Lorsque le premier président du “monde” pleure ses concitoyens !

Oui le président Américain Barack Obama a eu des larmes aux yeux, il a pleuré pour la deuxième fois cette année, si la première il l’a fait de joie de sa réussite aux élections présidentielles de novembre 2012 et surtout de la confiance placée en lui par le peuple Américain , cette fois c’était plus fort que lui et l’émotion a été très forte , il  n’a pu caché ses larmes en raison de cette fusillade mortelle qui a couté la vie à une vingtaine d’enfants innocents dont l’age ne dépasse guère la dizaine et six autres adultes dans le village de Newtown  au Connecticut, état du nord Est Américain et qui fait partie de la région appelée communément “New-England” , ce village créé , il y a trois cents ans bien avant la naissance de la constitution Américaine née aussi dans cet état,  est devenu subitement la plaque tournante du monde entier et particulièrement son école primaire Sandy Hook  où s’est déroulée la tuerie des enfants.On dit que ces petits anges ont commencé à chanter leur favorite chanson “Oh Jingle bells , jingle bells” lorsque le tueur Adam Lanza  âgé à peine de 22 ans, a forcé la porte de l’école qui venait  juste d’être sécurisée au cours de la semaine écoulée ,a brandi son arme d’assaut et en moins de vingt minutes,  a exécuté 20 enfants et leurs six enseignants.   Le drame a eu lieu à mille lieux de la maison blanche où Obama allait tenir une réunion à 9h du matin et cela a suffit pour que toute l’Amérique bouge et dans son sillage le monde entier , Obama et sa femme se rendront demain dans ce village pour partager la douleur de ces familles qui ont décidé de garder l’anonymat.

dire que  Omar Ibn El khatab a été le premier précurseur de cet état de fait lorsqu’il cita l’exemple de la mule: لو أن بغلة عثرت في العراق لسألني الله عنها لما لم تمهد لها الطري  mais jamais observé de nos jours par nos dirigeants à l’image du président Syrien qui bombarde son peuple pour rester au pouvoir.


le 15 décembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
15 décembre 2012

12 Commentaires pour “Lorsque le premier président du “monde” pleure ses concitoyens !”

  1. Mijo

    Contrôle des armes: Obama veut des propositions dès janvier

    Le président américain Barack Obama a annoncé mercredi la création d’un groupe de réflexion pour réduire la violence causée par les armes à feu. Ce groupe sera dirigé par le vice-président Joe Biden et devra déposer des «propositions concrètes» d’ici janvier.

    Lors d’une conférence de presse, Barack Obama a réitéré sa volonté de recourir à tout le pouvoir que lui confère son poste afin de contribuer à éviter la répétition d’un drame comme celui de Newtown.

    Le chef de la Maison-Blanche a déclaré qu’il ferait pression pour qu’une nouvelle loi sur les armes à feu soit adoptée « sans délai », incitant le Congrès à organiser un vote sur le projet de loi en 2013.

    Il a insisté sur «l’obligation» des États-Unis d’agir à la suite de la fusillade qui a fait 26 morts dans l’école primaire Sandy Hook au Connecticut.

    M. Obama a estimé que les gens ne devraient pas être en mesure de se procurer une arme d’assaut aussi facilement.

    Le groupe de travail gouvernemental se penchera notamment sur la réglementation de la vente de fusils d’assaut et de chargeurs à forte capacité. Les politiques relatives à la santé mentale et la violence dans la culture populaire seront également examinées.

    Après la tuerie de Newtown, M. Obama s’était engagé à prendre des mesures contre la violence par les armes.

    Mardi, par la voix du porte-parole de la Maison-Blanche Jay Carney, il avait exprimé son soutien à l’initiative de la sénatrice démocrate Diane Feinstein, qui compte proposer au Congrès de ressusciter une loi interdisant les fusils d’assaut semi-automatiques. Cette loi, votée durant la présidence de Bill Clinton, était en vigueur de 1994 à 2004. Elle n’a pas été renouvelée par le Congrès lorsqu’elle a expiré.

