A doctorant

    Le problème algérien c’est lorsque le ministère fait du copie collé du système français.
    Le système français est basé sur la selection. Le système anglo-saxon est basé sur l’évolution. Pendant que l’enseignant français catholique est entrain de tester examiner pour faire un tri ramassé les bons et jeter le reste, son homologue anglo-saxons talonne l’étudiant pour le faire évoluer jusqu’a le faire pousser chez un patron. Les français savant ce système ils se sont donné le mot pour se soutenir mutuellement chaque doctorant doit être solidaire de son frère afin de ne plus donner l’occasion a celui qui fait le tri de l’exclure. ‘’je porte ton nom sur mon publie tu portera le mien sur la tienne’’ ça fera 2 publie, l’administrateur Catholique qui se croit élu de Dieu se la ferme. Chez nous les algériens malékite nous n’avons pas cette mentalité de peuple ou tribu élu. ‘’Kouloukoum min adam wa adam min tourab’’
    Normalement les algériens aurait adopté le système anglo saxon qui se colle très bien sur notre mentalité de ‘’liberaux’’ ..Dans le système anglo saxons l’enseignant sera recruté sur la base du Phd. Il sera payé sur la base de son activité. Il est recruté pour former des gens il fera toutes l’année et n’a droit qu’a un mois de congé payé. Il fait ces 8 heures, il a son bureau pour suivre les étudiants. Il n’est pas payé pour faire de la recherche. Si il voudra faire de la recherche c’est qu’apes avoir terminé son rôle. Dans ce système il n ya pas une exigence de fournir une publi pour devenir Prof il est recruté avec ce grade. Dans ce système l’enseignant n’est pas obliger de tricher mentir payer trafiquer pour faire un publie. Même avec 1000 publie aux états unis tu n’es qu’un Prof comme tout le monde. Si tu as fait une invention là c’est autre chose, là tu vas négocier la licence et demande ce que tu voudras en dollars.
    Donc voila le ministère doit changer de système et adopté définitivement le système anglo saxon. L’enseignant sera recruté avec un grade de Pro et point final. S’il voudra faire de la recherche pour son propre compte qu’il le fasse mais au dépend de ces activités pour lesquelles il a été recruté et pour lesquelles il es payé. Chez nous beaucoup de doctorant n’ont pas pue soutenir car ils sont correct ils n’ont pas voulu manipulés leurs résultats ou payer une revue pour se faire publier. Il ya des gens correct et il ya des fourbes qui utilisent l’argent de l’université pour acheter des revues a 1000 euros le numéro et exiger d’eux qu’ils acceptent de se faire publier. Allez y dans les bibliothèques de la fac des sciences et aussi d’autre fac car on cible beaucoup que la fac des sciences. Il suffit d’inventorié les revues scientifique acheté par l’université et essayer de voir si des enseignants ont publié dedans oui ou non. Dans le cas positif ils doivent être convoqués par le recteur pour fournir des explications.
    Affiche donc le parcours d’un enseignant c’est diminuer le taux de nisance car on ne fea plus pression sur eux.

    a ibrahime

    Attention ibrahime il faut être sage comme le prophète Ibrahime que le salut soit sur lui. Si le type qe tu vas balancer a des petits enfants évites. Car tu vas etre la source de malheurs si jamais le père qui pourra divorcer et les enfants en grandissant plongent dans la misère et la délinquance. Vaux mieux calé le taux de nuisance d’un enseignant. Un enseignant ‘a 9 heures de contacts avec des étudiants souvent désintéressé par son discours a part certaine spécialité. Mais si l’enseignant a atteint l’âgé de ^plus 50 ans là oui tu peux le jeter car ces enfants sont a présent tous adultes et marié. Sauf que je suis d’accords un enseignant du primaire faut etre sans pitié avec lui-même s’il a 4 femmes et 20 petits il faut le jeter a la mare. Car le petit est sans défense dans sa classe. Je sis pour l’installation de camera de surveillance dans les salle des écoles primaires. L’enseignant qui refuse d’être filmé il dépose sa demande de changement de corps.

  11. ibrahim

    BRAVO ZALAMITE

    Analyse très juste

    Les SANS BAC sont le chancre de l’Université .Il faut les démarquer .Il faut les montrer du doigt .Il y a beaucoup de sans BAC à la Faculté des sciences et aussi en chimie .S’ils se reconnaissent ils doivent démissionner ,Sinon je vais les dénoncer , c’est mieux pour eux .Il faut laver le linge sale en famille sinon la justice va les confondre .

