REVUE DE PRESSE: 2011, Année des grandes réalisations et de la protesta

Une année s’est écoulée, et au cours de laquelle la wilaya de Sidi Bel-Abbès a réalisé de nombreux projets d’intérêt commun.
Une année aussi au cours de laquelle elle a été le théâtre de plusieurs mouvements de protestation. A l’orée de la nouvelle année, le citoyen bélabbésien, comme son concitoyen des autres régions du pays d’ailleurs, attend une certaine amélioration dans tous les domaines pour vivre mieux.
Certes, l’année qui s’achève, a été marquée par la concrétisation d’une série de projets dont l’impact positif sur le cadre de vie des populations est indéniable, mais elle a été aussi celle de la protesta marquée par des grèves à répétition, des sit-in et des mouvements d’humeur de citoyens à travers la quasi-totalité des villes et villages de la Mékerra.
Parmi les mouvements de protestations, les plus importants, dont la région a été le théâtre, il y a lieu de citer ceux survenus durant le mois de janvier dernier quand les habitants de la ville de Sidi Bel-Abbès se sont révoltés contre la cherté de la vie et la flambée des prix. Un mouvement qui avait causé une perte de plus de 7 milliards de centimes, ainsi que la mise à sac de nombreux édifices publics et privés.
Cette révolte a été suivie par de nombreux mouvements de protestation qui se sont propagés à travers la totalité des communes et daïras de la wilaya. Des mouvements qui ont été organisés par les habitants pour dénoncer le mépris de leurs responsables et la marginalisation dont ils ont été victimes, exigeant le départ de certains d’eux. Les contestataires ont revendiqué le droit à une vie décente, notamment l’amélioration de leurs conditions sociales, l’emploi et le logement.
Le dernier mouvement a eu lieu dans la commune de Sehala où les jeunes protestataires ont fermé l’APC et en ont interdit tout accès aux élus et aux employés. Les résidents des bidonvilles et des fermes ont, de leur côté, manifesté leur mécontentement, pour exprimer leur ras-le bol contre le laxisme et le laisser-aller de leurs responsables. Ils ont observé des sit-in devant le siège de la wilaya, alors que d’autres se sont révoltés contre les opérations d’attribution des logements dont ils n’ont pas été bénéficiaires, accusant les autorités locales d’avoir favorisé leurs connaissances au détriment des vrais nécessiteux et ont exigé l’ouverture d’enquête.
A signaler aussi le sit-in des enfants de moudjahidine de la wilaya de Sidi Bel-Abbès devant le siège de la wilaya pour revendiquer l’amélioration de leurs conditions sociales. Le mouvement de protestation a également touché les chauffeurs de taxis et les transporteurs de voyageurs qui se sont soulevés contre les mauvaises conditions de travail, la concurrence déloyale qui leur est imposée par « clandestins» et aussi pour revendiquer l’augmentation des tarifs.
Lassés des mauvaises prestations d’Algérie Poste, les usagers des bureaux de poste ont, à plusieurs reprises, manifesté leur mécontentement contre le manque de liquidités dans ces établissements de service public, allant jusqu’à fermer celui du quartier Bouâzza El-Gharbi et barrer la route qui y mène. Le hooliganisme a été lui aussi de la partie dans ces actions de protestations qui ont jalonnée l’année 2011.
En effet, accusés d’avoir été à l’origine d’émeutes, sept supporters ont été arrêtés par les éléments de la police au terme du match opposant l’USMBA au MO Constantine. Des mouvements de manifestation estudiantine ont secoué l’université Djillali-Liabès de Sidi Bel-Abbès.
Le plus marquant aura été celui de la Faculté de médecine à cause d’une erreur de report des notes de sept (7) étudiants de 2ème année médecine. Le mouvement n’a pris fin qu’après que les deux commissions mises sur pied eurent relevé qu’effectivement ces étudiants ont été victimes d’une erreur. Il a été alors décidé de démettre le chef de département de médecine de ses fonctions, alors que le chef de département des Sciences politiques a été placé sous contrôle judiciaire.
L’autre sit-in est celui des étudiants en information et communication, département histoire (université de Sidi Bel-Abbès) qui avaient été exclus du concours du master LMD. La protesta a également atteint les établissements de la santé publique.
C’est le cas du sit-in des 120 paramédicaux de l’EPSP de Lamtar, devant leur établissement, en signe de contestation contre le retard dans la régularisation de la première tranche des rappels, ou bien celui des travailleurs de l’hôpital de Ben Badis pour exiger le départ de leur directeur. Ajouter aussi le sit-in des greffiers de la Cour de Sidi Bel-Abbès.

L’année 2011 a été également marquée par la réalisation de nombreux projets vitaux pour l’amélioration du cadre de vie des citoyens. On citera notamment le branchement de 12 localités de la wilaya au gaz de ville, soit 3.962 foyers. Le plus grand gain de la wilaya au cours de cette année est la relance des deux unités ENIE de Télagh et Ras El Ma, ainsi que l’effacement des dettes et le déblocage du plan de développement de l’unité de Sidi Bel-Abbès.
Ce qui va ouvrir des postes de travail. A noter l’inauguration de la première zone industrielle, nouvelle génération, l’aménagement des placettes du Premier novembre et Sakia Hamra, le lancement du projet de l’aménagement du lac Sidi Mohamed Benali, le projet du boulevard d’excellence dont a bénéficié la ville de Sidi Bel Abbès.
La distribution de logements sociaux dans les communes de Sidi Khaled, Tabia, Ras El Ma et Lamtar et la distribution des 400 Logements participatifs dans le quartier le Rocher de la ville de Sidi Bel-Abbès, sont les autres points positifs.
Fatima.A (L’Echo d’Oran)
*****************************************************************
SIDI BEL-ABBÈS: Un éleveur se fait voler 27 têtes ovines à Tagouraya

S.M. est le nom d’un éleveur de 53 ans, domicilié à Tagouraya, relevant de la commune de BirHamam, à 110 km à l’extrême sud de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, qui, dans la nuit de mercredi à jeudi, a eu la désagréable surprise de remarquer que sa bergerie, située à quelques encablures du domicile, a été l’objet d’acte de cambriolage. Il s’est aperçu, en effet, que des visiteurs de nuit, se sont emparés d’un troupeau de 27 têtes ovines, pour prendre ensuite la clé des champs à la faveur de l’obscurité. L’infortuné
éleveur n’a fait de mieux que de se rendre à la brigade de Gendarmerie nationale de sa localité pour porter plainte contre X. La victime a déclaré que les voleurs ont laissé sur les lieux,une quantité de poulets surgelés .
M.Noui (V.O.)
**************************************************************


le 25 décembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
25 décembre 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00