Sidi Bel-Abbes : Deuxième Vendredi de protestation pacifique anti-5e Mandat (Vidéo)

La marche anti-5e Mandat est devenue maintenant coutume au sein de la population de Sidi Bel Abbes. En effet, c’est le deuxième vendredi consécutif aujourd’hui 1er mars 2019, que la population composée en majorité de jeunes et moins jeunes sorte dans les rues de la ville en réponse à l’appel lancé dans les réseaux sociaux pour manifester dans le calme leur ras-le-bol du pouvoir et surtout leur désapprobation quant à la candidature du président sortant pour un 5eme Mandat aux élections présidentielles du 18 avril prochain .

Bien qu’un grand nombre de jeunes commençaient à converger vers le centre-ville en petits groupes avant même la fin de la prière de ce vendredi, le mouvement de foule s’élargissait au fur et à mesure qu’il se dirigeait vers le centre-ville empruntant les grandes artères , ramassant sur le chemin d’autres manifestants en attente et c’est au niveau du Ptit Vichy que la procession a atteint son summum pour se diriger vers l’avenue de la Macta pour la tournée habituelle autour des principaux édifices de l’état.

Aujourd’hui, ils étaient des milliers à marcher ,après la prière du vendredi dans les grandes avenues et scandaient les mêmes slogans hostiles au pouvoir et au 5e Mandat. Et on a pu de ce fait, observer quelques femmes brandissant des drapeaux algériens, qui ont joint le mouvement.Il faut dire que la marche comme à l’accoutumé, s’est dispersée de la même manière qu’elle a commencé, c’est à dire dans le calme et la sérénité sans qu’il fut relevé des heurts ou autres avec les forces de l’ordre qui apparemment, en nombre restreint et discrètes, se sont habituées à ces mouvements de foule pacifiques.

Facebook Comments
01 mars 2019

le 01 mars 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
01 mars 2019

5 Commentaires pour “Sidi Bel-Abbes : Deuxième Vendredi de protestation pacifique anti-5e Mandat (Vidéo)”

  1. b200

    bof visiblement ya aucun probléme en algerie..les choses marche plus ou mois bien ya toujours des insufisance c’est comme partout dans le monde. et puis c’est qui un president dans une republqiue?? il a mandat a faire il a un travail a faire point c’est tout..certains veulent faire du president un imame mahdi ou un marabout o un st chretient. la periode de la sainteté est revolu, maintenant c’est la science la technologie..Si sidna Issa va descendre on va lui demandé de guerire une malade atteint par une paendicite ou quoi?? sidna issa 3alayhoi essalame va vous dire vous avez des Medecins des hopiteaux a quoi je vais servir?? Ce n’est pas une apendicite que vous me faites descendre du ciel?? D’accord a ma periode y ‘avait pas de science medicale mais maintenant vous avez tout…
    un president doit faire son travail et tout le monde fera le sien point c’est tout..ou es le probléme?? vous voulez que le president va descendre et construire une maison AADL ou instaler la tuyauterie ??
    Il n ya que deux grave probléme en algerie qu provoquent la colére
    1. l’impunité
    2 l’usage abusive des biens de l’état

    ce n’est pas un probléme politique le premier est un probléme juridique le second est un problème de règlement interne dans le secteur dite publique qui appartiens au peuple algérien. par exemple t’a pas le droit de faire d’un vehicule de service un véhicule personnel ..t’a un salaire il ya les banque va comme tout le monde acheté ta voiture ‘c’est simple

    wach pour ces deux problème mineurs vous allez nous dire un problème dans la constitution ou un probléme politique ou un problème de président ou de gouvernements ??