  12. zalamite

    le mal est général a cause de 2 choses
    primo l’université a commis l’erreur lorsqu’elle a commencé des ingénieurs non titulaire du bac. fat savoir que durant les années 70 les bacheliers iraient vers les universités et les non bacheliers avec un niveau de terminal faisait concours pour etre admis dans les grandes écoles. au lieu d’être sur le terrain ces ingénieurs sans bac sont venus enseignées a l’université alors qu’ils n’avaient pas le droit car la fonction publique exigeait toujours la présentation du bac pour enseigner a la fac. lorsque la fonction publique et le rectorat ont transgressé cette regle il fallait s'”attendre a l’effondrement de toutes surtout lorsque tu met un ingenieur non bachelier dans une direction. il fera l’objet de pression sans qu’il puisse résister car il se sentais menacé.
    cette pression continu sur les responsable a cause de leurs mouillage dans les années 84…tout le monde attendait avec patience qu’un petit act antiréglementaire se fasse pour monter en créneau et chacun demande ce que la réglementation l’empêché de le prendre. c’est ainsi qu’on est arrivé a un stade ou un gardien appartenant a une organisation demande un stage de courte a l’étranger et comme le conseil scientifique était mouillé jusqu’au coup il ne pouvait refuser. si vous multiplier ce cas vous n’allez pas croire vos oreilles. n’importe qui faisait n’importe quoi et personne ne peut s’y opposé.
    les choses était maitrisable parce que l’Algérie avait la possibilité de tirer sur la planche a billet pour faire taire, mais sans cette rotatif les choses vont devenue de pire en pire si on ne prend pas les devant et arrêter cette situation.
    que faut il faire?? Tout simplement faire comme les universités americaine. dans chaque page web l’université affiche pour tout le monde le cursus de leurs professeur..
    ici en algerie pour assenir l’université chaque faculté aura son site web et chaque departement aura sa page et dans chaque page il sera affiché le nom de l’enseignant et son grade en dessous
    sa date de naissance, l’année et le lieu du bac, année lieu d’obtention de la graduation (licence ou DES ou Ingeniorat) , date et lieu d’obtention du magister et date et lieur d’obtention du doctorat.
    exemple
    Mounir (1960) maitre de conference
    1-bac 1980 Tlemcen
    2-DES Chimie (1984) université de Tlemcen
    3-Magister chimie (2000)université de bel abbes
    4-doctorat d’état (2006) université sidi bel abbes
    cet enseignant est a éviter de le placer dans une responsabilité car dans son cursus de 2000 jusqu’à 2006 s’est arrêté et cela donne l’occasion a certain de le disqualifier afin de faire pression sur lui. ..
    la même chose si quelqu’un n’avait pas eu son bac ou s’il n’avait pas eu sa licence ou son DES..certain enseignant n’avait pas le diplôme de graduation.
    si l’enseignant n’a pas le cursus vaut mieux éviter de lui donner une responsabilité. ….
    cette méthode de travail de l’affichage va permettre l’assainissement car les gens vont s’en charger de vérifier les diplôme des gens ..le recteur sera a l’abri. les gens vont débusquer les intrus ceux qui ont trafiquer leur diplôme.
    l’état sera en dehors de la mêlé.
    vous allez voir le nombre qui ont trafiqué leur bac leur licence etc..

    • doctorant

      MR ZALAMITE
      vous vous trompez sur toute la ligne; l affichage du cv ne va pas resoudre le probleme de la triche; celui qui fraude continuera à tricher en écrivant des mensonges;
      dans ce cas à quoi sert tous les conseils et vice rectorat et jury et et et…? par ex l enseignant fraudeur qui est à temouchent, je me rappelle, il a écrit à BAI et a étalé des publications scientifiques qui ne lui appartenaient pas; c’est vrai que son nom était dans les publications mais il n a jamais participé scientifiquement à ces travaux; cest ce qu on appelle la complaisance; dans leur laboratoire, quand ils écrivent des publications, ils mettent les noms par copinage; c est comme le 2 eme fraudeur, c est sa femme qui est chimiste et qui met le nom de son mari dans ses publications; oui c est comme ça que ça se passe , je te mets cette fois ci et tu me mets la prochaine fois et comme ça on aura bcp de publi
      si assainisement il y a , il faut que ceux qui sont dans les poste de responsbilité se comportent comme des vrais hommes et non comme des poules mouillées sans conscience professionnelle

