Mostaganem – Valence : La nouvelle ligne maritime très prisée par les Sahraouis

La radio Franco-Marocaine Médi int, il y a quelques jours ,lançait dans les airs  qu’une centaine de jeunes femmes sahraouies sont séquestrées et retenues  contre leur gré dans les camps de réfugiés  du Sahara Occidental au sud de Tindouf, une information relayée d’ailleurs par un grand nombre de canaux , notamment sites Web. Toute une propagande destinée à encourager ou casser les liens familiaux ancestrales qui existent au sein des familles sahraouis et de surcroît musulmanes. Pourtant même les observateurs et chercheurs de Human Right watch (HRW) qui avaient “carte blanche” dans les Camps de Tindouf, n’ont pu relever des abus contre ces femmes sahraouis hormis un cas qui a été largement médiatisé et surtout politisé en 2014, une affaire qui est resté figée dans le temps pour les Marocains depuis cette date  , il s’agissait d’une jeune femme Mahjouba qui avait obtenu la nationalité Espagnol mais en décidant de rejoindre sa famille dans les camps sahraouis, son père avait décidé qu’elle ne retourne plus en Espagne pour des considérations purement familiales et religieuses. Et même les autorités du Polisario qui ont subi des pressions internationales à l’époque, devaient traiter cette affaire avec précaution vu  le fondement ancestrale de la « société patriarcale » sahraouie et dont les « traditions » n’autorisait personne à interférer dans les affaires familiales.

L’objet du présent article n’était pas de relater cette affaire mais d’en décrire la liberté de mouvement dont jouissent ces femmes Sahraouis dans les camps de Tindouf en particulier et en Algérie en général. Et pour cause, le commun des citoyens de Sidi Bel Abbès peut en témoignait de ce que deviennent bondées de femmes sahraouis,les artères commerciales de la ville en période estival et même à longueur d’année. Il y a moins d’une semaine, trois jeunes hommes se sont présentés dans une agence de voyage dont je ne peux me taire de la nommer , il s’agit de Rahmani Voyages.  Leur demande à l’agent de voyage , d’achat d’un billet “aller-simple” pour Valence ,   a suscité la curiosité chez un autre client qui attendait son tour et s’empressa après la sortie des trois personnes de l’agence de s’interroger auprès de votre serviteur : “Peut-on acheter un aller-simple en Algérie?” , le chef d’agence me voyant sans réponse, s’empressa de nous informer que c’étaient des Sahraouis et c’est leur passeport étranger (Sahraoui) qui leur permettait d’acheter un billet en aller-simple .  Voilà résumé en quelques mots, un témoignage vécu pour ceux qui crient à la séquestration des femmes Sahraouis dans les Camps de Réfugiés.


le 17 janvier 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 janvier 2017

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00