Présidentielles : «Ne jamais en parler, mais toujours y penser»

Au fur qu’on s’approche de la fin d’année,  c’est à dire dans les six mois à venir,ça sera la période  de toutes les convoitises et tractations politiciennes et c’est avant décembre qu’on annoncera les échéanciers électoraux suite aux congrès de chaque parti. Tout d’abord, voyons ce qui se passe actuellement sur la scène politique Algérienne en prévision de ces annonces  présidentielles:

Pour le premier et vieux parti, la tenue du congrès s’annonce tumultueuse car on dit que le FLN dispose de plusieurs présidentiables de qualité.M. Abderrahmane Belayat, actuel coordinateur du bureau politique du FLN vient de déclarer à El Watan  que : “Les présidentiables seront choisis sur la base de leur comportement à l’égard du parti”.  En attendant une élection ou une “désignation” du secrétaire général donc l’homme providentiel, les tractations et guéguerre ne peuvent que s’élargir à une base déjà en tourmente et divisée en raison de la scission née de l’écartement de Belkhadem. Alors qui de Hamrouche, Benflis, Belkhadem  et probablement Tou  ( Eh oui !  il n’a cessé de montrer ses ambitions)  sortira vainqueur de cette cacophonie FLNiste.Mais une chose est sure : «Ne jamais en parler, mais toujours y penser» c’est ce que recommande d’ailleurs M Belayat à ses partisans.

Du coté RND , principal adversaire du FLN , des querelles font rage entre caciques et redresseurs ,on dit que Boubakeur Benbouzid  a été  accueilli comme un vrai “chef d’état”  lors de la réunion du conseil national qui s’est tenue ce vendredi 19 juillet à Zéralda. L’élection du  secrétaire général étant le principal ordre du jour, les tractations de coulisses le “bouche  à oreille” , ont poussé un membre de leur conseil national  à s’interroger «Si on n’est pas en train de fomenter quelque chose à l’insu du reste des membres du conseil» et que le “poste de secrétaire lui sied bien (parlant de Benbouzid)”  c’est à dire le futur président d’Algérie. Adios Miloud Chorfi, Ahmed Ouyahia et consort!

Du coté  des Partis Islamistes, hormis Ghoul, le ministre de “l’auto-route” et qui a insinué son souhait de rejoindre El Mouradia , personne  n’est en vu à moins qu’une alliance regroupant l’ensemble des acteurs et désignant un outsider à l’image de  Ahmed Benbitour qui ne cesse de faire des sorties extraordinaires.

l’hypothèse Zeroual étant écartée , trouver l’homme providentiel  qui ferait consensus, s’annonce difficile pour l’ensemble de la classe politique mais l’énigme reste bel et bien M Sellal qui est “l’homme du président” et l’on se demande quel parti lui fera allégeance.Où fera-t-il cheval à part ?

Et puisque «Le système politique algérien, comme l’a dit un jour, un ambassadeur américain en poste à Alger, est une boîte noire avec des gens à l’intérieur, mais qui ne savent pas comment fonctionne la boîte.» Nous proposons à nos lecteurs un sondage qui pourrai nous éclairer sur le futur candidat potentiel à El Mouradia.

Les résultats seront publiés au moment opportun.

NB :  Tous ont un prénom qui commence avec un A  sauf Benbouzid et encore ne dit-on pas Aboubakr ?


le 20 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 juillet 2013

3 Commentaires pour “Présidentielles : «Ne jamais en parler, mais toujours y penser»”

  1. le cygne

    Tout ce cirque est mis en place pour distraire la foule……..Le président sera choisi ici et là bas……rappelez -vous le scénario qui s’est passé après l’assassinat de H.Boumédiène………! Je souhaite que cette fois-ci, il le sera plus ici que là bas…….surtout que certains Ténors des manchots et d’oursons en peluche sont morts et enterrés……….Espérons qu’il reste encore des Autruches et des fennecs Derguez……!

  2. BOUBAKAR

    SAHA FTOURKOUM; le prèsident est connu d’avance!

  3. Boualem

    Ils y pensent tous tellement le pouvoir fait tourner les cervelles à ces pseudo politiciens et personne n’est valable . En plus dans le pays de la fraude généralisée depuis 1962 et ou les partis se réveillent à la veille des soi-disant élections cet article n’a aucune raison d’exister .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00