  13. NADIR

    Dans cette histoire insensée

    Qui n’a pas fait son travail? Pendant trois ans ?
    Qui a failli à sa mission ? Pendant trois ans
    Qui a signé l’autorisation de soutenance ? trois fois de suite ? Trois thèses?
    Qui a présidé le jury de thèse ? A Trois reprises ? Trois thèses ?
    Qui été vice doyen à la post graduation ? En 2OO7 ? 2008 ? 2009 ?
    Qui été vice recteur à la post graduation ?En 2007 ? 2008 ? 2009 ?

    • doctorant

      monsieur Nadir
      vous vous posez bcp de questions
      c est clair que bcp de personnes sont responsbles de cette grande fadiha de la fac de science; il y a le doyen, encadreur d un fraudeur, il ya l ex recteur UDL encadreur de deux fraudeurs, le comble il etait aussi le president du CSD chimie, SVP pour les 3 fraudeur; il y a aussi l ancien president du CSF , un physicien, il y a les jury de these qui ont été aveugles
      il y a le vice recteur M. F de la postgraduation , il est la depuis des annees; il y a le recteur
      vous voyez monnsieur Nadir , bcp bcp des monsieurs passoires à gros trous et maintenant, pour nous on sert les vices; c est de l injustice

  14. ibrahim

    La balle est dans le camp de tout le monde pas uniquement du Recteur ; de chacun de nous .La balle est dans le camp de tous ceux qui veulent que la vérité éclate .Les citoyens doivent dénoncer et les chefs doivent agir .Nous avons dénoncé ,et maintenant c’est à la justice de faire le travail .Le citoyen veut savoir la vérité ,la vérité ,la vérité que la vérité.L’Université doit rester un endroit immaculé qui n’est , ni altéré ,ni vicié ,ni pollué par le mensonge ,et encore moins par l’imposture

  15. ibrahim

    La balle est dans le camp de tout le monde pas uniquement du Recteur ; de chacun de nous .La balle est dans le camp de tous ceux qui veulent que la vérité éclate .Les citoyens doivent dénoncer et les chefs doivent agir .Nous avons dénoncé ,et maintenant c’est à la justice de faire le travail .Le citoyen veut savoir la vérité ,la vérité ,la vérité que la vérité.L’Université doit rester un endroit immaculé qui n’est , ni altéré ,ni vicié ,ni pollué par le mensonge ,et encore moins par l’imposture

  16. jawad

    Dans l’article de Monsieur Ammouri, il est dit: «La balle est dans le camp du nouveau recteur.» N’est-elle pas plutôt dans le camp de la tutelle, sachant que l’administration se balance de ses directives? Serait-il possible que le nouveau recteur ait plus d’autorité que la tutelle? C’est là une simple question… comme tant d’autres. Bonne fin de soirée !

  17. hakim

    On est pas sortie de la m………..Tout est truqué ni arabe,ni français étudiant(te)s situations hybrides,

  18. Dr D. Reffas

    Bonjour.

    Le contenu de l’article est effarant. Si l’université est arrivée à produire des thésards avec du faux, cela veut dire tout simplement que la société a perdu ses repères. Devant les scandales qui se succèdent, Il me semble que c’est un moyen qui est bien ancré à l’université de Sidi Bel Abbès. Je rejoins l’auteur de l’article quand il dit;”Faut-il engager une enquête approfondie au sein de l’université au sujet des différentes thèses pour débusquer d’autres faussaires ? Peut-être que oui, afin d’assainir définitivement la faculté des sciences, et l’UDL d’une façon générale.”Faire du faux et s’en servir pour sa promotion dans le cursus universitaire, dénote de l’ambiance qui sévit au sein de l’ actuelle université Algérienne, sans goût et sans saveur.
    Un enseignant universitaire coupable d’un acte aussi gravissime, doit être radié des contrôles de l’université Algérienne. En ce qui concerne la nomination des recteurs, il est dit que les notions( famille, région et appartenance politique) sont des critères de choix pour la désignation. Nous l’avons bien vécu, et nous sommes entrain de le vivre. Bassesse quand elle sévit en haut lieu.

