Sidi Bel Abbes : Un simple orage et la ville est sous les eaux

Quelques minutes de pluies avaient suffi,hier après midi,pour noyer des zones entières de la ville et mettre à nu les tares des services concernés par la gestion urbaine de la ville de Sidi Bel Abbes. Les premières chutes de pluies ont été accueillies avec joie au début,mais pour lesquelles l’on a dû désenchanter rapidement…à la vue de rues et artères bloquées à travers plusieurs coins de la ville. Des constats désolants,indignes et quasiment humiliants car ils sont répétitifs,où il suffit d’une averse de quelques minutes pour que tout le paysage urbain soit submergé par les eaux. Les rues s’inondent en un clin d’œil à travers plusieurs quartiers de la ville donnant des spectacles d’inondation et de désolation. Les réseaux d’assainissement sont pointés du doigt,faute d’entretien.  Les opérations de curage des avaloirs et autres ,égouts ne sont pas effectués,en temps opportun ,par les services concernés. Pourtant l’ orage d’hier n’ a pas été un déluge ou une inondation cyclique qui traumatise les riverains de l’imprévisible  Mekerra qui a pu être domptée,ces dernières années, notamment par la construction d’un canal de déviation.La ville et sa périphérie pourra elle résister à quelques  heures de pluies diluviennes ?


le 10 septembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 septembre 2013

3 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes : Un simple orage et la ville est sous les eaux”

  1. atman

    Le réflexe de prendre un balai ou un réservoir d’eau pour nettoyer devant chez soi est déjà un handicap. Ce constat est quotidien chez le citoyen lambda, qui lui même, un jour ou un autre revêt le costume d’un élu, responsable, cadre ou importante gouvernance. À la “tâche”, il est l’apparat, le paraitre et les affaires sans la compétence et le souci d’avoir été choisi pour une fonction bien cohérente; ses réflexes de citoyen passif dégager de tout devoir sied au consommateur avide et intéressé qu’il est. Alors, la cité s’engouffre peu à peu dans le chaos urbain et environnemental, dans la crasse, la laideur architecturale et la pollution. Que faut-il faire ? Changer de peuple comme dirait Berthold Brecht ! De gouvernance, il en existe que par les slogans. L’Algérie a connu 3 grandes étapes qui ont conduit à ce mal profond de “la haine de soi” chère à Anna Arendt. Le populisme de Benbella avait décimé les petits métiers au profit d’une idéologie où se mêlaient un marxisme de pacotille, un castrisme d’alliance et un socialisme de façade. Relayé par Boumédienne qui prenant le pas sur l’alliance avec le bloc de l’Est et après avoir imposé une dictature post stalinienne s’est chargé de prendre en destinée toute initiative individuelle en assistant le peuple -usines clés en main, révolution agraire, coopérative etc..- pâle copie de la DDR de l’époque et bien entendu sans la culture de cette partie de l’Allemagne de l’époque. Arrive l’époque de Chadli et son désastre à qui vole mieux, qui a poussé les gens à coter pour le FIS afin de déloger le parti de Saadani (le drebki). Enfin pour clore les dix commandements sur la place Carnot et les abayas pour faire croire que tout marche par la grâce du Divin et le Saint Coran. Du coup on a affaire à 2 générations déglingués, que je ne condamne absolument pas et qui obéissent à 2 règles -la consommation par le profit et l’hystérie collective pour le culte- le tout dans l’excès ! Aujourd’hui, on se gargarise quand on a l’occasion de le faire parce que le politique en joue et chatouille la fibre nationalisto-réactionnaire pour assister à un déferlement à l’égard de la France en particulier et du monde occidentale en général. Du coup, on passe l’éponge sur tous les escrocs qui sont au sein du gouvernement et jamais inquiétés, l’affaire Chékib qui révèle beaucoup plus le bras de fer entre El Mouradia et la DRS sans se soucier de la gouvernance du petit dénominateur commun qui lui aussi sevré à la banqueroute et au détournement ne semble pas du monde inquiéter ! Le Maire de SBA, qui est-il ? Connaissait-il le travail accomplit par les premiers honorables maires qu’avait connu notre cité et j’en suis même incertain qu’il ait connaissance du travail et de l’engagement de René Justrabo. Au fait, il sait pourquoi il a été élu que ce soit sous le sigle du RND (DRS) ou le moribond et assassin parti du FLN (la ruine de l’Algérie). Il a voyagé en Norvège, sur ! As-t-il demandé audience auprès du Wali lors du débat des ordures, s’est-il inquiété de la saleté qui plonge la ville dans une endémie à venir (les virus d’un type nouveau naisseront certainement aux bord de la Mékerra ou tout près du Théâtre à deux pas du marché. Que nini. Il me semble que l’on est loin de concevoir une société responsable tant que le système qui a engendré cette situation ne se remet pas en cause, j’ai peur que non; puisqu’à l’heure où je rédige cet état d’âme, la corruption bat son plein devant les yeux hagards d’un roi qui se meurt et dont la population de moins de 30 ans pour une bonne partie sacrifiée compose cette Algérie agonisante

  2. le cygne

    “La ville et sa périphérie pourra elle résister à quelques heures de pluies diluviennes ?” Voici une bonne question…..et la réponse est toute simple, claire et nette….c’est un grand NON…! Ce simple orage est un avertissement aux services concernés,….qu’ils se secouent un peu, la sieste est terminée..! Ils doivent se mettre vite au travail pour éviter des catastrophes, des sinistrés et des victimes en cas d’orage similaires ou plus violents…et surtout qu’ils ne nous disent pas Allah Ghaleb……alors que le réseau d’assainissement est défaillant et presque tous les égouts et les avaloirs, sont bouchés…..!!! Faites seulement le travail pour lequel vous êtes payés, sinon changez de secteur….!!! Pourquoi à chaque fois, c’est la même chose, vous ne tirez jamais des leçons du passé…..??Parfois, je me demande, si vraiment certaines personnes ont une cervelle qui fonctionne…..???? Remarque, quand l’impunité fait défaut et les responsables de ce fiasco ne sont jamais inquiétés même en cas de perte de vies humaines…..alors la suite on la connait…..!

    Avec cette histoire de réchauffement climatique, il faudrait s’attendre à toutes les éventualités météorologiques extrêmes…..! sauve qui peut…! Jusqu’où et jusqu’à quand…?

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00