  2. BEN

    Propos adressés à ceux qui décident à la place du Président :
    Le président est malade et épuisé par sa maladie, visiblement dans un effort inhumain, il a tenté, à son retour, dans une représentation protocolaire de jouer son rôle de président mais le malaise était visible. On nous dit qu’il a accepté à la demande du peuple algérien de ne pas se présenter pour un 5ème mandat. Merci Mr le président. Cela cependant reste insuffisant car les propositions que vous faites sont non seulement illégales mais en plus insuffisantes, imprécises et ambigües pour un passage de témoin rapide et serein. Le peuple préfère vous laisser vous reposer après le 28/04. Visiblement vous en avez besoin. Il est préférable de déclarer après le 28, la vacation de la présidence et appliquer les dispositions prévues de la constitution.
    A) Vous dites dans lettre attribué à vous que n’avez jamais eu l’intention de vous présenter à l’élection du 18/04/19 et pourtant vous étiez candidat malgré vous. Quelqu’un a utilisé l’identité présidentielle pour accomplir son forfait. Il ya eu usurpation de l’identité et de la fonction présidentielle. L’usurpation de l’identité est punie par la loi. A la justice de dire son verdit. Cela malheureusement ne date pas d’hier et les dégâts occasionnés durant des années au pays sont immenses. Le meilleur juge des hommes est le temps. Mr le président a eu tous les pouvoirs, il est un homme de pouvoir, un homme autoritaire mais pas un démocrate, donc pas un homme d’Etat.
    B) Vous proposez une conférence nationale Elle sera pilotée probablement par votre successeur après le 28. Cette conférence doit avoir l’approbation, dans tous ses aspects, la majorité du peuple et non des partis « Sanifirs »de votre majorité. Comme toute conférence elle doit avoir une thématique acceptée, précise et détaillée ; une présidence et un comité d’organisation identifiés et indépendants du Pouvoir, un comité une date de démarrage et une période de déroulement limitée. Elle doit être sanctionnée par des actes, rendus public, dont le mode d’établissement a eu l‘approbation de la majorité. Cette conférence doit être délibérante, ses décisions sont exécutoires. Combien on a vu des travaux, de grande qualité, dilués et disqualifiés par l’administration (les commissions nationales des reformes de l’éducation, de la justice et de l’administration des années 2000). Le doute de ce fait est permis sur les intentions. Le gouvernement de technocrates doit avoir également l’approbation de la majorité, l’opposition comprise.
    C) Sur la corruption et l’oligarchie : Nous sommes les délaissés et nous ne voulons pas que les riches parlent en notre nom. Chez nous, nous avons une oligarchie qui a capté la totalité des ressources du pays et qui se conjugue aujourd’hui avec la politique. La corruption s’est banalisée et plus on monte dans la hiérarchie plus on la rencontre. Les niches de corruption sont connues (impôts, toutes les administrations délivrant des ODS (ordres de services,) les douanes, le commerce …….). Elle est devenue un danger pour la République. L’état est devenu l’otage de l’oligarchie. Les services de sécurité centralisés et de chaque Wilaya ont des dossiers sur la corruption qu’il faut traiter
    • Frères restent pacifiques et vigilants. Notre liberté et de reprendre notre destin en main. Nos rêves ne rentrent pas dans vos politiques.
    Vive l’Algérie libre et souveraine.
    BEN , Sidi Bel Abbes, le 13/03/19