    La loi que Mme Feinstein entend présenter vise à bannir la vente, le transfert, la fabrication et l’importation d’une centaine de modèles d’armes d’assaut, selon la Maison-Blanche. La liste des armes interdites proposée par la sénatrice inclurait les fusils et pistolets semi-automatiques et les chargeurs pouvant contenir plus de 10 balles.

    Le texte exempterait plus de 900 modèles utilisés pour la chasse ou le sport, ainsi que des armes antiques et manuelles.

    Le porte-parole de la Maison-Blanche a précisé que M. Obama allait aussi soutenir toute tentative de bannir les chargeurs à grande capacité. Également, il s’opposera à la vente d’armes en privé par des individus sans aucune licence.

    Des dizaines de familles de victimes de fusillades se sont rassemblées mardi devant le Congrès des États-Unis pour appeler les élus « à arrêter ce bain de sang ». Ils ont manifesté à l’appel de la Brady Campaign to Prevent Gun Violence, une association qui milite pour le contrôle des armes. Les familles des victimes ont présenté à la presse une lettre demandant aux élus une action rapide.

    • DZiri

      A M.ou MMe Mijo
      Après Mes salutations,
      Je tiens à vous signaler, pour vous mettre à l’aise, que vos commentaires ne m’ont nullement dérangé, je dirais plutôt qu’ils m’ont interpelé!
      Vous dites que : « Mon but: d’enrichire et donner des informations en plus sitout »
      En effet, je ne vois pas la valeur ajoutée, pour les algériens, de “ces informations” débitées et dédiées à un autre public.
      Les algériens sont suffisamment vaccinés et politisés dès leur plus jeunes âges et savent de quel coté souffle le vent.
      Sincères salutations

      • Mijo

        Monsieur DZiri bonjour, je suis une femme bent blad exactement de cité maconnais .Je suis d’accord avec vous que (Les algériens sont suffisamment vaccinés et politisés dès leur plus jeunes âges et savent de quel coté souffle le vent).ok avec toute cette technologie ordinateurs ,les téléphones intelligents ,Internet ….l’information circule comme un éclair ,moi personnellement j’aimes être au courant de tout ce qui ce passe autour de moi et même dans le monde ,je cherche l’information que ce soit dans les journaux ou dans des magazines et j’aimes comprendre le pourquoi et le parce-que et la solution .tout le monde et connecté surtout sur Facebook et je vous dit pas combien de débats!!!??? ,alors je me suis dit voila un journal de ma ville natale , je peux informé les gens qui le fréquente avec des informations exacte pourquoi pas non .Une fois dans le débat en trouve quoi dire . Mon intention c’était ça , un réflexe quoi quand je vois une information je veux la développé.Mes sincères salutations.

        • DZiri

          Mme Mijo !
          Sallamou Alaykum et après,
          Maintenant que vous vous êtes identifiée, permettez moi Bent Bladi de vous manifester toute mon admiration et mon respect et prie Allah de vous guider et vous préserver vous et votre famille.
          J’ajoute aussi un petit conseil fraternel en ce qui concerne les medias.
          Voici ce qui dit : Frank Reuven, journaliste, producteur, et ex-président de NBC News
          “Les nouvelles sont ce que nous voulons supprimer. Tout le reste est de la publicité.”
          Pour les soit disant « réseaux sociaux » c’est un plutôt un réseau de collecte d’infos.
          Sallamou Alaykum

  2. Mijo

    Bonjour Monsieurs, Madames
    Je m’excuse si je poste des commentaires sur les ETAS UNIS ,j’aimerais bien si je dérange ou je fais trop ,vous pouvez les suprimer .
    Il ya une personne dit(DZiri)a fais une remarque qui m’a dérangé un peu .C’est son avi
    sans commentaire ,mon but:d’enrichire et donner des informations en plus sitout. Vous faites tres bien votre travaille. étant donné que je suis sur terrain , et que je suis parmi des amis qui partagent avec moi la même vision du maintien de la paix et je suis de la région de Newtown , j’ai suivi d’assez près le discour du président américain Barack Obama je me suis peut etre permis .Avec tous mes respects.