    • hak

      Non Dr REFFAS Ce n’est pas le contenu de l’article qui est effarent, ce sont les faits qui sont effarants .Les faits sont affolants mais la réaction ou plutôt le manque de réaction de l’administration l’est encore plus .
      Vous avez raison Dr REFFAS ,je comprends votre indignation , C’est terrifiant ce genre d’individus n’ont plus rien à faire à l’Université .Ils doivent êtres radiés définitivement de l’enseignement ils risquent de contaminer les jeunes et leurs montrer le mauvais exemple.
      Vous avez l’âge de vous indigner avec vigueur alors continuez ……
      « Quand je cesserai de m’indigner J’aurai commencé ma vieillesse. » André GIDE

  19. zalamite

    Mr elgumbeti
    Tout dépend de la région ou on vient et ou, on a grandi.
    Dans notre région lorsqu’ils ont dit ‘’ le problème n’est pas dans le MANGER car l’âne et la vache mange, personne ne meurt de faim soyez rassuré.
    Par contre chez nous ce dicton de » Elli k’laou el ghalla oua sebou fi el mella »
    Ce dicton est connu dans notre région comme appartenant a un groupe de bandits qui attendent derrière le roché le temps que le propriétaire quitte les lieux pour s’emparer de ces biens. C’est lorsqu’ils se partagent le butin que la guerre s’éclatent entre eux et lorsque un des leurs n’est pas content ‘’ils leurs traitent de renégats ou délateurs.
    Tu n’as pas remarqué qu’un rien porté par le FLN de la misère une fois au gouvernement ils commencent a affirmé ‘’nous vous avons donné ceci cela, nous vous avons donné ceci’’ comme si le bonhomme avait reçu de ces parents un héritage avec lequel il fait vivre tous les algériens. Même le Roi d’Arabie saoudite qui a des milliards personnels ne l’avait jamais dit. D’après son discours lui c’est Karoun et nous nous sommes des handicapés des vulgaires Mendiants. Regardez comment un rien fait de l’exclusion. A cause de ce discours personne ne veut de cet état. ‘’C’EST NOUS’’…le FLN doit donc purifié de ces rangs » Elli k’laou el ghalla oua sebou fi el mella »
    Je parle des choses fondamentale ce cas de trafique ne concerne pas uniquement ces 3 enseignants car le coup vient du Maroc. C’est vrai l’université est miné par de courants politiques et étrangers meme certaine zawiya entrent en jeux et il faudra l’immuniser. Comment ??
    On demande aux partis politiques RND e FLN d’afficher leurs adhérents qui se trouvent au niveau de l’université. Le recteur va leurs demander de bien vouloir quitter ces partis politiques sinon ils sont considérés comme ‘’main interne agissant pour le compte de groupe d’intérêts externe’’ tant que le système éducatif n’est pas privatisé, l’université appartient au publique et l’enseignant doit se tenir dans sa neutralité politique ou religieuse.
    Si l’etat désire libérer l’enseignement en se moment que le FLN ou la zawiya créent leurs propres écoles et leurs propre université. On s’en fiche si les étudiants se prosternent devant une vache ou s’ils font le bizutage ou s’ils fondent dans une partouzes. L’université sera privé et il est interdit a l’état d’entrer sauf dans un cas de crimes ou de plaintes.
    Je suis pour la privatisation de l’enseignement. Allez y les zawiya faite pression pour que le gouvernement lâche la privatisation. Chiche..

  20. ibrahim

    Mr le vice Recteur et le directeur de thèse sont responsables au premier degré .Le Recteur doit mettre toute la lumière sur cette affaire grave même très grave ! car Il y a récidives en la matière trop c’est trop .C ‘est peut être parce qu’ils n’ont jamais été inquiétés qu’ils trouvent l’opportunité et la sécurité de recommencer

    C’est les pratiques de la mafia , Un protège l’autre ,un rend service à l’autre :Prenez exemple sur la fac Oran ou ce n’est pas la fille d’un entrepreneur qui a été épinglée mais la fille du baron de la drogue .