  3. BEN

    A ceux qui s’entêtent à nier les évidences:
    • Aux premiers :
    Mes frères, ne brisez pas le fil que le peuple doit le tenir pour traverser cette difficile période et marcher vers son avenir. Le peuple est blessé mais sa blessure est encore propre et elle peut guérir. Vous n’aimez ce dont à quoi aspire le peuple mais de grâce ne lui apprenez pas la haine. Sortez de vos bottes et de vos pantoufles et vous sentirez le véritable battement de ce pays et de son peuple. Aux acteurs de la décennie noire ( Les mystificateurs et les identitaires) ne parasitez pas la marche souveraine du peuple algérien vers la démocratie. Si le peuple sortira grandi de cette épreuve qu’on lui inflige, vous ne serez pas pour autant diminués si vous n’avez pas contrarié sa progression vers sa liberté. Evitez les ressentiments et les raccourcis sécuritaires qui ne résolvent absolument rien et qui peuvent bâtir que du provisoire fragile. La violence, l’incompétence et la connivence ont conduit ce pays à l’échec, qu’ils soient bannis à jamais.
    • Aux seconds :
    Mes frères, restons pacifiques et mesurés, l’excès en toute chose est mauvais. L’extrémisme en toute chose peut être mortel. Des actes non réfléchis peuvent être dangereux pour les plus fragiles parmi nous et même conduire à des tragédies. Ne pas confondre entre grève et désobéissance civile. La désobéissance civile, c’est la confrontation et le refus de l’autorité des institutions de l’Etat ( Armée , Gendarmerie, police…), c’est la voie libre vers l’aventure , le désordre généralisé et la violence. Ne pas oublier que nous voulons construire ensemble notre pays et non le détruire. Militez pour une société d’égalité, de fraternité et de solidarité. Evitez les erreurs tragiques face aux défis qui guettent notre pays et notre peuple. Aujourd’hui, il n y a pas de leader charismatique, il n y pas de messie, il n y que nous, les gens du peuple, et nous devons gagner la construction de notre pays. Soyons patients, sages et raisonnables, ne nous laissons pas déborder par les plus radicaux parmi nous.

    • Aux premiers :
    Un pouvoir sourd et brutal, reniant la voix du peuple est un pouvoir malade qui inéluctablement débouchera sur sa disparition.
    Ce mouvement n’est celui d’une capitale ou d’une région, c’est celui de tout le pays, de tout un peuple.
    • Vive L’Algérie libre et prospère
    BEN
    Sibi Bel Abbes, le 10/03/19

  4. abbas

    l’epoque des ideologies sont finit et la definition de la politique doit changer..ce n’est plus la periode des grandes parrades..la politique aujordhui c’est
    uun programme collectif de developpement qui cherche un fincement
    ou une finance qui propose un projet de developpemt et qui le met a l’avis genrale

    donc la politique c’est un programme scientifique et technqiue il n ya rien avoir ni avec la religio ni la langue ni la laicité..si vous voulez savoir c’est quoi la politique appelez un banquier et laisser lui montrer comment il juge un projet..vous allez voir il n’a devant lui qu’un rapport detaillé en chiffre ce qu’on appelle le bisness plan. ou le plan d’investissement..sur cette etude qu’il va jugé et non pas sur des dire je suis ceci je suis cela ..tu as des qualification d’accord il faut les mentionner dans ton bisness plan.mais tes croyance tes origines ta langue ta religion ne servent que du point de vue moral..le type est droit sérieux n’a jamais volé il n’a pas triché son cursus universitaire ou de formation est parfait les avis de ces ex professeurs sont tous unanime c’est un bon citoyen ou citoyenne on peut le soutenir il ou elle va surement réussir et ne pas nous trahir.. si il ou elle va surement commettre des erreurs c’est normal c’est avec les embuches et les erreurs qu’ont apprend

  5. Hamid

    La clairvoyance politique n’est pas de laisser à la force la solution des conflits que la raison peut résoudre. Recourir à la force ou en être obsédé est un échec et une abdication de la raison devant celle-ci. La clairvoyance politique est de dire la vérité même quand elle amère. La clairvoyance politique est de rompre la quadrature de la fatalité, de la haine où même les revendications légitimes provoquent des représailles. La clairvoyance politique est d’écouter les clameurs pacifiques du peuple. La clairvoyance politique est de conjurer le désastre qui nous guette tous. La clairvoyance politique est d’accompaclairvoyance politique n’est pas de fragiliser l’avenir du pays par des calculs tactiques ou idéologiques. La clairvoyance politique n’est nullement d’opposer les intérêts supérieurs du peuple aux intérêts des personnes. Le faire est de s’engager dans des contresens tragiques. Violenter le peuple qu’on prétend défendre est un crime.
    La clairvoyance politique est de dénoncer publiquement par tous les moyens l’ingérence de la France dans nos affaires intérieures. Ne pas le faire est de rejoindre le camp de la nouvelle barbarie conte de l’Algérie

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 835
  • 1 305