    • Beldjillali D.

      Bonjour Madame Mijo
      Non pas du tout, vous ne dérangez personne,bien au contraire,votre contribution,dans l’espace de BAI ,est utile à plus d’un titre.Les lecteurs apprécient chacun à sa manière vos interventions (qui seront toujours les bienvenus,et n’ont pas à être supprimés) sur des sujets se rapportant à votre proximité géographique,tout comme l’intérêt que vous portez à la ville qui vous à vu naître .C’est pourquoi,nous insistons à ce que cet espace soit un confluent d’échanges d’idées,et d’enrichissement entres lecteurs de divers horizons,ayant pour dénominateur commun “Sidi bel abbes”.Bien amicalement!

  3. DZiri

    Monsieur Mijo!
    Excusez moi, mais je trouve que vous en faites plus qu’il n’en faut à ce sujet !
    Je me demande pourquoi?
    Ce qui arrive au us est une constante qui se répete depuis longtemps, C seulement le proccess qui change .
    N’oubliez pas que vous etes dans le pays de la Liberté
    Salutation

  4. Mijo

    « Nous devons changer » – Obama

    Le président américain Barack Obama promet de tout faire pour assurer la sécurité des enfants du pays et éviter que des tragédies comme celle qui a coûté la vie à 26 personnes vendredi à Newtown, au Connecticut, ne se reproduisent.

    «Ces tragédies doivent cesser. Et pour y mettre fin, nous devons changer», a-t-il déclaré dimanche soir lors d’une cérémonie oecuménique tenue en hommage aux victimes dans une école secondaire de Newtown.

    «Pouvons-nous honnêtement dire que nous en faisons assez pour que tous nos enfants soient en sécurité? Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, la réponse est clairement non,» a affirmé Barack Obama, tout en invitant la nation à s’interroger sur ses responsabilités.

    «Nous pouvons faire mieux que cela. S’il n’y a qu’une mesure que nous pouvons prendre pour sauver un enfant, un parent […] alors nous avons l’obligation d’essayer», a-t-il ajouté d’un ton empreint d’émotion, mais ferme.

    «Dans les semaines à venir, je mettrai à profit tous les pouvoirs de ma fonction pour m’entretenir avec mes concitoyens, des forces de l’ordre aux professionnels de la psychiatrie, en passant par les parents et les enseignants, afin d’oeuvrer à éviter d’autres tragédies comme celles-ci», a promis le président américain.

    Après avoir dit aux proches et familles des victimes qu’il leur transmettait «l’amour, le soutien et les prières» des États-Unis, il a prononcé, un par un, les noms des 20 enfants tués dans leur école vendredi.

    Le président américain a par ailleurs souligné la solidarité dont on fait preuve les habitants de Newtown depuis le début du drame. Il a aussi rappelé l’héroïsme de certains adultes, et même de certains enfants présents dans l’école Sandy Hook au moment de la tuerie. «En tant que communauté, vous nous avez inspirés, Newtown.»

    Il a dit avoir conscience qu’aucun de ses mots ne pourrait consoler le chagrin des citoyens de la communauté du Connecticut, mais il avait un autre message aux résidants de Newtown: «Vous n’êtes pas seuls.»

    Pour M. Obama, le jour le plus difficile de sa présidence aurait été vendredi dernier, a révélé le gouverneur du Connecticut, Dannel P. Malloy, lors de son propre discours prononcé quelques minutes auparavant.

    Communauté endeuillée

    Tout au long de la cérémonie, des célébrants de différentes confessions se sont succédé au micro devant les fidèles réunis dans une école secondaire de Newtown pour écouter leurs homélies de réconfort et chants religieux.

    Un peu plus tôt, M. Obama s’était entretenu en privé avec les familles des 27 victimes de la tragédie, ainsi qu’avec les premiers répondants et des membres du personnel de l’école Sandy Hook.

    Lors de sa déclaration de vendredi, le président avait rappelé l’importance de «prendre des mesures significatives pour empêcher de telles tragédies», peu importe les allégeances politiques.