  21. zalamite

    Il faut etre debou avec Sellal

    Je pense que les choses tirent a leurs fin. L’époque du FLN est révolu. La faraude qui a commencé en fait des les années 84 a touché tout le monde. Avant la chute du FLN en 88
    Tout la communauté du centre universitaire entendait que pour avoir un poste de direction il faut être FLN. Et ou était installé ce bureau ?? on entendait qu’il était installé imaginez ou ?? eh bien a l’OROLAIT. Il faut savoir que cette époque était une époque de pénurie pas e café pas de sucre pas télé pas de cuisinière y’avait rien. Les autorités sont vite empressé d’installer leur QG a l’Orolait. Celui qui voulait un poste qu’il va a l’orolait prendre sa carte et son évolution administrative est assuré. On est retourné donc a la période coloniale l’école des indigènes. Seul les ouvriers des colons avait l’avantage d’occuper le poste de commisse (commissionnaires) un commissionnaire c’est lui qui s’occupe des achats. A l’université ce poste de commissionnaire est Rouge la bataille est rangé pour l’occupé.
    Vous demander au nouveau recteur et ou a l’ancien recteur de faire quelque choses alors que ça sort de leurs pouvoir étant donné que l’enseignant sensé être comme le militaire comme le juge etre ‘’NEUTRE’’ il ne doit pas être affilié a aucun parti politique ou organisation politique sinon les gens lui retirent d’entre leurs mais leurs enfants car il peut jouer le rôle du commissionnaire entre les mains d’un riche commerçant bel abbesien vendeur de tapis de meuble de voiture d’alcool de drogue etc…c’est ces vendeurs qui vont exiger a ce commissionnaire devenu enseignant de faire laisser celui la médecine celui par contre c’est un enfant que son père est contre l’alcool son fils doit être recalé. Ce jeu macabre était exercé a l’époque par certaine classe de colons qui voulait réduire nos parents au stade d’ouvrier esclaves. Bien que les algériens fussent tous lettré par rapport aux colons qui venaient d’Europe sans aucune qualification. La majorité des pieds noires et colons étaient illettrés qui ne savaient ni lire ni écrire mais certain étaient par contre respectueux de l’ordre bosseur travailleur et droit.
    Lorsque tu entre a l’université sachez que la majorité des gens corps enseignant corps dite travailleur corps dite administratifs sont liés par le FLN occulte. Le FLN occulte c’est toujours le meme esprit qui cherche et renifle là ou il ya l’argent, et actuellement du Lait on est passé pour le Logement. Lorsque le FLN était fortement déséquilibré par 88 et ensuite le FIS les gens qui étaient dans le FLN commençaient a le quitter pour rejoindre le victorieux clan islamistes. Le mouhafidhe qui savait qu’il allait etre lâché par l’université venait souvent a l’université pour taper fort sur le bureau de l’amphi A3 plein de gréviste. Pour faire sauter le clan des chimistes les gens lâchent une boutade en l’aire comme quoi les chimistes affilié secrètement au FLN allaient rejoindre le FIS..le mouhafidhe de l’époque avec son beau tatouage au bras faisait sensation. Il promet des logements aux enseignants. Et aux enseignantes..
    Conclusion il faut en finir avec toute cette merde.et soutenir Sellal dans sa quette de renouveau. il a donné un ordre de donner a nos enfants des équivalences, il faut aprouver. ce sont nos enfants et ce ne sont pas des batards et des commissionaires et des mercenaires au service taot pour le FLN tantot pour le FIS .

    • elgambiti

      Mr Zalamite
      A lire le contenu de votre post ,je ne peux me retenir de vous classer parmi ceux ” Elli k’laou el ghalla oua sebou fi el mella ” et l’opportunisme dans votre discours s’exprime comme un frustré d’un système à bout de souffle en quête d’une nouvelle aventure ;le roi est mort,vive le roi .Il ne faut pas s’offusquer de cette remarque qui est en somme le propre de l’Algérien ,c’est notre nature ( erroujou3 illa açl fadila ).Seulement ,il faut reconnaître que le système puise sa force de notre comportement en contradiction avec les normes et les règles citoyennes .Faites un tour en ville ou à el graba et constate le monde fou qui s’y trouve, tous nourris au frais de la princesse,avec en sus ,quand ils leur arrivent de travailler de mener la vie dure aux citoyens dans tous les domaines d’activité.Ce mal s’est tellement banalisé qu’il a atteint les lieux sacrés du savoir pour en faire de leurs dirigeants ,pourtant bien payés,des délinquants ,pas tous heureusement.

