Lillah, y-a-t-il quelqu’un qui s’inquiète de cette piscine jadis semi-olympique? Faut-il le rappeler depuis que BAI existe, c’est à dire depuis bientôt 5 ans, il y en a eu une dizaine d’articles chacun vous renvoie à un autre plus antérieur jusqu’à l’année 2004 sinon plus loin encore.

En effet,depuis plus d’une décennie , chaque année , l’échéance est reportée à une autre, les travaux s’allongent et s’éternisent et les promesses ne tiennent plus debout  et ne sont pas tenues ni jamais respectées. Peut-être fallait il sous-traiter sa réhabilitation depuis que les fameuses chaudières sont tombées en panne en 2001, avec les chinois ou autre société étrangère plus apte et surtout plus qualifiée ?
Combien les enfants s’impatientent et attendent tous en croyant au père noël que cette piscine fonctionnera comme jadis les années 80 et 90 et qu’ils pourront  enfin pratiquer ce sport favori dans une eau tiède ou chaude durant cet hiver qui risque d’être encore raté une dixième  fois.

Lors d’une visite d’inspection, il y a quelques mois,le Wali M Hattab avait lancé aux différents responsables de cette réalisation « je n’ai rien compris, une piscine qui est fermée depuis cinq ans, il faut dire la vérité, je sais que les murs porteurs se sont totalement effrités et les piliers le sont aussi, c’est malheureux de voir nos petits chérubins investir les points d’eaux des ronds-points de la commune, je ne veux rien savoir, je vous donne jusqu’au 15 août » il ajoutera plus loin: « je ne veux plus voir les enfants des cités se baigner dans les bassins des jet-d’eaux de la ville »

Nous sommes le 4 novembre 2014,la piscine , ce joyau de l’OPOW qui a formé un grand nombre d’athlètes dans cette discipline, est toujours en panne, pire encore selon quelques indiscrétions, d’autres anomalies sont venues se greffer aux problèmes de murs ou parois fissurés et comme nous l’avons signalé dans notre article du 1 juin 2013, il semblerai qu’une malédiction a frappé cette infrastructure et…. héros qui la fera fonctionner aussi longtemps!