Sidi-Bel-Abbes: Les SDF, une plaie béante

Le nombre des  sans abris ;  appelés communément les SDF (sans domicile fixe)  ne cesse  de s’accroitre. Selon le bilan établi pour  l’année, il est fait état de 111 personnes dont    72 hommes, 15 femmes  et 12enfants dont l’âge varie entre 15 et 12ans. Ils   viennent généralement  des wilayas limitrophes  dont ,RELIZANE, CHLEF TIARET  pour élire domicile dans les cages d’escaliers, les gares routières ou encore les endroits  susceptibles  de leur assurer des siestes ou encore  des nuits plus ou moins  “décentes”. Chacun y va de son approche pour expliquer  sa cavale  ou encore sa fugue de son domicile  mais partagent, tout de même , La galère, misère  et souffrance. Visages  marqués  par des balafres,  Mohamed un sexagénaire de Tiaret  se trimballe  depuis plus de 10ans dune wilaya à une autre.  A  la  simple évocation de son histoire il  s’effondre en pleurs. « J’avais une famille comme toute le monde  jusqu’à ce que  mes enfants ainsi que ma femme décidèrent   de me  mettre sans motif patent dans  la rue» et d’ajouter en sanglots « Certes  je prenais quelques  canettes  de bières de temps en temps mais Je n’ai jamais eu de problème  avec qui  ce soit “  se remémore Mohamed avec les larmes dégoulinant  sur les joues  Il n’a que la cage d’escaliers  pour demeure  et le ciel pour couverture.  Il passe le clair de son temps à penser  au destin,   à la poisse qui le poursuit depuis bien longtemps et aussi et surtout sur le sort  de ses enfants qu’il a perdu  de vue depuis des  années. Nous prenons cependant avec le cœur gros,  congé Mohamed pour aller sur son conseil voir son voisin Ali de Chleff, une victime et pas des moindres d’une transformation  violente d’une société peu regardante sur les mœurs et autre traditions bien  de chez nous.  Bref, visage ridé aux yeux écrasés  par le froid, Ali  n’est pas au bout de ses peines. Père de deux enfants,  Ali a fini à la  longue par oublier carrément sa famille. Il fronce les sourcils dans un effort de mémoire de se rappeler de leurs noms  mais peine perdue. ‘J’avais 30ans quand j’ai quitte mon foyer. Il trouve indécent et  incommode  de revenir sur les cause des sa fugue préférant  laisser soin à  Dieu  pour reprendre sa revanche sur  ceux qui  ont cassé et détruit  sa famille. Il parait d’après son ami  qu’il était victime de la sorcellerie.  Il  faut dire que ces deux victimes parmi tant d’autres ne sont que la partie visible de l’iceberg,  puisque d’autres  SDF pataugent dans un marasme inextricable au vu et au su des instances  concernées. Exception faite pour  le croissant rouge qui tente par moment de prémunir ces  laisser-pour-compte contre tous les dangers, les autres structures n’ont en cure.


le 02 janvier 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
02 janvier 2012

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 1 634
  • 6 749