    L’arrivée de Barack Obama dans la petite ville du Connecticut s’est faite dans un contexte tendu. À la suite d’une fausse alerte, l’église St Rose de Lima a été évacuée dans l’après-midi.

    Tout au long de la journée, les églises de la ville ont accueilli des fidèles en grand nombre. À plusieurs coins de rues, des gens ont placé des mots de sympathie et des chandelles. Les premiers enterrements devraient avoir lieu dans les prochains jours.

  5. Hebri

    Barak O’Bama et Bachar El Assad… deux hommes politiques, l’un pas comme l’autre.

    Le premier, élu par ses concitoyens, se consacre à servir son peuple. Il donne chaque jour une preuve de sa compétence, de son engagement et de son intégrité. Il fait corps avec la masse des Américains et les considère tous comme sa propre famille. Des Hommes de sa trempe font qu’un pays devienne (ou mérite d’être) une grande puissance.

    Le second a été subi par son peuple. Son rôle, a-t-il cru, est d’asservir ses concitoyens. Mais, les temps ayant changé, cela n’est désormais plus possible. Les hommes comme lui ne sont donc pas faits pour présider aux destinées d’un pays comme la Syrie. Lui et son clan n’ont pas su proposer autre chose que «asservir» ou bien «détruire». Les syriens ont choisi la liberté quitte à devoir tout reconstruire plus tard.

    Nos dirigeants n’ont pas eu, jusqu’à présent, assez de courage (ou assez de foi) pour condamner la folie meurtrière d’El Assad et de sa bande. Mais le peuple algérien, se montre très sensible aux douleurs de ses frères syriens et à la tragédie qu’ils sont entrain de vivre.

    Bachar El Assad trouvera peut-être refuge chez ses “protecteurs” russes mais pas pour l’éternité. Dans ce bas monde ou dans l’autre, il devra répondre du chaos qu’il a semé et des carnages qu’il a perpétrés en Syrie.

  6. Mijo

    A mon avis il y avait des signes assez évident d’un déséquilibre émotionnel , on a fait l’autruche .

    Le tueur de Sandy Hook, un jeune asocial et timide, sans émotion apparente

    Adam Lanza, 20 ans, l’auteur du massacre de Sandy Hook, était un solitaire, décrit comme très timide, parfois bizarre, mais jusqu’au drame, nul n’aurait imaginé qu’il devienne l’auteur d’un des pires carnages jamais commis dans une école américaine.

    Vendredi, il a d’abord tué par balle sa mère Nancy, femme blonde élégante, avec laquelle il vivait dans une très belle maison d’un quartier boisé et paisible de Newtown (nord-est des Etats-Unis). Il s’est ensuite rendu à l’école et a commis l’irréparable, abattant méthodiquement 20 enfants et six adultes. Il s’est ensuite apparemment donné la mort. Trois armes ont été retrouvées sur les lieux de la tragédie.

    Adam Lanza avait grandi avec son frère Ryan, 24 ans, et ses parents dans la petite ville de carte postale, mais n’y a guère laissé de trace.

    A l’inverse de la plupart des jeunes de sa génération, il n’avait apparemment pas de page Facebook.

    “C’était un enfant socialement bizarre”, a confié une voisine, Beth Israel. “Il était solitaire. Je ne sais pas qui étaient ses amis”. Sa fille Alex a décrit le jeune homme comme “incapable de rester en place” et “mal à l’aise si vous le regardiez”.

    La seule photo rendue publique date de 2005. Elle montre un adolescent frêle, au regard fermé, caché sous une grande frange.

    Ses parents avaient divorcé en 2008, son père Peter, directeur d’une société de conseil fiscal, avait quitté la ville. Il s’est remarié récemment. Le jeune homme semblait avoir peu de contacts avec lui.

    Certains de ses anciens camarades de classe ont raconté au New York Times qu’il ne parlait jamais, et affirmé qu’on leur avait dit qu’il souffrait du syndrome d’Asperger, un trouble du spectre autistique qui se caractérise par des difficultés dans les interactions sociales.

