Stade de Mostefa Ben Brahim: Qui voulait-on induire en erreur ?

 

 

969024_4973858224141_614994027_n (1)Après, la visite effectuée par le  wali à  dans la daïra de Mostepha Ben Brahim, et où le point du stade communal  a fait exploser de  colère le premier responsable de la wilaya, nous avons jugé utile d’en connaitre d’avantage à ce sujet, en nous, rapprochant auprès du bureau d’études chargé de  cette opération. Il nous a été permis d’apprendre par cet architecte, que l’intitulé du projet  « Réhabilitation et mise à niveau d’un stade à Mostefa Ben Brahim », n’est aucunement en adéquation, avec ce qu’il lui a été demandé de faire. Faisant complètement abstraction de l’état 954688_4973854824056_302351377_ndes lieux existants, le maître d’ouvrage a ordonné au bureau d’études,  d’effectuer l’étude pour la construction des vestiaires et la réfection d’une partie de gradins existants, dans le stade de la ville native de feu Tayebi Larbi, construit les années 70. La  proposition de démolition d’une partie du mur qui obstruait la vue, fut faite par le bureau d’études, pour favoriser aux spectateurs  une bonne vision des rencontres de football et ce, en laissant un soubassement surélevé par un grillage spécial aires  de jeux, le tout  des travaux devant se réaliser avec une enveloppe ne dépassant les 180MDA..Bien avant tout début de travaux, le bureau d’études jugea nécessaire d’adresser une  correspondance au DJS afin de provoquer une séance de travail sur site avec l’ensemble des partenaires liés au dit projet et arrêter par un commun accord, le programme de l’opération.

 

944165_4973843103763_1004913289_n943338_4973851463972_2054777214_nA cet effet, une première sortie sur le terrain fut programmée, et à laquelle assistèrent  Mr le chef de Daïra, le DJS, le vice-président de l’ex l’APC, ainsi que l’ingénieur chargé du suivi de  ce projet. Le Bureau d’études croyant qu’il s’agissait d’une réhabilitation au sens propre du mot, dont a bénéficié le stade communal a proposé, pour des raisons fonctionnelles et économiques, l’extension des vestiaires existant sous la mastodonte couverture des gradins officiels, donnant directement accès au terrain de jeu, et cette proposition est réalisable. Malheureusement, le bureau d’études a vu sa  proposition, heurtée à un choix injustifiée de l’assiette des vestiaires ,dont le terrain argileux et gonflant, a entravé considérablement l’avancement des travaux, vu que l’eau stagnante des dernière pluies, n’a pas permis au CTC  d’effectuer sa mission de réception des fouilles. Cet état de chose à fait perdre du temps dans l’inspection  des fouilles des semelles. Nous noterons  en outre, que ces paramètres, vont avoir un impact financier important sur le projet. Nous apprendrons  du bureau d’études que  la  proposition de démolition  de cette rampe relève du domaine des professionnels du bâtiment, qui auront pour mission de déterminer l’évaluation de la démolition si elle s’avère nécessaire ou de faire une proposition pour  en atténuer son imposante posture.

 

575766_4973802822756_355211661_n (1)Selon, le bureau d’études, un « détail »d’importance non constaté  lors de la visite du wali est à soulever, à 935418_4973845623826_1721601384_nsavoir que  la « plaque » de chantier (voire photo) fut placée à la dernière minute. Les dates de démarrage et d’arrêt de chantier ne correspondent  nullement à la fiche technique (voire photo)établie par le bureau d’études, ni à l’état d’avancement du chantier (en arrêt). Cette  dernière est justifiée par les des procès verbaux et les correspondances, que l’architecte détient, bien que l’entreprise est installée depuis le 24 octobre 2012. La question qui a taraudé pas mal d’esprits vifs, est ces travaux ordonnés par O.D.S, établi le 18 mars 2013 et fut sanctionnés par un  autre ODS d’arrêt le 20 mars 2013 soit deux jours après. Aussi,  peut-on en si peu de temps,  réaliser toute cette masse de travaux? Ceci nous oblige à nous demander, qui voulait-on exactement induire en erreur”?Telle est la situation réelle de ce projet mal programmé, qui dans la logique des choses, devrait être revu de fond en comble avec une enveloppe plus conséquente, pour que les jeunes de cette localité  puisse  bénéficier  d’une  structure sportive au sens propre du mot , un avantage identique à celui d’autres populations de jeunes à travers la wilaya.

Toutefois, nous quitterons  ce bureau d’études, en posant la question, de savoir si les responsables de la DJS 970071_4973685579825_253553308_nont inspecté auparavant, les lieux et visité les espaces, notamment l’espace en dessous de l’élément  marquant le stade ? Car l’on ne peut  « cacher la foret avec un arbre ». Nous nous rappellerons de cette journée ou le Chef de Daïra de  cette  commune qui est resté sous silence à ce sujet.

 

K.Benkhelouf

 


le 28 mai 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
28 mai 2013

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 2 383
  • 6 212