Revue de presse étrangère sur l’Algérie: Ooredoo d’Algérie grandit de 600 000 au 2eme trimestre,Alstom signe un contrat de 200 millions d’euros , etc ….

Des mesures d’allègements des mouvements de touristes
AllAfrica signale que l’Algérie a entamé de nouvelles mesures pour faciliter le mouvement des voyageurs lors de leur passage de frontière avec l’Algérie
Les mesures opérationnelles seront prises pour faciliter la circulation des Passagers à travers les points de passage frontaliers avec l’Algérie, a déclaré le ministre des Finances Slim Chaker.

Ils sont estimés à environ 3 millions de voyageurs par an à traverser la frontière dans les deux sens, y compris 2 400 000 Algériens, a-t-il indiqué

*******************
Algérie: Les voyageurs de moins de 40 soumis au contrôle de sécurité djihadiste
Selon le “north africa post”, l’Algérie surveille étroitement ses citoyens qui envisageraient de voyager dans des pays tels l’Irak, la Syrie, la Jordanie, l’Arabie saoudite, le Yémen, le Liban et le Soudan après qu’il est devenu clair que ceux qui envisagent de rejoindre des groupes extrémistes islamistes de l’État islamique ou Al-Qaïda ont tendance à passer par d’autres pays afin de dissimuler leurs traces.

Un officier de la sécurité algérienne a déclaré à une agence Turque d’informations que les Algériens âgés de moins de 40 sont interrogés par les autorités s’ils voyagent vers l’un des pays sus-cités parce que «plus de 90% des Algériens qui ont rejoint des groupes djihadistes sont arrivés en Syrie après avoir voyagé à travers un ou deux pays arabes pour perdre toute traçabilité “ce qui rend cette vérification nécessaire.”
L’officier a ajouté que les “procédures de contrôle comprennent une véritable vérification sur la destination des voyageurs, tout en vérifiant les dates de voyage et d’analyser les raisons derrière les voyages vers ces États. La surveillance est menée en collaboration avec les autorités locales concernées.”

Le pays d’Afrique du Nord est également aux prises avec des groupes terroristes sur son territoire et de récents rapports affirment que plusieurs factions d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) groupe djihadiste ont rejoint l’Etat islamique (ISIS) à la suite d’un conflit inconciliable avec le leader du groupe, Abdelmalek Droukdel.
La plupart de ceux qui ont fait allégeance à l’État islamique sont soupçonnés d’appartenir à la soi-disant secte Al Ghurabaa qui est active dans la province de Constantine, dans le nord est de l’Algérie. Ceux qui ont choisi l’État islamique ont, dans un message vidéo posté en ligne, signalé qu’ils existait un désaccord avec les points de vue de Droukdel.
Le gouvernement tunisien a également adopté un ensemble de mesures visant à empêcher les jeunes de se joindre à des groupes terroristes après les deux massacres terroristes perpétrés dans le musée du Bardo et la station balnéaire de Sousse, apparemment par des jeunes formés en Libye.
Parmi les mesures, le gouvernement a interdit les Tunisiens de moins de 35 ans de voyager hors du pays à moins qu’ils ne soient accompagnés par leurs parents ou sont munis une autorisation parentale dûment signé ou d’une mission de travail.
*****************
La clientèle de l’opérateur Ooredoo d’Algérie grandit de 600 000 au 2eme trimestre
Selon le “telecompaper”, un site spécialisé des télécoms paraissant en Hollande rapporte dans son édition de mardi que l’Opérateur de téléphonie mobile en Algérie, Ooredoo Algérie a enregistré une baisse de 11,5 millions de dollars sur son bénéfice net des six premiers mois à fin Juin 2015 alors estimé à 104,7 millions de dollars pour la même période en 2014 découlant des effets de change négatifs. La clientèle de l’opérateur mobile a été de 13,2 millions d’abonnés à la fin de Juin, une augmentation de 21,2 pour cent en glissement sur un an et plus d’un demi million de plus que les 12,6 millions enregistrés à la fin de Mars. Les revenus ont diminué de 558 300 000 Dollars Américains de 648,1 millions de Dollars en 2014, mais ont augmenté en monnaie locale, l’indice EBITDA est tombé à 200,1 millions de 260 millions de dollars à la même période de l’année 2014.

**************
Une délégation de fonctionnaires Algériens des céréales en visite dans les agences fédérales et régions Américaines de production de Blé
Le magazine Américain “Farm & Ranch” signale dans un article rapporté que “les Algériens aiment leur pain et leur couscous”. Le pays d’Afrique du Nord est l’un des plus gros importateurs de blé du monde. Pour  venir à bout d’une préférence historique sur le blé tendre français à panifier, L’US Wheat Associates (USW) invitera trois fonctionnaires de l’Office algérien des céréales (OAIC) ​​à visiter les États-Unis du 25 Juillet au 1er Aout 2015 en vue de s’imprégner davantage sur le blé dur des États-Unis et la qualité des récoltes de blé panifiable ainsi que le système d’approvisionnement des réserves à l’exportation du blé Américain.