  22. Abassia

    UDL, un espace de NON DROIT?
    Trop de scandales ont éclaboussé l’université de Sidi Bel Abbès. et ceci depuis de nombreuses années. Chaque faculté a connu son lot de malversations, de fraudes, de favoritisme , de clientélisme, de corruption. Ce fléau est devenu endémique par la faute de ceux qui étaient sensés promouvoir une université vers sa mission de formation et de développement de l’être humain au lieu de promouvoir leurs intérêts personnels. Le souci du devoir envers cette institution publique, c’est à dire la morale ,s ‘approprier des valeurs éthiques n’ont jamais fait pas partie de leur éducation.Ces personnes sont là pour se rendre mutuellement service et créent ainsi un espace de non droit ce qui explique pourquoi ces trois jeunes faussaires ont trouvé un terrain propice pour se servir d’une manière frauduleuse leur doctorat grâce au silence complice de leurs directeurs de thèses et de celle de l’administration, puisque leurs directeurs de thèses étaient aussi des responsables administratifs comme l’ex doyen et ex président du comité scientifique de chimie

  23. ibrahim

    RESPONSABILITÉ

    Le principal et le vrai responsable c’est le directeur de thèse .Il est autant responsable et autant coupable que le coupable de fraude

  24. hak

    Vous avez raison Ammouri de dire que la balle est dans le camp du nouveau Recteur

    Si le nouveau Recteur veut vraiment assainir la situation Il en a les moyens .Il doit se débarrasser de tous ceux qui avaient la gestion de cette faculté et de ce scandale et qui n’ont rien vu et ceux qui ont fait semblant de ne rien voir .Semblant de ne rien voir !!!!!!!!!Mon œil il n’ont rien vu ?

  25. Abassia

    c’est trop simple de suspendre ces faussaires et leurs complices de leur poste de responsabilité. Tant que ce monde n’est pas sanctionné à la hauteur de la gravité de leurs fraudes et leur complicité par la justice, ils referont la même chose et certainement encore plus d’ici quelque temps; le temps de les oublier un peu. Comme l’un des faussaires a trouvé l’astuce d’aller à Témouchent où il s’est donné à “coeur joie” dans les magouilles et corruptions puisqu’il a été directeur de l’UFC. Pauuuvre Pays où plus tu fraudes, plus tu seras élevé dans l’échelle de responsabilité.

  26. landon

    …je me demande c’est quoi l’avis de Monsieur Mohamed Khalfi, le nouveau recteur en ce qui concerne le dernier scandale des épreuves de l’examen de résidanat de médecine qui est passé sans suite, en fait vous aviez raison, la commission ministérielle n’est venue à Bel Abbes que pour faire taire les pauvres plaignants, ils étaient forts maghraoui et co..ils ont pu tout freiner à Alger comme à SBA et tout est resté comme avant, sauf que le doyen avait quitté son poste le pauvre, or que lui n’avait rien de mal dans cette histoire, c’était l’erreur des jurys et de maghraoui !!

    mnt, qu’ils ont réussi à enterrer ce scandale, ils se préparent lentement mais surement pour le scandale de résidanat 2014 avec dans leur bains, 6 nouveaux noms de filles/fils de profs et grands richards et un nouveau Tou !!!
    comment, vont-ils faire pour passer le scandale de résidanat de médecine 2014 avec le nouveau recteur ??!!! C’est la question qui tue !!!

    Un des pauvres concernés de ce problème en avait parlé ici !!!
    http://bel-abbes.info/?p=23389

  27. doctorant

    Enfin on voit plus claire dans ces affaires honteuses.est ce qu il n existe plus de prof honnetes à l udl à part cett e personne? pourquoi tant de complicité? c est scandaleux; toutes les barrieres de controle n ont pas fonctionné pourquoi? mais arrivé chez le vice recteur de la post graduation qui est chargé de donne l autorisation de soutenance et il a laissé passer des faux dossiers , c est très grave; oui il ne doit plus être à ce poste; il ne le mérite pas; qu attend monsieur le recteur pour lui demander de partir

  28. NADIR

    Bonjour Mr N Ammouri

    C’est juste ce que vous avez écris ,mais la leçon a retenir de cette affaire c’est que la chose n’a été rendue possible que grâce à la complicité ce qui?
    les directeurs de thèses
    le président du conseil scientifique
    le surtout la complicité du vice Recteur M.F…. qui était au courant et qui a tout arrête ,Si enquête il y a elle doit elle doit commencer par lui .S’il a un peu d’honneur il doit démissionner. Ou se faire démissionner ! Le nouveau Recteur doit se méfier de tous ceux qui ont failli dans leur mission

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 5 589
  • 7 299