    “Si vous le regardiez, vous ne pouviez pas voir la moindre émotion sur son visage”, a déclaré l’un d’eux.

    Mais à ce stade, rien n’a été confirmé.

    De très bons éléments dans l’enquête

    La perquisition vendredi de la maison où il vivait avec sa mère devrait permettre de savoir s’il prenait des médicaments, et l’enquête à l’école et dans cette maison a déjà permis d’obtenir de “très bons éléments”, a déclaré samedi le porte-parole de la police du Connecticut Paul Vance.

    Ces “très bons élements, nous l’espérons, permettront de peindre une image complète de comment et, surtout, pourquoi cela s’est produit”, a-t-il dit sans autre détails, mais visiblement satisfait de ce qu’ont déjà découvert les enquêteurs.

    Il a également indiqué que la seule personne ayant survécu au massacre, légèrement blessée, “allait bien. Elle est clé dans cette enquête” a-t-il dit.

    Un ancien voisin, Ryan Kraft a indiqué au Washington Post que les frères Lanza avaient souffert du divorce de leurs parents, et qu’Adam était prompt à faire des colères. “Il piquait des colères”, a-t-il dit. “Beaucoup plus que les enfants ordinaires”.

    Aucun détail n’a été donné sur ses occupations actuelles.

    Mais la chaîne de télévision NBC a affirmé qu’il avait, en vain, tenté mardi d’acheter une carabine, ce qui lui avait été refusé car il ne voulait pas répondre aux vérifications d’usage. Et il aurait également eu une “altercation” jeudi avec quatre membres du personnel de l’école, selon la même source.

    Une autre voisine a raconté sur CBS que la mère, Nancy, “attendait beaucoup” de ses fils.

    Mais rien n’explique encore l’horreur de son geste, sans pitié face aux jolies frimousses des petits élèves hurlant de peur. Et ni sa mère ni lui ne pourront jamais plus donner la moindre réponse.

  7. Mijo

    le titre du premier article :

    Tuerie au Connecticut: «Nos coeurs sont brisés aujourd’hui» – Obama
    mon commentaire:
    La Constitution des U.S. autorise le port d’armes à feu mais au moment d’écrire ce fameux texte les armes d’assaut n’existaient même pas. Que fait un individu avec une mitraillette ou un kalachnikov, les individus n’ont nul besoin de ces armes meurtrières. Un revolver par personne qui veut se défendre est amplement suffisant, c’était le sens de l’article de la Constitution qui donnait le droit de port d’armes. C’est vraiment allé trop loin grâce à la National Rifle Association, très puissant lobby aux U.S.

  8. Mijo

    « Nous avons subi trop de tragédies » comme celle de la fusillade au Connecticut, a déclaré le président américain Barack Obama vendredi.

    Très ému, Barack Obama s’est adressé brièvement aux Américains après la fusillade meurtrière dans une école primaire de Newtown.

    « Nos coeurs sont brisés aujourd’hui », a-t-il ajouté.

    Dans une allocution en direct de la Maison-Blanche, M. Obama a déclaré qu’il faudrait agir de façon significative pour empêcher de nouvelles tragédies comme celles survenues ces derniers temps.

    Le président a promis aux autorités du Connecticut de mettre à leur disposition toutes les ressources nécessaires pour enquêter sur la tragédie ainsi que des soins pour les victimes et leurs familles.

    Il a déclaré qu’en apprenant la nouvelle, il avait réagi comme un parent, plutôt que comme un président.

    Il a souligné que la plupart victimes étaient des enfants entre 5 et 10 ans qui avaient toute leur vie devant eux. « Il n’y a pas un parent aux États-Unis qui ne sente pas la même douleur accablante que je sens », a-t-il ajouté.

    Plus tôt vendredi, la Maison-Blanche a indiqué que M. Obama avait contacté le gouverneur du Connecticut, Dannel Malloy, pour lui faire part de ses « condoléances » et de son « inquiétude ».

    Le président a également donné l’ordre de mettre les drapeaux en berne sur tous les édifices publics américains pendant quatre jours en hommage aux victimes de la fusillade.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00