Rien ne va plus, l’insécurité règne à l’hôpital Hassani Aek

Une nuit de terreur ont du passer les malades avec leurs gardes. Au service de la traumatologie pavillon femme, des jeunes sont entrés d’après des révélations vers 22 heures de la nuit du mercredi chez une patiente qui, pourrait être une amie !, ils lui auraient tenus compagnie pendant toute la nuit jusqu’aux environ de 4 heures du matin du jeudi. Ils sont restés éveillés ensembles pendant tout ce temps, alors que la terreur rongeait les autres malades avec leurs gardes qui ont entendu de quoi être affolé, des échanges ‘’d’amies intimes’’.

L’on nous confit sur place, dans la loge ou s’est tournée cette scène affreuse dans un lieu public de santé, que les gardes malades sont restées assises jusqu’au matin par peur d’être agressé par ces jeunes qui donnaient une mauvaise allure. Ils ont fermé la porte et ont usé de leur temps comme s’ils étaient autorisés.

Les visites qui devraient prendre fin un peut tôt la nuit, ont malheureusement été autorisés très tard la nuit (22H) dans un pavillon, ou, il n’y avait que des femmes alitées avec leurs compagnes à peine la force de quoi s’en occuper convenablement.

À 4 heures du matin une bagarre rangée a éclaté entre ces jeunes, les lits se secouaient, les patientes et leurs compagnes nous le confit. la terreur était immense alors qu’il n’y avait aucune sécurité. Des femmes âgées alitées, les jambes tendues hurlaient de peur et priaient ces intrus de faire attention qu’ils ne les bousculent et aggravent leurs cas de traumatismes.

Certains nous ont révélé que les agents de sécurités de nuit les auraient autorisés…. Comment ? Pourquoi ou Contre quoi ? Des questions qui restent au temps peuvent être, puisque seules ces femmes qui étaient dans cette loge ont eu le courage, ou peut être la terreur les aurait éclaté à raconter une nuit d’insécurité dans un centre de santé publique qui devrait procurer toute la sécurité, tant morale que physique. Aucun fonctionnaire ne paraissait au courant, comme si tout le monde fuyait la révélation.

D.T


le 08 mai 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
08 mai 2014

1 Commentaire pour “Rien ne va plus, l’insécurité règne à l’hôpital Hassani Aek”

  1. tlscontact

    il ya derrière cela une volonté maniféste pour cibler l’université et la santé et cela depuis 88. parceque les choses ne sont pas normales. d’un coté depuis l’independance les écoles et les lycées sont gardés de main de fer. l’autorité du directeur et du proviseur sont tel qu’ils sont infranchissable soutenu par un armadas de d’inspecteurs de tout bords et de toutes couleurs.
    les hopiteaux etaient mieux gérés jusqu’a 88.
    On se demande pourquoi les ecoles et les lycées sont cadenacés et pourquoi les universités et les hopiteaux sont décadenassé??
    Que veux ce type qui est entrain de neutrliser les roles de directeurs et de l’inspection medical et qui ne veux jamais d’inspection dans l’université et qui apprement veut controler ces 2 piliers de l’utilité publqiue afin soit de l’utiliser a des fins politiqaue soit au contraire il est entrain de créer un etat de psuchose pour s’emparer du budget de fonctionnement.
    il est possible que cette question est une question de gros sous…
    parceque les vigiles que soit a l’université ou a l’hopital ou que ces vigiles sont oreintés vers l’exterieur pour proteger la structure alors qu’ils n’ont aucune raison d’y etre present, la securité des etablissemnt est une question interne et la direction n’a pas la permission de recruter des vigiles. au cas d’un probléme toutes les structures du monde la direction fait appel au force de l’ordre. un probléme?? un coup de telphoine a la police point c’est tout. que fait ces vigiles sinon tournés vers l’interieur pour monter contre les medecins et enseignants et etudiants.
    faudra faire du netoyage et mettre des points sur les iiii sur ce groupe qui personne ne sait ce qui est entrain de faire.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00