L’USW a travaillé avec la Commission des céréales de Californie (CWC), la commission des céréales du Dakota du nord (NDWC) et le Conseil de la recherche et de la promotion du Blé du Minnesota (MWRPC) pour préparer cette visite.”Il existe une opportunité de favoriser la demande du blé américain à se fondre avec la farine algérienne standard”, a déclaré Ian Flagg, Directeur régional de l’USFWS pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et de l’Est, qui accompagnera l’équipe. “Le but de cette visite est de démontrer la polyvalence et la qualité des classes américaines de blé panifiable et de renforcer la valeur du blé dur américain pour la semoule.”
L’équipe commence sa visite à Washington, DC, avec des réunions à l’USDA et l’USW.Janice Cooper, directeur exécutif de la Commission du blé en Californie, se joindra à l’équipe pour examiner la qualité du blé de Desert et l’approvisionnement. La visite se poursuivra dans le Dakota du Nord et le Minnesota où l’équipe s’enquiert de toutes les éléments de la chaîne d’approvisionnement pour les deux pains de blé dur et blé panifiable, y compris les fermes agricoles et docks silos à grains. Ils rencontreront également des agriculteurs de blé de l’université et auront un aperçu approfondi sur les systèmes américains de transport de blé .

Flagg souligna que cette visite des fonctionnaires de l’OAIC aux États-Unis vient en complement du service commercial de l’USW et de l’assistance technique en Algérie. Ce travail, réalisé avec des fonds du “Foreign Agricultural Service” (FAS) pour les programmes de développement du marché de l’USDA, joue un rôle essentiel pour prouver la valeur et la performance du blé américain à produire de la farine pour le pain en baguette et d’autres produits ainsi que la semoule pour le couscous en Algérie.
L’USW est une organisation de développement du marché de l’industrie travaillant dans plus de 100 pays. Sa mission est de “développer, maintenir et élargir les marchés internationaux afin d’améliorer la rentabilité des producteurs américains de blé et de leurs clients.” Les activités de l’USW sont rendues possibles grâce aux fonds des producteurs gérés par 19 commissions de blé des États et le financement à coûts partagés fournies par le Foreign Agricultural Service de l’USDA.
*************************************
L’Algérie lance un appel d’offre et achète 200 000 tonnes de blé dur
Le business recorder de Karachi rapporte dans son édition de cette semaine , citant Reuters que l’office Étatique Algérienne des Céréales OAIC a acheté environ 300 000 tonnes de blé dur susceptibles de provenir du Mexique et de la France suite à un appel d’offres lancé pour 50 000 tonnes nominale et qui a été clôturé ce mercredi, selon des négociants européens. L’achat comprenait environ 200 000 tonnes en provenance du Mexique et 100 000 tonnes de France achetés à environ 420 Dollars la tonne cout et fret, disaient-ils.
Un négociant a déclaré que l’achat reflétait environ deux mois des besoins du pays et que certaines quantités des céréales pourraient être expédiées en Novembre.
L’OAIC ne publie pas les détails de ses offres de céréales, les résultats rapportés par les négociants sont des estimations.
*************************************
Le site S*300 presque complètement achevé
Le journal US d’investigation “bellingat” revient cette semaine par un long article appuyé d’images satellite de Mers-El-Kebir et qu’il tente d’analyser sur une probable extension d’un site abritant une batterie de missile s*300.
L’auteur signale que l’imagerie satellitaire acquise par DigitalGlobe en mai 2015 indique de probable nouveaux progrès sur le site S-300 à Mers El Kebir.
Et ajoute plus loin :
“Alors que des rumeurs sur la réception d’une batterie S-400 de Russie par l’Algérie continuent d’imprégner la blogosphère, la construction du site S-300 de Mers El Kébir est bien en cours.”
Située dans la province d’Oran près de la côte, Mers El Kébir est un site important de déploiement. C’est le foyer des chasseurs multi-rôles MIG-29 de première ligne de l’Armée de l’Air, des sous-marins à propulsion diesel-électriques “kilo” de la Marine et construction navale OMCN / CNE entre autres.
Une fois terminé, ce sera le troisième site S-300 du pays adapté à la seule unité S-300 connue , située sur la côte nord-ouest. Les deux autres sites servant de base du système près d’Alger, la capitale de la nation et la ville la plus peuplée.
Il signale que “selon les images satellite, le site est en construction depuis plus de deux ans et suit une configuration similaire à celle située à Ouled Fayet et Reghaia. Comme auparavant, l’imagerie montre que l’Algérie a pris son temps pour endurcir le site en érigeant des abris protecteurs en berme.
Les Derniers clichés satellitaires de mai (image de droite; image de gauche à partir de mai 2014) confirment que les abris de protection ont été couverts et que les rampes d’accès en béton ont été achevées. Une zone de support à proximité était encore en construction au moment de la prise de photo.

