Presse : “Des établissements sans enseignants” , “Cherchent avoine désespérément”

Sidi Bel Abbès: Des établissements sans enseignants

Le problème du manque d’enseignants, dans les écoles primaires surtout, et les établissements du moyen et du secondaire, est très accru à Sidi Bel Abbès. Plusieurs élèves sont privés des cours depuis le début de l’année scolaire.

C’est malheureusement le cas dans plusieurs établissements dans les localités de la wilaya, où les élèves demeurent toujours sans enseignants. D’après quelques informations recueillies localement, une liste de réserve de 325 enseignants a été arrêtée cette semaine, pour 286 postes. Le nombre d’enseignants convoqués a dépassé le nombre des postes disponibles, avec un décalage de près de 50 postes, ce qui explique bien que beaucoup d’enseignants ont décidé de se retirer, à cause des conditions de travail dans ces localités et douars lointains, notamment les moyens de transport qui, parfois, font défaut. D’autres ont rejoint leurs postes dans des communes, plus ou moins mieux situées, et avec des conditions de travail plus favorables. Pour ce qui est des niveaux moyen et secondaire, depuis le 29 septembre, la direction de l’Education dispose d’une liste de plus de 100 enseignants venus d’autres villes, ayant retiré leur PV. Ils ont un délai de 10 jours pour commencer les cours, un mois après la rentrée scolaire. Le coordinateur du bureau local du Snapest, M. Khorsi Amine Mustapha, a mis en exergue les difficultés auxquelles les enseignants vont devoir faire face sur le terrain, notamment celui de l’hébergement, «car il est impossible de demander à un enseignant de venir à 8h du matin, en faisant des dizaines de kilomètres quotidiennement», «Et dans le cas où il devrait s’installer dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, le problème va encore se compliquer, pour l’enseignant qui devrait louer un logement», a-t-il expliqué.
Notre interlocuteur a même estimé que les enseignants recrutés peuvent «systématiquement renoncer», s’ils trouvent que les conditions de travail sont difficiles «Le mieux serait de réfléchir à l’avenir des enfants et le rendement annuel, parce qu’un professeur qui vit dans des conditions pénibles, ne pourrait en aucun cas assurer un cursus scolaire, stable et fructueux, avec des absences répétitives, et moins de volonté de sa part», dira- t-il.
La direction de l’Education a plus ou moins essayé de trouver une solution, pour assurer l’hébergement de quelques enseignants venus d’autres wilayas, car d’après M. Khorsi, la directrice compte réserver le dortoir du CEM Djilali Liabés, pour installer les nouveaux professeurs affectés.
Le vrai problème qui se pose actuellement, est le retard flagrant relevé dans les établissements scolaires, surtout dans la région sud, comme Marhoum, M’cid, El Khachba, et les environs de la commune de Ras El Ma. Une situation complexe, qui inquiète les parents d’élèves soucieux de l’avenir de leurs enfants.

S.D (Le temps d’Algérie du 09/10/2016)
********************
Éleveurs de Sidi Bel Abbès : Cherchent avoine désespérément

Un grand nombre d’éleveurs de bovins de la wilaya de Sidi Bel Abbès font face au manque d’avoine pour leur bétail.

Les quantités insuffisantes qui leur sont allouées dans le cadre de l’aide de l’Etat aux propriétaires de vaches laitières restent très insuffisantes. Le problème est soulevé par plusieurs fellahs de différentes communes de la wilaya, notamment par les éleveurs qui possèdent plusieurs vaches laitières, qu’il faut nourrir avec de grandes quantités de cette céréale. Depuis plusieurs jours, ils n’ont droit qu’à des quotas très minimes. C’est le cas d’un éleveur qui possède une quinzaine de têtes de bovins et qui n’a eu droit qu’à un quintal d’avoine. Soit une quantité pour une durée d’un mois, ce qui reste insuffisant pour bien nourrir le bétail. Conséquence de cette situation : les éleveurs vont vendre plus cher le lait sur le marché.

(Le temps d’Algérie du 09/10/2016)


le 10 octobre 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 octobre 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00