Revue de Presse : Des logements attribués et lutte contre l’habitat précaire

Quelque 520 logements LSL attribués au début de février

Afin de mettre un terme, à toutes les rumeurs et aux éternels vents de protestations qui surviennent à tout moment, et à tous les niveaux, au sujet des logements non attribués, le chef de la daïra, a déclaré, au cours de la journée d’hier, que des logements sociaux locatifs, seront distribués au cours de la première semaine, voire la deuxième du mois de février. En effet, ce sont quelque 520 unités, qui seront remises aux postulants, dont les dossiers ont été étudiés avec minutie et sélectionnés pour figurer sur les listes.
Cependant, le même responsable a ajouté, que ces listes ne concernent que les occupants des habitations vétustes, bidonvilles et autres bâtis menaçant ruine et donc présentant un danger à haut risque pour leurs occupants, et ce, dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, comme souligné par ce dernier, à plusieurs reprises. Concernant les autres postulants, ceux qui ont formulé des recours, après l’affichage des listes de la fin de l’année 2009, et auxquels, il a été toutefois promis à cette date, qu’eux aussi seront relogés dans quelques mois seulement, ils attendent toujours. Quelque trente mois plus tard, ils devront encore patienter, car les commissions d’enquête n’ont pas encore achevé leur travail, et même les logements ne sont pas prêts d’être attribués. Enfin, et selon certains l’attente risque de durer encore bien longtemps.
Basma.H

*************************************************************

 Sidi Bel-Abbès, Lutte contre l’habitat précaire : L’implication de la commune en question

Assez mouvementée était cette fin de semaine à Sidi-Bel-Abbès, après que des citoyens venus de tous les horizons en grande partie ont érigé un bidonville à proximité du nouvel hôtel Beni Talla avant de squatter deux cités en cours de réception. Des cités justement destinées à la résorption de l’habitat précaire au vu du recensement opéré par les services de la commune et de l’urbanisme. Pas moins de 1.400 familles figurent dans le registre du recasement dans la perspective, évidemment, d’assainir une situation, d’éradiquer ce fléau et d’accompagner la reconfiguration du tissu urbain et sa modernisation.
Il a fallu l’intervention des services de sécurité dans une action combinée, à la suite d’une réquisition du wali, pour déloger ces indus occupants dont
quelques-uns ont été interpellés.
Aucun incident majeur n’a été signalé grâce au comportement professionnel des agents de l’ordre public, confortés à l’occasion par l’attitude d’une population qui a dénoncé ces actes s’inscrivant en porte-à-faux avec l’esprit de la notion d’Etat de droit. La mobilisation était donc de mise pour les besoins de cette opération qui doit cependant inviter les élus et gestionnaires de la commune à assurer ce suivi et à faire preuve de fermeté dans cette campagne de lutte contre l’habitat précaire.
Absolument, si un effort de modernisation de la ville à travers l’initiation de projets structurants tels que l’aménagement du lac Sidi-Mohamed-Benali, la réalisation du boulevard de l’excellence, la restructuration du vieux tissu urbain et la mise en chantier du tramway est fourni par la wilaya, il incombe aux élus locaux de s’investir pour la perfection de l’œuvre et d’assumer aussi leurs responsabilités dans ce combat pour le bien-être de la collectivité et l’amélioration du cadre de vie du citoyen.
Du pain sur la planche pour cette cellule de base du développement qui est la commune sommée de s’impliquer totalement pour redorer le blason d’une ville subissant, quelque part, le poids d’un héritage et gérant difficilement les retards accumulés dans le domaine de l’urbanisme et l’hygiène. Une ville pourtant réputée pour son environnement autrefois jalousement préservé. Avec l’ensemble des moyens déployés, la mission semble être à la portée de ses représentants…
A. Bellaha


le 30 janvier 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.

30 janvier 2012

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00