Scandale Sonatrach Sapaim:Et pendant ce temps là, la justice Algérienne cherche toujours des preuves

Les dès sont jetés et les masques sont définitivement tombés. Les médias italiens, habitués à informer les Algériens sur l’affaire Sonatrach, viennent de donner la preuve formelle : Chakib Khelil n’est plus le simple témoin qu’on a bien voulu nous présenter. L’ancien ministre de l’Energie et des Mines a bel et bien touché de l’argent en contrepartie de contrats juteux pour l’Enterprise italienne ENI.

La confirmation de l’implication directe de Chakib Khellil dans ce scandale est venue non d’une simple supputation de presse, mais plutôt de sources solides. C’est Pietro Varone, ancien responsable à Saipem, qui a révélé tous les détails de ce scandale à la justice italienne, a expliqué mardi la juge italienne Alfonsa Ferraro, citée dans le journal italien Il Corriere della Sera. L’ancien ministre de l’Energie et des Mines a bel et bien touché de l’argent dans le but de donner des marchés à ses amis italiens. Les montants sont faramineux. La justice italienne parle de 8 milliards de dollars de contrats obtenus en échange de plusieurs commissions de pots-de-vin.

Les juges italiens ont donc lancé des avis de recherche non seulement contre leurs ressortissants impliqués dans cette affaire de corruption mais également contre Farid Bedjaoui, ce personnage controversé et mystérieux. Du coté algérien, il n’y a pas encore de réaction. Mais une chose est désormais évidente : le procureur général près le tribunal d’Alger ne pourra plus dire qu’il n’y a pas de « preuves » sur l’implication ou non de Chakib Khellil. Ce dernier a, il faut le dire, bénéficié, jusque-là, d’un avantage bien plus important que l’on pourrait le croire : il continue à bénéficier du « bénéfice du doute » à un moment où tous les chemins mènent vers lui !

L’ancien ministre de l’Energie, apparemment réfugié au Etats-Unis, continuera-t-il à avoir les mêmes avantages, les mêmes protections ? Rien ne permet d’affirmer ou d’infirmer un tel état de fait. Mais à force de suivre les agissements d’une partie de l’establishment, il est permis de douter des véritables intentions de nos autorités. Et ce ne sont pas les flops judiciaires de l’ancien wali de Blida, la « fuite organisée » d’un fils d’un dignitaire du régime ou encore l’exfiltration de prison, par simple appel téléphonique, d’un grand magnat de l’immobilier et des médias, avant même qu’il ne soit jugé, qui peuvent rassurer les algériens. Ces derniers rêvent d’un Etat de Droit où les puissants sont jugés pour leurs méfaits. Mais, pour l’heure, ils sont condamnés uniquement à apprendre sur les scandales de leurs pays dans les colonnes de la presse étrangère.

Essaïd Wakli

 


le 06 août 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 août 2013

3 Commentaires pour “Scandale Sonatrach Sapaim:Et pendant ce temps là, la justice Algérienne cherche toujours des preuves”

  1. le cygne

    Alors, pourquoi le mandat d’arrêt international a été lancé contre Farid Bedjaoui, seulement,…….s’il y a un témoin Italien qui dit que l’ex Ministre Chakib Khellil a bel et bien touché des montants colossaux pour octroyer des marchés à ses amis Italiens…..! Est ce que la justice Italienne a subi des pressions de la part de sa consœur Américaine dans le but de noyer uniquement le jeune poisson et ses petits……… et épargner le vieux cachalot pour des considérations que personne n’ignore….??? Les prochains mois ou les prochaines années nous le révèleront….Lamen 3ach…! Quant à la justice Algérienne on peut encore attendre jusqu’à ce que ‘Ynawar El Melh’ ou que “le ciel pleut de l’Or”…..!

    Heureusement qu’il y a une justice divine…..!!!

    • ahmed Khiat

      Bonsoir chère Madame ‘ Le Cygne ‘.
      Je profite de cet espace pour vous adresser ainsi qu’à tous les lecteurs et lectrices de BAI, sans exception aucune, les meilleurs voeux. Aid Said.
      تقبل الله منا ومنكم.

      • le cygne

        Mr Ahmed Khiat Aidek Moubarek wa Koulou 3am Wa Antoum Bi Khir ainsi que toute votre famille………. Allahouma Ta9abbel Mina wa Minkoum, wa Ighfir Lana Wa Lakoum…!

        Avec Tous mes Respects…!!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00