L’auteur enchaine avec des explications sur les sites de ces batteries et leurs utilités dans la défense stratégique territoriale, il souligne que “le S-300 est de loin la plateforme la plus avancée dans l’inventaire du pays qui est principalement composé d’anciens systèmes de l’ère soviétique.”

C’est un système éprouvé et performant qui permet à l’Algérie d’engager des cibles bien en dehors de ses limites territoriales, dans ce cas la Méditerranée.En ce qui concerne le continent africain, l’Algérie est le seul utilisateur de S300, bien que l’Egypte a été en pourparlers avec la Russie récemment pour acquérir le système. Des notes  d’un forum 2015 de l’Armée Russe indique qu’une batterie S300VM est en cours de travaux.

La variante à l’exportation que l’Algérie a acheté, le S-300PMU2, également connu sous son nom de rapport de l’OTAN SA-20B Gargoyle, est capable de lancer six missiles à la fois et engager 12 cibles simultanément, tout deux à des altitudes élevées et basses. Le système arbore le missile 48N6E2 avec une portée de 200 km lorsque jumelé avec le  radar 30N6 Flap Lid.
Il est plus efficace lorsqu’il est déployé avec d’autres atouts de défense aérienne comme le Pantsyr S-1, ou SA-22, qui agit comme un système de défense de point. L’Algérie aurait acquise une poignée de SA-22 en 2010.
[1] Ce sont les seuls sites qui sont connus. Algérie aurait ordonné 8 bataillons de S-300 lors de l’accord de 2006.

**********************
Baisse de 820 millions de dollars sur les importations de véhicules au cours du 1er semestre 2015
AllAfrica revient cette semaine en citant l’APS, sur les importations Algériennes de véhicules qui ont chuté de 820 millions de dollars au cour du 1er semestre de 2015
Ainsi, le site web signale les importations de véhicules en Algérie ont chuté à 2,95 milliards de Dollars au cours du 1er semestre de 2015 contre 2,95 milliards au cours de la même période en 2014, une baisse de 27,86%, selon une déclaration de la douane algérienne.
Le nombre de véhicules importés a totalisé 180 088 unités de Janvier à Juin 2015 contre 230 677 unités au cours de la même période de référence (-22%), selon le Centre national de traitement des données et des statistiques (CNIS) de la douane algérienne .
Au cours des six premiers mois de 2015, ce sont les marques européennes, en particulier Françaises et Allemandes qui arrivent en tête de la liste des véhicules importés, suivies par le japonais et sud-coréen , La même tendance a été enregistrée en 2014.
Cette baisse des importations signale le site Web ,s’est produite à la suite des décisions prises par le gouvernement pour freiner le marché de véhicules qui a été caractérisé, au cours des dernières années, par un dysfonctionnement profond et des pratiques illégales.
Parmi ces irrégularités, il ya certaines pratiques financières utilisées par les concessionnaires d’automobiles visant à transférer les capitaux vers d’autres pays, d’augmenter leurs dépenses et d’équilibrer leurs comptes grâce à de techniques de plus en plus utilisées pour éviter de payer les taxes financières du pays et de l’inspection des impôts, selon une étude réalisée par le ministère, conclut le site web.
**************************
Alstom signe un contrat de 200 millions d’euros avec l’Algérie
Dans son édition du 29 juillet, le site web Indou newkerala revient sur le contrat de 200 millions d’euros (222 millions USD) signé par le fabricants Français et l’Algérie pour la fourniture de 17 trains Coradia polyvalents inter-villes.
Le Nouveau projet d’Alstom fait partie du programme du pays d’Afrique du Nord à moderniser et à étendre ses réseaux en reliant la capitale Alger vers d’autres villes comme Oran, Annaba, Constantine et Bechar.
“Déjà adopté par la SNCF dans les régions françaises depuis 2009, le Coradia Polyvalent est le choix idéal pour répondre aux besoins de transport de l’Algérie”, a déclaré Gian-Luca Erbacci, premier vice-président d’Alstom Transport pour le Moyen-Orient et l’Afrique.
“Les Passagers algériens peuvent être rassurés qu’ils voyageront à bord des trains dotés des dernières innovations techniques, alliant confort, performance et protection de l’environnement.”
D’autres parts , on signale que ces trains Coradia Polyvalent peuvent rouler à une vitesse de 160km/h, et peuvent transporter 265 passagers. En outre, Alstom précise que ces trains ont été conçus pour répondre aux exigences climatiques de l’Algérie à savoir les tempêtes de sables ou des températures élevées. Il est dit que le premier train sera livré en janvier 2018.

Traduit et compilé par A. Jabli


le 31 juillet 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
31 juillet 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00