SBA : Peu d’engouements pour “Yennayer 2963”

L’on se sait pas si c’est le manque de commerçants avec leur haut parleur et offres alléchantes qui généralement bouclent les deux rues adjacentes du marché de Graba comme ce fut le cas des années précédentes et qui sont source d’une tentation pour les nombreux citoyens qui s’en approchent et font des achats ou  simplement  la population locale et la communauté Amazigh de la ville se désintéressent  à cette journée de fête de la nouvelle année amazigh qui en est à sa 2963 eme fois . En tout état de cause, c’est généralement le onze de chaque mois de Janvier que les préparatifs commencent pour  la fête depuis le coucher du soleil avec  un repas spécial qui sera suivi d’échange de cadeaux (chocolat, bonbons,  noisettes, arachides , etc..)  contenus dans une sorte de bourse en tissu. Le lendemain , le douze, c’est  le “Cherchem” qui garnira les tables pour  le repas de midi. La fête de Yennayer est une tradition  héritée de nos grand-pères comme on dit , il est utile de signaler que le commun des citoyens de la région  n’a commencé à connaitre l’origine de cette fête qui était admise au même titre que les autres fêtes  depuis que la langue Amazigh s’est répandue un peu partout après avoir été constitutionnalisée. Bien qu’on dit que c’est une journée férié dans la région de Bedjaia , les citoyens de la région ouest qu’on appelle communément “Zouawa”   la fêtent avec ferveur au même titre que les citoyens Amazighs des autres régions. Bref de Nemamcha (Aures) à Beni senous (Tlemcen) tout le monde fête à sa manière.


le 11 janvier 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 janvier 2013

3 Commentaires pour “SBA : Peu d’engouements pour “Yennayer 2963””

  1. arabi

    “””la population locale et la communauté Amazigh de la ville “””
    Je ne comprends pas cette phrase !
    d’aprés ce que je sais en toute modestie !
    la “population locale” est faite d’algeriens de tout horizon ou ethnies et ceci depuis la création de sidi bel abbés qui n’est pas aussi antique que çà !
    il y avait des arabes , des berberes musulmans et mm des juifs .
    ENNAYER EST UNE FETE algerienne et tout le monde la célébre à sa façon ET C’EST UN HERITAGE amzigh donc anté algerien et tt le monde l’adopté .

  2. D.Reffas

    Bonjour.

    “La communauté Amazigh” de la ville”. Je pense que dans votre esprit vous avez ciblé la communauté Kabyle. Si je me trompes, alors mes excuses.
    L’Algérien est Amazigh dans son origine. Puis, l’Algérie(Numidie, Mauritanies…) a connu le passage de plusieurs civilisations dont celle des phéniciens dont nos ancêtres se sont beaucoup imprégnés.Puis, l’Amazigh s’est confronté à la présence des romains, des vandales de race arienne, des Byzantins venus au secours des romains et enfin la conquête arabe.Puis, les berbéro-Arabes ont subi le dictat des Othomans qui ont cédé l’Algérie à la France. A ma connaissance, l’Algérien Amazigh, berbéro-arabe a toujours célébré cette fête ancestrale.La reconnaissance de la langue Amazigh est un acquis pour le peuple Algérien, et cela n’a rien avoir avec la reconnaissance de Yanayer par l’algérien.

  3. le cygne

    Mr Mahmoud, le Cygne vous dit salam, même si vous semblez ne pas aimer son chant…..!!!!
    Les Algériens sont Amazigho-arabo-turco-musulmans (pour ne citer que ces trois origines)….Un mélange qui fait que nous sommes tous concernés par l’amazighité qui n’est pas la propriété d’une communauté, mais bel et bien le patrimoine culturel,identitaire et historique de toutes les Autruches.
    Cependant Amazighens fêtaient le Yannayer, avant qu’ils ne se convertissent à l’Islam……et comme tous les musulmans, ils doivent bien savoir maintenant qu’il n’y a que deux fêtes en Islam les deux AÏD……!
    Offrir des cadeaux, manger du chocolat , du Cherchem etc. peuvent se faire durant les 365 jours de l’année, alors pourquoi attendre chaque 12 ou 14 janvier pour le faire, ou le 1er Janvier, ou enfin le 1er Moharem…D’autant plus que cette fête est liée à des histoires mythiques et à des croyances et superstitions qui n’ont rien avoir avec les concepts de notre religion……Nous sommes tous Amazighs oui, mais nous sommes Musulmans par dessus tout…
    Ensuite, je voudrais attirer votre attention sur quelques petits fours beurrés que vous avez bien voulu introduire dans votre article, volontairement ou involontairement et je voudrai si vous le permettez apporter quelques précisions pour éviter l’embrouillement des esprits:
    1-Le commun de la région Ouest, ainsi que toutes les autres régions, connaît cette fête depuis bien longtemps mais sans savoir ce qu’il fêtait au juste, Aujourd’hui il le sait….!!
    2-La langue amazigh sous la forme de ses différentes variétés (Mzabi, Tergui, kabyle, Chelha…) était parlée et répandue avant qu’elle ne soit constitutionnalisée…
    3-Tous vos concitoyens fêtaient Yennayer et pas seulement zwawas. Je me rappelle de petits couffins bien remplis et bien garnis que nos mères nous préparaient, ainsi que le Sfenj bien chaud avec du miel pur et les brioches sucrées avec un oeuf au milieu…..mais maintenant nous avons grandi et appris pas mal de choses……..comme par exemple ce qu’a dit Mr Yidir Plantade, la Kabylie comme le reste du Maghreb est resté attaché au cours de son histoire a une religiosité populaire avec des figures locales comme les saints et les marabouts. Pour lui, déjà avant la venue française, la société kabyle est “à mi-chemin entre religiosité profonde et sécularisme pré-moderne”, cependant il parle de la laïcité comme un élément exogène à la Kabylie et il considère la culture laïque comme importée d’outre-Méditerranée par l’école républicaine française. Il note cependant le fait que, lors de la colonisation française, ces idées ont marquée profondément les Kabyles qui fréquentaient les écoles coloniales. Il décrit ces nouvelles élites comme “modelée par l’école et par l’administration française” …… La particularité kabyle résulterait donc essentiellement du traitement et de la politique qui lui a été réservée pendant la colonisation française.
    Aussi, Selon Alain Mahé, cette vision d’une laïcité kabyle relève de ce qu’il décrit comme un «mythe kabyle» promu par les autorité coloniales. Voilà pourquoi le Yennayer est devenu sacré pour certains……..

    Les Oursons en peluches nourris par les Renards et les Ours polaires trouveraient bien une autre explication…!!!
    Heureusement que le réchauffement de la planète fait fondre la glace des deux pôles et bientôt les espèces polaires seraient en danger…..!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 2 033
  • 7 547